Test Rime - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 227 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

RiME



Editeur
Grey Box
Développeur
Tequila Works
Distributeur
Tequila Works
Genre
Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  26.05.2017
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
29,99 €

D'abord pressenti comme exclusif à la PS4, Rime de Tequila Works déboule également sur Xbox One. Après quelques trailers remplis de poésie et de belles couleurs, il est temps d'incarner ce jeune garçon échoué sur une plage, afin de découvrir ce qu'il fait là et quel sera son but. Après des titres comme The Last Guardian ou Ico, qui véhiculent un bon paquet d'émotions et un fort attachement aux personnages, voyons si le titre a suffisamment d'arguments pour nous emporter dans son voyage, pour le moment bien mystérieux…

Un joli poème, un bon moment d’évasion



Echoué sur une île et rencontrant rapidement un petit compagnon qui vous aidera tout au long de votre aventure, votre personnage se familiarise avec son environnement. Il fait beau, le soleil éclaire avec toute sa puissance la plage et la zone ouverte qui s'ouvre à vous. Relativement guidé, le joueur pourra néanmoins fouiner dans les décors, afin de dénicher des bonus et autres objets cachés relatifs à l'histoire. Le petit renard tout mimi qui vous accompagne sera là pour japper et vous guider, mais ne vous tiendra pas non plus par la main, vous laissant réfléchir à votre progression. Comme dans tout jeu du genre, l'aventure se mêlera à de la plateforme et des phases de réflexion. Rassurez-vous, le jeu est assez accessible et un bon sens de l'observation, de l'orientation et quelques réflexes suffiront à voir le bout des 5h de l'aventure (en ligne droite). Nous n'avons été bloqués que deux fois, mais c'était principalement par manque d'observation et à cause d'un détail. Le level design du titre est vraiment réussi, certaines zones semblant inaccessibles étant loin de l'être. A vous de grimper, de vous faufiler et d'escalader les bonnes parois pour atteindre votre objectif. Les puzzles mêleront déplacement ou alignement d'objets (pour atteindre des zones ou déclencher des mécanismes) et activation d'interrupteurs avec parfois une limite de temps.

Une nouvelle fois, rien de très compliqué pour les habitués du genre. On regrette que les objectifs se répètent souvent et que le jeu ne prenne pas davantage de risques dans sa construction. On sait quel est le public visé mais à trop rester dans de l'habituel, ça rend le jeu parfois trop passe partout. Là où Rime est également très attendu, genre oblige, c'est dans les émotions qu'il véhicule, via une histoire que l'on attend forcément originale. Rien de fou au niveau du scénario mais l'interprétation finale a le mérite de proposer quelque chose de nouveau. Parfois un peu forcé dans les émotions ou un peu trop tire-larmes, le jeu pourra tout de même vous arracher une larmichette sur la fin, la musique faisant clairement le job. Malheureusement, l'attachement du joueur pour le personnage et son binôme est nettement moins travaillé que dans le dernier jeu de Fumito Ueda. The Last Guardian mettait en avant un petit héros très attachant et son compagnon Trico était lui aussi magnifiquement mis en scène. Rime paraît forcément un peu fade à côté, mais il faut garder en tête que les moyens mis en œuvre ne sont pas les mêmes. Le sort réservé à notre petit personnage nous touche malgré tout un peu moins que dans d'autres titres du genre.

Quelques cut-scenes font avancer l'histoire entre les chapitres mais le tout manque un peu d'émotion, la faute à des expressions faciales parfois basiques. Mais ne faisons pas les sans cœur, Rime est souvent beau, touchant et très prenant. Contemplatif, le jeu l'est assurément, mais tout ne sera pas une partie de plaisir et un "boss" accompagnera une bonne partie de votre aventure, rendant certains passages bien tendus. Comme nous le disions précédemment, certaines zones sont plus ou moins ouvertes et les décors qui s'affichent devant vos yeux au début de l'aventure sont superbes. La patte graphique est très chouette, c'est coloré, lumineux et sombre quand il le faut. L'animation du personnage est vraiment excellente et sa prise en main est vraiment aisée. Il ne nous est arrivé qu'une seule fois de faire une chute malgré nous. De nombreux détails et effets de lumière renforcent l'immersion, tout comme le cycle jour/nuit vraiment bien vu, qui donne une ambiance clairement différente suivant l'heure de la journée. Mais tout n'est pas parfait malheureusement, un élément vient quelque peu gâcher notre plaisir : le frame rate. Le jeu rame en effet très souvent et de manière flagrante. C'est gênant, pénible et dénote d'un certain manque de finition du titre. Une fluidité en 60 images par seconde aurait davantage sublimé la direction artistique... C'est dommage.

L’avis de Lionel // Un beau moment de poésie…

J'ai terminé le jeu en 4h56 exactement en ligne droite, en ayant trouvé environ 30% des objets cachés. Je me suis refait quelques niveaux ensuite pour fouiner un peu et, connaissant le fin mot de l'histoire, j'ai eu une vision différente du jeu. J'ai beaucoup aimé Rime, même si passer après The Last Guardian n'est pas chose facile au niveau des émotions. Dommage que le frame rate soit à la ramasse car le jeu est vraiment très joli, j'ai d'ailleurs fait pas mal de screenshots durant ma partie. Au niveau de l'histoire, j'ai apprécié la chute finale, plutôt bien amenée. On ne fait pas dans l'originalité mais il y a une donnée supplémentaire qui fait la différence. Difficile d'en dire plus sans spoiler. Etant donné son prix de vente d'environ 30 euros, je trouve que le jeu est une bonne affaire et propose une aventure parfois répétitive dans ses mécaniques, mais triste et rafraîchissante à la fois.


Point complet
Rime n'est pas exempt de défauts. Le jeu est court en ligne droite, souffre d'un frame rate balbutiant et met parfois en scène les émotions avec un style un peu forcé. Malgré cela, l'aventure vaut le coup, le jeu possède un côté rafraîchissant, en plus de la tristesse et de la mélancolie qu'il dégage. Les émotions sont là, les décors sont très jolis et la prise en main ne pose aucun souci. Les développeurs de Tequila Works ont fait du bon boulot, sans atteindre le niveau des plus grands, ils ont écrit leur poème à eux. Vendu à un prix doux, l'expérience en vaut la peine !

On a adoré :
Direction artistique réussie
Animations du perso
Quelques zones ouvertes donnant envie de les découvrir
Très beaux effets graphiques
Musiques de toute beauté
Petit compagnon à poil tout mimi
Un prix assez doux
Certains passages vraiment mystérieux
Histoire intéressante
Pas mal d'émotions…
On n'a pas aimé :
Dont certaines restent trop forcées
Frame rate défaillant
Un peu court en ligne droite
Persos moins attachants que dans d'autres jeux du genre
Musique parfois trop présente


Consulter les commentaires Article publié le 07/06/2017 par Lionel B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019