Test Remnant : From the Ashes - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
Gunfire Games
Genre
Action / Survie
Statut
Disponible
Date de sortie
  20.08.2019
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
39,99 €

Les développeurs de chez Gunfire Games sont de retour avec un concept plutôt original, un TPS / Dark Souls-like jouable jusqu’à trois répondant au doux nom de Remnant From the Ashes. Vous devez affronter la Racine et survivre dans un monde post apocalyptique, le tout accompagné par un système procédural. Une formule qui fonctionne ou un pari perdu d’avance ? Après avoir pleuré du sang et zigouillé des boss à tout va, on vous dit tout !

Scénario, D.A. et bande sonore



Dès le début, Remnant : From the Ashes vous propose de créer, de la manière la plus simple qui soit, votre personnage qui vous suivra tout au long de l’aventure. Après avoir défini le sexe de votre héros, le visage, la voix, etc., le joueur est propulsé par la force des vagues sur une île parsemée de monstres en tout genre, avec pour seul moyen de défense une vulgaire épée ! Il faut donc se frayer un chemin et anéantir ces ennemis faits d'écorces et de sève rouge-écarlate appelés « La Racine ». Quelques heures de jeu plus tard, vous voilà arrivé dans Le Service 13, en soit le HUB principal du jeu. C’est ici que vous pourrez faire le plein de consommables, améliorer ou acheter des armes et des armures en échange de pièces de récupération. Par la suite vous allez rencontrer un PNJ qui vous expliquera que vous êtes le dernier espoir de l’humanité et qu’il vous faudra trouver le « créateur » pour mettre fin à cette catastrophe ! Le scénario est vraiment intrigant du début à la fin, le jeu vous proposera en plus des choix scénaristiques qui auront un impact sur le fil de l’aventure !

Attardons-nous désormais sur la direction artistique. Elle est très originale, notamment au niveau du bestiaire, sans parler de l’ambiance générale qui est dans la lignée d’un Darksiders, Dark Souls ou autre Destiny ! Le jeu propose aux joueurs de parcourir quatre univers aux paysages différents. Chaque niveau propose une direction artistique marquée et inspirée sauf pour une zone que nous avons particulièrement détestée : Le Marais ! En effet cette « zone » est pénible au possible à cause des ennemis qui pop à tout va, d’autant que cet environnement a un gros air de déjà-vu ! Le système procédural du jeu est plutôt honnête dans l’ensemble, le level-design n'évolue que peu entre deux parties et même au sein d'une même partie. Il n'est pas rare de tomber sur des chemins que l'on avait déjà croisés ou de voir des similitudes entre tel et tel lieu. Le seul véritable intérêt de lancer une seconde partie, c’est de découvrir les quelques boss qui ne s'étaient pas présentés lors de la première. Cependant, il faut tout de même souligner que ce système procédural ne nuit en rien à la direction artistique du jeu et à la construction des niveaux. La plupart du temps, même si tout se ressemble, les lieux sont générés avec intelligence ! De plus, tout comme Dark Souls, le système de checkpoint vous permettra de voyager où vous le souhaitez via des cristaux rouges et de récupérer au passage des munitions et de la santé.

La bande sonore n’a pas à rougir, que ce soit le thème principal du menu ou les musiques en général. Lorsque nous nous promenons ou combattons, celles-ci sont remarquables. En plus, le jeu est entièrement doublé en Français avec en prime un comédien de qualité que nous apprécions fortement, David Kruger ! Zigouiller des ennemis avec la voix du Master Chief / Star Lord, ça n’a pas de prix ! Malheureusement le soft souffre de quelques problèmes techniques, notamment au niveau de la synchronisation labiale ou de la spatialisation sonore qui n’est pas toujours précise lorsqu’on joue avec un casque (des MAJ sont à prévoir, pas d’inquiétudes). Graphiquement le jeu est plutôt agréable sans être exceptionnel. Il tourne sous Unreal Engine 4, les ennemis sont bien modélisés, notre personnage de même mais certains PNJ auraient mérité le même traitement ! Les décors ont leurs styles bien à eux, même si certaines zones font « vides ». A noter que des chutes de framerate sont à signaler sur les Xbox One standard, là où les modèles S et X s’en sortent bien mieux.

