Test Saints Row - jeux vidéo Xbox

XBOX GAMER
connect�, 41 562 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Deep Silver
Développeur
Volition
Genre
Action / Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  23.08.2022
Nombre de joueurs
1
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

En 2022, oubliez tout ce que vous saviez sur Saints Row ! Après les deux derniers opus complètement fous, entre invasion extraterrestre et visite des enfers, la franchise souvent comparée à GTA (plus ou moins à raison d'ailleurs) revient, mais en différent ! Ce nouveau titre, qui n’a finalement de vrai reboot que son scénario, vous ramène en effet sur la terre ferme dans un contexte contemporain nettement plus classique ! Prenez le contrôle du nouveau boss des Saints et implantez votre empire du crime dans ce nouveau Saints Row ! Cette critique a été réalisée grâce à une version numérique du jeu fournie en avance par l'éditeur qui a tourné sur Xbox Series X.

Saints Row est mort, vive Saints Row !



Bienvenue à Santo Ileso, morceau de désert du sud des États-Unis, traversé par la fameuse Route 66. Ne craignez pas le climat extrême et aride, ici, tout est possible ! Santo Ileso, c’est le bac à sable rêvé pour un jeune entrepreneur comme vous, surtout si vous n’êtes pas trop regardant sur la légalité des entreprises dans lesquelles vous investissez. Saints Row, c’est avant tout votre histoire, celle d’un boss en devenir, prêt à passer du stade de looser au chômage à celui de baron du crime ! Car en effet, il faut commencer tout en bas pour espérer pouvoir grimper en haut de l’échelle. Pour vous, le plus bas se trouve quelques heures après avoir été licencié de votre tout nouveau job chez Marshall Defense Industries, organisation paramilitaire privée qui fait la loi sur une partie de Santo Ileso. Malheureusement, vos méthodes pourtant pleines de réussites (surtout en matière de meurtres), n’ont pas été du goût du grand patron…

Ce ne sont pas non plus vos amis qui relèveront le niveau. Que ce soit Neenah, Kevin ou Eli, aucun ne viendra vous éblouir par ses réussites. Neenah et Kevin ont beau faire partie des gangs des Panteros et des Idoles, ils sont loin d’être impressionnants… et ne parlons pas de Eli, businessman au rabais qui devrait chercher un job plutôt que d’écouter des podcasts pour se motiver bidons… Par chance, c’est au pied du mur que naissent les idées de génie. La vôtre est plutôt simple : fini de partager la mare avec les gangs, la police et Marshall, il est temps de monter son propre empire et de devenir le plus gros poisson ! Les Saints sont nés ! Le voilà donc le principal reboot, l’arrivée de nouvelles têtes dans l’univers de Saints Row ! Oubliez le gang original des 3rd Street Saints et les personnages maintenant bien connus de Johnny Gat, Kenzie ou Shaundi, c’est dans une toute nouvelle équipe que vous allez évoluer.

Vis ma vie de criminel

Pour le reste, ce nouvel opus ne vous dépaysera clairement pas si vous avez déjà joué à Saints Row ! Vous commencerez comme d’habitude par personnaliser très finement votre protagoniste, le boss. Tout est possible dans l’éditeur de personnages, chaque détail (jusqu’aux attributs les plus intimes…) pouvant être réarrangés librement et modifiés à tout moment pendant le jeu. Une fois votre héros de rêve créé, à vous la liberté et la belle carte de Santo Ileso dans son intégralité ! Cette dernière propose une vingtaine de zones distinctes, allant des quartiers populaires pleins de vie comme Mercado, des zones industrielles comme Smelterville ou Providencia, ou encore des quartiers historiques remplis de beaux bâtiments anciens comme celui de la Vieille Ville. Traversez l'un des ponts qui enjambe le lac Sebastian pour découvrir les quartiers les plus récents et les plus chers de la ville. Entre les casinos de El Dorado, les boutiques chics et trendy de Marina Del Lago et les tours de verre du quartier financier vous aurez largement de quoi vous occuper ! Sans parler des nombreuses attractions de loisirs réunies sur cette rive du lac !

