Test SAW II Flesh and Blood - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 227 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

SAW II : Flesh & Blood



Editeur
Konami
Développeur
Zombie Studios
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.10.2010
  19.10.2010
  2010
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Horreur

Alors que le premier volet n’avait ni connu un succès commercial ni rencontré un succès critique, Konami avait tout de même décidé de lancer le développement de SAW II Flesh and Blood. Les petits gars de Zombie Studios désiraient ainsi nous proposer la suite de leur survival-horror, cette dernière étant censée poursuivre l’expérience gore et glauque en allant encore plus loin que le film. Le jeu parvient-il alors à corriger les nombreux défauts de son aîné tout en renouvelant ladite expérience ?

Le même, en pire




SAW premier du nom n’était pas franchement une grande réussite. Le soft de Zombie Studios parvenait néanmoins à s’en tirer très humblement grâce à son mélange de survie et d’énigmes, prouvant d’une certaine manière que tout n’était pas à jeter. Avec l’annonce du second volet, totalement improbable, de nombreux fans se sont mis à espérer que le titre corrigerait les imperfections du premier épisode, et ils avaient bien tort… Pourtant, quelques petites nouveautés ont fait leur apparition. Tout d’abord, au niveau du scénario, on note que les développeurs ont fait un petit effort pour rendre le jeu plus interactif. Ainsi, le premier niveau nous propose d’incarner une victime du Jigsaw. La question que l’on se pose alors est donc : serons-nous assez bons pour la sauver dans la dernière partie de l’acte ? Votre dextérité influence (ou pas) la suite de l’histoire, ou plutôt des cinématiques puisque, l’un dans l’autre, le fond du jeu ne change pas. Il en va de même pour les quelques victimes que vous croisez puisque vous pouvez ou non les épauler. Au niveau du scénario, il faut savoir qu’on incarne cette fois un reporter, le fils du héros du premier épisode. Comme d’habitude, il est question d’éviter les pièges mortels du Jigsaw et de participer à un jeu malsain. Malheureusement, la mise en scène lourdaude et la répétitivité des décors et des pièges fait qu’on se lasse très vite de cette intrigue, qui se poursuit depuis plus de sept films et deux jeux maintenant…

Au niveau du gameplay à proprement parler, on remarque que le soft est toujours aussi lourd à manipuler. Les déplacements sont lents et la possibilité de courir (très lentement) n’apporte strictement rien, si ce n’est que le calvaire est un peu plus court et qu’il est possible d’éviter quelques ennemis qui vous foncent dessus la tête la première. Par rapport au premier volet, le titre a globalement régressé : les séquences de jeu sont moins variées, les énigmes sont moins bien conçues et trop nombreuses, les séquences de combat ont été remplacées par des QTE et certains acquis comme les pièges ont été supprimés. En résulte un titre appauvri dans son gameplay qui enchaîne des pièges demandant généralement de résoudre des énigmes sur base de chiffres ou des mini-jeux et des QTE ennuyeuses. Ces dernières sont d’ailleurs utilisées à tout va dans cette suite avec, en vrac, les combats au corps à corps contre les « sbires » du Jigsaw, des événements aléatoires tels qu’une chute du décor par exemple, ou les ouvertures de portes qui cachent souvent des pièges mortels à éviter par l’intermédiaire d’une QTE. Entre ces QTE et énigmes, le joueur doit circuler lentement dans des décors glauques et ultra linéaires, tout en prenant soin d’ouvrir des portes, de ramasser des dossiers et des cassettes audio, sans oublier de récupérer quelques seringues pour augmenter sa santé. Bref, ceux qui ont joué au premier volet ne seront pas surpris et seront même déçus de constater que le soft a régressé à tous les niveaux.

D’ailleurs, signalons que la durée de vie du jeu n’excède pas les quatre à cinq heures en mode difficile et que le soft n’offre aucune rejouabilité. A 25 euros pourquoi pas, mais quelle idée cruelle que de le proposer à plus d’une cinquantaine d’euros ! Cela dit, les fans de la première heure découvriront un scénario inédit, quelques passages assez gores (bien que le rendu ne soit pas fabuleux) et même quelques puzzles sympathiques. D’ailleurs, on notera le changement d’orientation des séquences de crochetage de portes, qui se font désormais en vue à la première personne. Le joueur dirige en effet une caméra au travers des verrous, caméra qu’il peut orienter et ralentir pour arriver sans encombre à la fin du tunnel. La séquence est plutôt sympathique même si, encore une fois, on se rend très vite compte que le jeu est outrageusement répétitif et mollasson. Reste alors à voir si le soft mérite l’investissement, tant au final on a l’impression de jouer à un add-on excessivement cher du premier volet, appauvri en contenu et souffrant d’un level design relativement médiocre. Enfin, niveau réalisation, le jeu bénéficie de thèmes musicaux, voix et bruitages d’excellente facture, qui contrastent avec la réalisation graphique complètement dépassée. Certes, SAW 2 utilise l’Unreal Engine 3, mais il l’utilise bien mal ! La modélisation des personnages est toujours aussi approximative, le rendu général donne un effet plastique et les décors sont bien trop ternes et sombres pour transporter la moindre ambiance. Au final, on se dit que le soft a été commandé pour une bouchée de pain par Konami et développé par une petite équipe de stagiaires chez Zombie pendant que le gros des développeurs planche sur Blacklight 2…

Point complet
On pensait que Konami et Zombie Studios profiteraient de ce second épisode pour rectifier les quelques erreurs du premier volet… et on avait complètement tort ! SAW II Flesh and Blood n’est ni plus ni moins qu’un titre opportuniste qui reprend quasi à l’identique le contenu du premier volet, en y ajoutant certaines modifications et en régressant même sur plusieurs points. Plus court, toujours aussi laid et peut-être même un poil plus simpliste encore que son aîné, SAW 2 est l’exemple même de la suite qui n’est ni plus ni moins qu’un add-on camouflé vendu bien trop cher. Reste que les fans de la première heure y trouveront toujours un certain plaisir grâce à quelques puzzles plutôt réussis et au côté malsain du titre. Néanmoins, nous ne pouvons que trop vous conseiller d’attendre une (grosse) baisse de prix.

On a adoré :
+ Quelques puzzles sympas
+ Le côté gore/glauque
+ La bande sonore
On n'a pas aimé :
- Bien trop court
- Aucune rejouabilité
- Graphiquement dépassé
- Peu de nouveautés
- Quelques régressions
- Ennuyeux et répétitif


Consulter les commentaires Article publié le 29/11/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019