Armes, boss et compétences

Les armes ont toutes un excellent feeling et un joli design. Mention spéciale aux armes que vous récupérez sur les boss vaincus ! Le sound design des coups de feu répond véritablement présent mais votre arsenal ne sera pas votre seul atout, l'esquive étant tout aussi importante. D'une simple pression de touche, notre héros effectue une roulade qui permet d'éviter la majeure partie des attaques, qu'elles soient au corps à corps ou de longue portée. Autant vous prévenir que l’esquive sera votre meilleure alliée durant votre périple sous peine de mourir assez rapidement. Vous êtes prévenu Remnant : From the Ashes est un jeu exigeant qui demande beaucoup de patience pour arriver au bout de l'aventure ! Ce qui est important c’est que le soft a été pensé pour jouer avec deux autres joueurs… En solo cela se ressent fortement lors des combats de boss car ceux-ci sont constamment accompagnés de mobs qui peuvent pop à leur guise !

Certes ils sont moins résistants lorsque vous jouez seul mais le nombre d’ennemis reste le même, il vous faudra attaquer le ou (les) boss ainsi que surveiller vos arrières sans relâche, ce qui devient extrêmement pénible sur du long terme. Bref, si vous jouez seul : ce n’est pas infaisable mais vous allez pleurer du sang ! Hormis ce détail pénible, dans l’ensemble les boss sont une réussite, ne vous attendez pas à des patterns aléatoires comme dans Dark Souls, dans Remnant l’analyse se fait beaucoup plus facilement. Les boss sont moins fourbes dans leurs déplacements et si vous mourez, vous ne subissez aucun malus. Les anéantir procure un énorme sentiment de plaisir ! Par contre gros carton rouge pour le boss final… Nous ne rentrerons pas dans les détails afin de ne pas spoiler mais il est tout simplement raté ! Le combat est extrêmement dur et inintéressant car vous ne vous battez pas « réellement » contre celui-ci… Une énorme douche froide, c’est dommage car au niveau du design le boss de fin est plutôt original !

A force de progresser dans votre périple, le joueur, après être monté de niveau, peut également se rendre via la touche back dans un menu permettant d'améliorer à tout moment les Traits de son personnage. Les Traits, une des plus grosses réussites du titre, ont l'intelligence de s'adapter à votre manière de jouer. C'est-à-dire qu'en plus des immanquables Traits permettant d'augmenter la vie, l'endurance et la puissance des atouts, le joueur rechargeant souvent son arme aura la possibilité d'améliorer la vitesse de cette action. Celui effectuant de nombreux coups critiques pourra améliorer les dégâts de ces derniers et le héros qui réanime sans cesse ses alliés augmentera l'efficacité des réanimations, de quoi varier les stratégies ! Mais ce n’est pas tout, vous pourrez aussi améliorer vos armes grâce à des ressources trouvées sur la map ou sur des boss, ainsi que votre équipement ! Malheureusement il vous est tout simplement impossible de revendre à des marchands des armes ou de l’équipement que vous n’utilisez pas. Dommage, cela aurait été sympa de se faire quelques pièces rapidement !

C’est mieux à plusieurs !



