Test Ski Racing 2006 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 316 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Ski Racing 2006



Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  02.12.2005
Nombre de joueurs
1
Online
- Jeu en ligne
Classification PEGI
Thème
Ski

Jowood Productions propose en ces temps hivernaux de découvrir sa cuvée 2005-2006 de sa licence Hermann Maier : Ski Racing. Une suite sans grande saveur qui vient accentuer encore un peu plus les défauts de l’épisode précédent. Un attitude suicidaire en ces temps où l’énorme concurrence ne se fait déjà aucune concession : SSX On Tour et Amped 3, en attendant Turin 2006. Nous voilà partis pour une nouvelle descente en enfer.

Du neuf avec du vieux




Ski Racing 2006 reprend la licence officielle, ce qui signifie qu’on se retrouve face à des sportifs réels (par exemple le très célèbre Hermann Maier) ainsi qu’à de vraies épreuves de la coupe du monde tels Chamonix et Val d’Isère. Au niveau des menus on retrouve le mode Carrière, seul réel intérêt du jeu, secondé par des énigmatiques Contre la Montre et Libre, sans oublier un mode Xbox Live, déjà boudé des joueurs. Les disciplines vont du simple slalom à la descente, en passant bien entendu par le slalom géant. Du très classique néanmoins sauvé par une licence utilisée comme elle se doit.

L’ensemble du jeu est architecturé autour du mode Coupe du Monde, comprenez par là le mode Carrière. Celui-ci vous propose de créer un skieur de A à Z avant de partir dévaler les pentes enneigées des plus hauts sommets de la planète. Le gros point fort du titre est de proposer un système évolutif des personnages. Il s’agit de points de compétences qui s’attribuent aux caractéristiques du skieur, lequel devient de plus en plus performant au fur et à mesure des compétitions. Les débuts sont assez durs avec de nombreuses chutes et pas mal de bleus à la clé mais avec motivation et persévérance le joueur arrive plutôt rapidement à devenir un vrai petit champion du ski alpin. Ski Racing 2006 verse d’ailleurs dans la nostalgie et permet de revoir ses chutes de débutant dans un nouveau mode replay.

La difficulté du soft n’a pas évolué d’un iota par rapport à la version 2005, il est toujours nécessaire de recommencer de nombreuses fois les courses pour connaître l’étape par cœur, avant de pouvoir prétendre à un chrono record. Le mode principal est divisé en 5 compétitions, ce qui donne une durée de vie très acceptable avant de pouvoir se mesurer aux plus grands skieurs de l’année 2005-2006. Le plus gros bémol du titre est à n’en pas douter le manque de précision avec la manette. Pour espérer finir premier, le quasi sans faute est nécessaire. Hors réaliser une telle prouesse se révèle tout simplement impossible du premier coup. Heureusement, les développeurs avaient prévu le coup et ont intégré un nombre illimité d’essais avant chaque descente.

Sans doute trop réaliste dans sa difficulté, Ski Racing 2006 n’en demeure pas moins décevant avec un gameplay identique à la version 2005. Celui-ci est toujours aussi lourd, avec des particulièrement raides, des mouvements peu précis et trop de bugs encore présents. Néanmoins la prise en main a été sensiblement améliorée, certaines actions se révélant plus aisées qu’auparavant.

Copier, c’est mal




Le principal problème de Ski Racing 2006 reste son manque de nouveautés. Qu’est-ce qu’ont fait les développeurs en une année ? Onze mois de vacances et un mois de portage de la version 2005 ? On aurait apprécié de nouveaux modes, de nouvelles nouveautés dans le gameplay, mais il n’en est rien. La durée de vie de Ski Racing 2006 va bien entendu de pair avec la difficulté éreintante du soft. Seul le mode Carrière est intéressant, les autres modes étant plus anecdotiques qu’attractifs. La difficulté trop élevée gonfle artificiellement la durée de vie et oblige trop souvent à recommencer les mêmes tracés, dont l’ennui s’installe très rapidement. Ceux qui ont déjà testé la version 2005 peuvent allégrement passer la main cette année.

De son côté, la bande sonore semble elle aussi ne pas avoir été modifiée. Toujours pas de présentateur, pas de musiques, des bruitages peu crédibles et des cris d’un public complètement hystérique loin d’être réaliste. On en vient même à couper le son pour respirer. Les graphismes de Ski Racing 2006 ont également bénéficié que de minimes améliorations : les décors sont vides, les personnages mal modélisés et les animations ridicules. On était largement en droit d’attendre plus d’un jeu Xbox.

Point complet
Ski Racing 2005 avait le mérite d’être le seul du genre sur Xbox… La version 2006 n’est qu’un copié/collé sans saveur, avec quelques légères modifications au niveau du moteur graphique. Peu voir pas de nouveautés, une difficulté exagérée et un nombre très restreint de modes de jeu, mieux vaut passer à côté d’une telle arnaque.

On a adoré :
+ Simple à prendre en main
+ Un peu plus beau que la version 2005
On n'a pas aimé :
- Trop difficile
- Personne sur le Live
- Bande Son médiocre
- Peu de modes de jeu
- Animations peu réalistes


Consulter les commentaires Article publié le 11-12-05 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020