Si vous préférez la nature, les grands espaces ne sont jamais loin, et le désert de Rojas et les Badlands de Gehenna vous ouvrent grands les bras ! La carte de Saints Row, bien qu'elle manque un peu de variété environnementale du fait de sa situation géographique très désertique, est très plaisante à parcourir. Elle fourmille de détails et de zones à explorer, certaines vous invitant même à vous arrêter pour une petite excursion touristique, le tout commenté à l'aide de panneaux d'informations sonores. Le jeu propose par ailleurs une chasse aux photos des différents points d'intérêts de la ville, certains servant de points de voyage rapides une fois photographiés, d'autres venant carrément s'ajouter aux objets que vous pouvez utiliser pour personnaliser votre QG. Un petit gimmick intéressant qui, au-delà de son aspect purement "chasse" venant allonger encore davantage la durée de vie du soft, permet surtout de s'attarder sur le travail des développeurs pour insuffler vie et crédibilité à la carte de Santo Ileso. Le seul point noir concernant cette dernière relève finalement de son manque d'interactivité, de son manque de surprise. En effet, bien qu'elle regorge de choses à faire dans le cadre des très nombreuses missions et autres objectifs, elle ne propose quasiment jamais de situations scriptées déclenchées spontanément lors de votre exploration, au détour d'une ruelle ou d'un chemin. Des aspects qui ont transformé les open worlds des fers de lance du genre en véritables chefs d'œuvre et ont poussé leur réalisme, crédibilité et immersion à un tout autre niveau (on pense bien entendu aux Open Worlds de Red Dead Redemption 2 ou de GTA V). Ce ne sont malheureusement pas les quelques "crimes d'aubaine" qui apparaissent de temps à autre sur la carte qui viendront vraiment combler cette envie d'être surpris par un environnement très immersif ou tout semble possible.

Can’t Stop Won’t Stop

Saints Row se concentre plutôt sur sa proposition d'un gameplay fun et très nerveux, mélangeant d'intenses phases de combats à la troisième personne et de conduite très arcade avec de nombreux véhicules roulants, volants, flottants et même la toute nouvelle wingsuit ! Ce gameplay vous le découvrirez bien entendu au travers des missions principales qui mettront votre jeune gang en scène dans des situations variées et toujours plus rocambolesques, allant de la chasse à l’homme la plus classique en passant par l’infiltration dans une prison d’ultra haute sécurité pour faire évader un prisonnier ou encore le braquage de trains. Les situations sont toujours très variées et vous invitent à prendre le contrôle de nombreux véhicules incluant bien entendu de la grosse artillerie comme des tanks ou des hélicoptères. Et même s’il vous arrive toujours de traîner un ennemi enfermé dans des toilettes de chantier à l’arrière de votre voiture, un autre aspect du reboot passe par le retour à une expérience un peu plus sérieuse et nettement moins graveleuse. Sur les derniers opus, le ton était très différent : Saints Row 3 était une machine à choquer, remplie de blagues obscènes, de politiquement incorrect et d’armes impossibles, et Saints Row 4 et son extension Gat Out of Hell allaient chercher dans le fantastique avec extraterrestres, démons et super pouvoirs. Ce nouvel opus version 2022 retourne à la source pour offrir un GTA-Like un peu plus classique, dans la lignée des deux premiers volets. Même s’il arrive parfois à rester caustique et à nous faire sourire au travers de conversations, de scènes ou de détails dans l’univers, il manque néanmoins un peu de vrais moments « WTF » qui nous faisaient beaucoup rire dans les précédents épisodes. En fonction de vos attentes envers Saints Row, cet aspect pourra vous ravir ou vous déplaire, mais il n’enlève finalement rien à la qualité des missions et au plaisir que l’on a à les parcourir.

Au-delà de l’histoire principale, asseoir l’empire criminel des Saints passe aussi par de très nombreuses missions secondaires et par des objectifs variés. Chacun des grands quartiers de la ville propose en effet plusieurs missions, qu’il s’agisse d’activités parallèles librement accessibles (du braquage de bijouterie au go fast, en passant par la diffamation de commerces sur les plateformes d’avis…) ou du nettoyage des factions ennemies présentes dans le quartier. Une grosse partie du gameplay et du développement de votre gang passe aussi par l’implantation de vos entreprises : 14 en tout à placer librement sur la carte, dans l’ordre que vous voulez. Chacune des entreprises vient ajouter un paquet de nouvelles missions et propose du contenu plutôt varié : vol de voitures, nettoyage de scène de crimes avec évitement des patrouilles de police, recyclage de déchets toxiques par le convoyage de camions, prise en main du marché des food trucks (aux menus pas toujours très légaux), compagnie d’assurance (et les classiques missions de fraude à l’assurance qui vont avec) mais aussi arts martiaux, diffusion radio ou incursion dans le monde de la mode... pour devenir un véritable empire, les Saints doivent être sur tous les fronts !