Pour finir, nous gardions le plus gros morceau pour la fin, à savoir la coop à trois joueurs. Si en solo, le titre offre une difficulté et un gameplay plus proche de ceux d’un Dark Souls-like sauce TPS, en multijoueur, c’est plutôt l’inverse qui se produit. Nous retrouvons plutôt un aspect déjà aperçu dans Destiny, surtout lorsqu’il vous faut parcourir des donjons rappelant les Raid de ce dernier. Le jeu devient plus « simple » et agréable à parcourir, surtout que la mort n’est pas définitive. Les survivants peuvent alors se réanimer en échange d’un cœur draconique, une trousse de soin qu’il est possible d’activer trois fois par point de passage. Il est également possible de profiter d’atouts supplémentaires permettant de mettre l’accent sur la coopération. Ces atouts peuvent par exemple octroyer un avantage stratégique à l’équipe en mettant en surbrillance tous les ennemis qui se trouvent à portée, ou même activer une zone de soins, plutôt pratique ! Cependant, lors de parties en multijoueur, seul l’hôte a la possibilité de poursuivre son aventure. Les deux autres joueurs peuvent donc l’accompagner et profiter des loots, des armes amassées et des Traits remportés, mais ne pourront en aucun cas poursuivre cette nouvelle avancée, ni déverrouiller de succès…

Au niveau de la communication in-game et des recherches de parties, Remnant n’est pas du tout au point. En effet vous ne pouvez pas lancer de recherches précises lorsque vous voulez rejoindre une session, c’est au petit bonheur la chance et dans 60% des cas vous allez retomber sur une partie déjà bouclée ! Si vous voulez jouer en ligne, un conseil, jouez avec des amis car si vous jouez seul, des boss et de l’équipement peuvent vous passer sous le nez. Il nous a fallu une vingtaine d’heures pour boucler l’aventure une première fois en solo (et Diable que c’était dur !) et quelques heures supplémentaires en multi pour tuer les boss que nous n’avions pas encore croisés sur notre première partie. A noter que des DLC gratuits arriveront très prochainement, rajoutant de nouveaux boss et donjons. Pour un titre vendu à 39,99€, le rapport qualité/prix est vraiment exemplaire !

Point complet
Malgré quelques défauts très pénibles, comme le fait que les boss soient constamment entourés d’ennemis qui les protègent, des problèmes liés au niveau des ennemis qui pop dans tous les sens et qui vous donneront du fil à retordre en solo ou encore un boss final raté de A à Z, Remnant From The Ashes reste en soit une agréable surprise ! En effet, le pari était plutôt risqué mais le fait de reprendre la base qui a fait le succès des Dark Souls en la mélangeant aux styles TPS / A-RPG est une réussite totale ! Le soft est plutôt exigeant et mettra vos nerfs à rude épreuve, surtout en solo. En multijoueur, il change de « ton », se rapprochant plus d’un « Destiny/DS-Like ». Le scénario ainsi que les choix scénaristiques sont une bonne idée, cela renforce l’immersion du joueur. La direction artistique est maîtrisée dans l’ensemble même si par moments cela mériterait peut-être un peu plus de folie de la part des développeurs. Le jeu n’est pas avare en contenu et offre une bonne rejouabilité grâce à son système procédural qui, on l’espère, aura des ajouts réguliers grâce aux futurs DLC. Le système d’uppgrade est simpliste et intuitif et nous attribuons une mention spéciale aux Traits qui s’adaptent à notre façon de jouer. De plus la bande sonore est vraiment correcte, tout comme le doublage Français. Seule la synchronisation labiale est à revoir. Enfin, il reste quelques problèmes à corriger et des paramètres de matchmaking, actuellement inexistants, à ajouter. Gunfire Games tient entre ses mains un jeu rempli de potentiel qui a ce qu’il faut pour évoluer dans le bon sens.

On a adoré :
Bon mélange TPS/DS-like
Bonne rejouabilité
La VF correcte
La bande sonore
Une difficulté exigeante
Plutôt joli
Jouable jusqu’à 3
Le système d’upgrade
Les armes de boss
Le scénario et ses choix
Une D.A. plutôt originale…
On n'a pas aimé :
Qui manque un poil de folie !
Le système de matchmaking
Synchro labiale à la rue
Les ennemis qui pop
Les mobs accompagnant les boss
La map Marais
Un boss final décevant !
Jouer seul, c’est louper de l’équipement ou des boss
Le framerate sur la One "FAT"


Consulter les commentaires Article publié le 18/09/2019 par Yoann L.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019