Test Saints Row : The Third - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Saints Row : The Third



Editeur
THQ
Développeur
Volition
Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  15.11.2011
  15.11.2011
Nombre de joueurs
1

Depuis ses débuts, la franchise Saints Row est parvenue à s'imposer comme une variante décalée de GTA. Avec les épisodes, la franchise commençait pourtant à s'essouffler. Le troisième opus promis de longue date, à savoir Saints Row : The Third, parvient-il à donner un nouveau souffle à la série ?

Un titre complètement décomplexé




The Third n'est pas un titre qui s'adresse à tout un chacun. D'une part parce que le soft demeure d'une violence extrême, d'autre part car il met souvent en avant des propos et des paroles pouvant choquer les plus jeunes. C'est d'autant plus vrai que cette fois encore, Volition a fait dans l'excès. Le studio a volontairement accentué tous les traits de la série, qui prend par la même occasion ses distances avec son principal rival, GTA. Ce nouvel épisode joue donc davantage la carte de la démesure, avec des personnages encore plus stéréotypés, un scénario qui part dans tous les sens et qui nous confronte à un gangster belge (!), placé à la tête d'une organisation criminelle d'envergure internationale. Si on regrette que l'histoire manque de profondeur, il faut bien admettre que l'ambiance délirante du soft et son excellente mise en scène permettent de passer un très agréable moment. Le concept en lui-même n'a pas beaucoup changé. Si le jeu permet toujours de mener l'ascension du gang des Saints dans la ville, avec tout ce que ça implique (gestion du personnage, du groupe, des quartiers en sa possession...), le titre se concentre également davantage sur les aventures qu'il vous fait vivre avec des séquences de démolition à grande échelle, des missions beaucoup mieux scénarisées et des challenges carrément excentriques.

La première mission du jeu emporte ainsi le héros dans le braquage d'une banque qui tourne mal et qui se finit sur un coffre fort suspendu au-dessus du centre-ville par un hélicoptère, depuis lequel il faut massacrer des hordes de policiers à la M60. Démesure et fun semblent être les mots d'ordre des développeurs qui n'hésitent pas à nous faire le grand saut depuis un avion et massacrer des hordes de truands en chute libre. Malheureusement, le rythme retombe également plutôt vite et le jeu revient à des missions plus classiques dans une ville qui ressemble parfois à s'y méprendre à celles des deux premiers opus. Si le concept de guerre des gangs par territoire et de missions annexes ne vous effraye pas outre mesure, Saints Row : The Third ne devrait pas trop vous désarçonner. Le jeu parvient cependant à varier les plaisirs grâce aux missions secondaires qui permettent d'empocher de l'argent et de conquérir toujours plus de quartiers. Si les assassinats et escortes ne sont pas des plus passionnantes, les missions du professeur Genki qui proposent de participer à un espèce de show télévisé complètement barré où le seul but est de tuer font mouche. Le délire est poussé beaucoup plus loin grâce aux nombreux véhicules complètement barrés et aux armes originales à utiliser, comme le gode géant qui permet de faire des ravages au corps à corps.

Entre le mode solo scénarisé et les missions secondaires, le joueur a déjà de quoi se tenir occupé durant de nombreuses heures. Cependant, c'est bel et bien la liberté d'action qui fidélise le public. Tout comme dans Saints Row 1 & 2, il est possible de customiser l'expérience de jeu sur-mesure. Outre la personnalisation du héros, on peut acheter ou améliorer vêtements, armes et véhicules. Le jeu va même beaucoup plus loin en permettant d'embaucher des membres de gang, d'améliorer les caractéristiques de son héros et d'acheter des bâtiments pour asseoir sa position dominante sur la ville. Comme dans les deux précédents volets de la série, le concept fonctionne parfaitement et il est difficile de décrocher de ce mélange de genres qui adopte une approche très différente du "GTA-like". La présence des modes Horde et Coopératif, qui permettent de semer le chaos à plusieurs, apporte un plus, même s'il est vrai que ces deux modes ne sont pas totalement exploités. Très fun, drôle, barré même, et plutôt long, The Third fait partie de ces jeux sur lesquels on passerait des heures à délirer. La bande originale du soft et son style graphique mi-cartoon mi-réaliste représentent aussi vrai un gros atout. Malheureusement, les vieux démons de la série continuent de hanter cet opus puisque la réalisation graphique fait toujours aussi pâle figure.

Point complet
Avec Saints Row : The Third, THQ nous propose une variante décomplexée de GTA, fun, drôle, longue et parvenant à se différencier assez de son modèle pour susciter l'intérêt du joueur. Si la réalisation graphique déçoit toujours, que le jeu souffre de nombreux bugs et d'un certain manque de finition, il faut bien reconnaître que les développeurs de Volition ont fait de gros efforts pour faire de ce troisième épisode un très bon jeu d'action, qui vous scotchera à votre console durant plusieurs semaines.

On a adoré :
+ Extrêmement fun!
+ Totalement décomplexé
+ La bande originale
+ La mise en scène
+ Durée de vie phénoménale
+ Modes Coop et Horde
+ Le style graphique
On n'a pas aimé :
- Scénario assez moyen
- Quelques bruitages en deçà
- Les bugs de collision
- Graphiquement, ça reste moyen


Consulter les commentaires Article publié le 13/09/2012 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020