Vous aurez même l’occasion de participer au « Simulacre de Poussière », des quêtes complètement folles dans le cadre d’un jeu de rôle géant à mi-chemin entre Mad Max et Game of Thrones impliquant toute la ville et qui voient s’affronter différentes factions qui règlent leurs comptes avec des pistolets à terre ! On passe tellement de temps à se perdre dans toutes les activités parallèles que même après quasiment 24 heures passées en jeu, le pourcentage de complétion affiché par le jeu avoisine à peine les 45% et la quête principale semble elle à peine entamée ! Pour notre plus grand bonheur, la durée de vie du titre est donc très conséquente ! Et on ne parle même pas des nombreux défis à compléter, de tous les objets à réunir, ou même de « Wanted », l’appli qui marque l’uberisation du métier de chasseur de primes (eh oui, on n’arrête pas le progrès) !

Le combat d’une vie

N’espérez pas pouvoir réaliser tous vos objectifs sans que l’on vous mette un peu de bâtons dans les roues. En plus de devoir éviter la police présente dans toute la ville, il faudra aussi affronter les trois factions qui se partagent la ville, dans la plus pure tradition Saints Row. Vous affronterez tantôt les Panteros (gang de gros bras adeptes des muscle cars qui frappent avant de réfléchir), les équipes de Marshall (l’organisation paramilitaire très entraînée armée d’armes futuristes très efficaces) et les Idoles (gang de fêtards qui vous surprendront par leurs techniques et leur nombre), et il n’est pas rare de devoir combattre plusieurs groupes en même temps ! Il arrive en effet bien souvent que votre "niveau de notoriété" (sorte d'indice de recherche) évolue auprès de plusieurs groupes en parallèle. Il est donc commun de se retrouver sous le feu de la Police ou de Marshall en même temps que sous celui d'un des deux gangs du jeu. A haut niveau de notoriété, s'en sortir devient très sportif, surtout si bous décidez de jouer aux niveaux de difficulté les plus élevés (cinq niveaux de difficulté).

Par chance, le jeu met de très nombreuses choses à notre disposition pour pouvoir transformer tout ce petit monde en cendres fumantes. Au-delà d’un arsenal ultra complet comprenant armes contondantes et sabres en tout genre ainsi que la panoplie complète de l'armurier amateur. Votre boss possède aussi quatre « Aptitudes » à utiliser en combat, grâce au FLUX, que l’on gagne en infligeant des dégâts aux ennemis. De nouvelles aptitudes se débloquent en montant de niveau et vous pourrez sélectionner celles qui correspondent le plus à votre style de jeu. Chaque action consomme un ou plusieurs blocs de flux, qui se rechargent ensuite lors des combats. Les aptitudes incluent des classiques comme le lancer d’une grenade, d’une mine de proximité ou d’un fumigène, l’utilisation d’un sniper ou d’un revolver surpuissant ou encore le déclenchement d’un boost temporaire de régénération de santé ou d’augmentation des dégâts infligés. Des boosts très utiles, notamment au niveau de la régénération de santé en jeu qui n’est autrement que partielle. Le jeu adopte en effet maintenant un système de blocs de vie. Sans boost, regagner un bloc de vie complètement vide passera uniquement par l’exécution d’un kill spécifique sur un ennemi vulnérable. On regrette seulement que le niveau maximum en jeu, et donc le déblocage de nouvelles aptitudes, n’aille que jusqu’au niveau 20, un palier atteint avant même d’avoir parcouru la moitié du jeu.

Au-delà des aptitudes en combat, le personnage peut aussi équiper cinq atouts, des bonus passifs permanents : deux mineurs, deux majeurs et un Elite ! Ces derniers sont variés : boost de précision, déplacement plus rapide, meilleure résistance au feu, réduction de l’impact de vos actions sur le niveau de notoriété ou encore augmentation du nombre de munitions que vous ramassez sur les ennemis déchus… Et si vous avez besoin d’un coup de main supplémentaire, il est toujours possible de demander un peu d’aide, en appelant des contacts en renforts via la rubrique dédiée de votre téléphone, et il est aussi possible de demander la livraison d’un véhicule en quelques secondes. Bien entendu, l’ensemble de votre arsenal et de votre garage pourra être personnalisé en profondeur, en passant par une mise à jour des armes et des voitures via un défi pour chaque, ainsi que de très nombreuses options de personnalisations cosmétiques. La customisation de votre boss n’est pas en reste, avec des centaines d’habits pour le personnage, tous entièrement personnalisables (couleurs, textures), mais aussi des tatouages, de nombreuses options de coiffures, de pilosité… Pour voir l'infinité et la qualité des réalisations possibles, n'hésitez pas à jeter un œil à la Boss Factory et à l'ensemble des créations de la communauté que vous pouvez librement réutiliser, ce qui implique des copies de The Rock, John Wick, Heisenber ou encore Kanye West !

Nouvelle génération

Cette nouvelle génération de Saints arrive aussi pour la première fois sur une nouvelle génération de console, il fallait donc que la prestation technique suive pour que le jeu puisse prétendre être une réussite. Par chance, le jeu parvient à aussi transformer l’essai sur ces aspects. Testé sur Xbox Series X en 4K, le jeu nous offre des graphismes très qualitatifs, avec de très beaux effets environnementaux (chaleur du désert par exemple) et de lumière, mais aussi des textures, des modélisations et des animations de qualité. Petit reproche néanmoins sur la qualité des visages qui pourraient certainement être plus finement travaillés, et surtout sur la qualité graphique des cinématiques qui tournent dans une résolution et un niveau graphique très inférieur au reste du jeu.

Au niveau des performances en jeu, ce dernier se montre vif et fluide et ne présente aucun ralentissement même lors d’intenses phases de combat aux nombreuses explosions. On note quelques petits soucis d’affichages tardifs et une ou deux instances de passage sous la carte ou de clipping dans des objets, mais ces bugs restent très isolés et sans gravité majeure. Il arrive aussi parfois que des missions secondaires sur la carte ne se lancent pas correctement ou n’affichent pas le bon objectif à réaliser, mais le jeu ayant été testé sur une version pré-patch de sortie, il est fort probable que ces petites erreurs soient rapidement corrigées. L’aspect sonore n’est pas en reste, avec dix radios aux sonorités variées qui matchent souvent très bien avec l’environnement désertique, mais aussi des doublages et des bruitages convaincants. A noter enfin que ce nouveau Saints Row peut être parcouru entièrement en coopération, aspect que nous n’avons malheureusement pas encore eu l’occasion de tester mais qui annonce un joyeux chaos en groupe dans les rues de Santo Ileso !

Point complet
Saints Row revient avec un reboot qui ramène la franchise à ses sources, en remettant une bonne dose de sérieux dans une série qui était devenue particulièrement extravagante dans ses derniers opus ! Si vous avez déjà un peu d’expérience, vous ne serez néanmoins pas étonné outre mesure par le gameplay qui vient construire sur les bases déjà solides de la franchise. Vous découvrirez néanmoins une toute nouvelle équipe de Saints, prête à implanter un nouvel empire criminel dans la belle ville désertique de Santo Ileso. Son bel open world rempli de très nombreuses missions offre une excellente durée de vie et vous tiendra occupé de très nombreuses heures. En plus, si vous avez l’âme d’un artiste, le jeu propose tellement d’options de personnalisation que cet aspect seul arrivera à vous satisfaire ! Un excellent retour aux sources et très probablement le meilleur opus de la franchise à ce jour !

On a adoré :
Nouvelle bande de Saints à découvrir
Gameplay toujours aussi efficace
Santo Ileso, un open world très réussi
Très nombreuses missions très variées
Excellente durée de vie
Options de personnalisation infinies
Graphiquement réussi
La Boss Factory
Le retour à un ton plus sérieux…
On n'a pas aimé :
Donc moins de passages WTF
Open world manquant d'interactivité
Environnements peu variés
Que 20 niveaux pour les aptitudes
La qualité des cinématiques
Modélisation des visages manquant de finesse


Consulter les commentaires Article publié le 22/08/2022 par Arnaud D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022