Test Psychonauts 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 475 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Genre
Aventure / Plateforme
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.08.2021
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
59,99 €

Psychonauts 2, c’est un comeback inattendu, la suite d’un jeu vieux de 16 ans qui avait connu un vrai succès critique mais malheureusement pas commercial. De fait, les fans du premier Psychonauts, comme bien d’autres (fans de Shenmue : rassemblement !), ont dû prendre leur mal en patience car la gestation de cette suite fut longue. Tout a commencé en 2015 avec un crowdfunding sur la plateforme Fig. A l’époque, Tim Schafer (le boss de Double Fine) estime qu’il faudrait 3,3 millions de dollars pour que le studio puisse bosser sur une suite à Psychonauts. Finalement, ce sont 3,8 millions qui seront récoltés. En 2017, Starbreeze entre dans la danse et investit 8 millions afin d’aider à l’édition numérique du jeu sur les différentes plateformes. Prévu initialement pour 2018, Psychonauts 2 est repoussé à 2019… sauf que, plot twist ! En juin 2019, Double Fine est racheté par Microsoft. La firme de Redmond en profite également pour racheter les droits d’édition du jeu à Starbreeze, ce qui permet à Double Fine de rembourser les contributeurs sur Fig plus rapidement mais aussi et surtout aux développeurs d’être plus à l’aise financièrement (on sait par exemple que les combats de boss, un temps envisagés puis retirés, sont présents dans cette suite grâce au rachat). En 2019, Double Fine repousse la sortie du jeu à 2020… puis encore une fois jusqu’en 2021 avec à la clé une version optimisée pour les Xbox Series disponible day one.

Pas un long fleuve tranquille mais quand même une histoire qui se termine bien puisque depuis le 25 août, Psychonauts 2 est disponible un peu partout et notamment via le Game Pass. Après 16 ans d’attente, est-ce que Tim Schafer et Double Fine ont encore la même inspiration et la même créativité ? Est-ce que la licence Psychonauts va enfin avoir droit au succès qu’elle mérite ?

Where is my mind?



Raz est un jeune garçon de 10 ans plein de ressources, membre d’une famille d'acrobates et accessoirement doté de pouvoirs psychiques. Ah et c’est un psychonaute ! Enfin presque… En tout cas, il les a aidés à sauver leur chef, Truman Zanotto. Après ce sauvetage, Raz est emmené au QG des psychonautes afin d’y suivre une formation pour mieux maîtriser ses pouvoirs. Mais alors qu’il commence à peine, Raz découvre plusieurs choses étranges… et si le sauvetage ne s’était pas passé comme prévu ? Que se trame-t-il vraiment chez les psychonautes ?

Un psychonaute c’est quoi ? C’est la question que vont forcément se poser ceux qui ne connaissent pas la licence. Comme vous l’aurez compris, ce sont des gens avec des pouvoirs psychiques (comme la télékinésie par exemple) mais pas que. Avec l’aide d'artéfacts spéciaux, ils peuvent pénétrer dans l’esprit des gens et en explorer les méandres (souvenirs, traumatismes, etc.). Autre précision, toujours à destination de ceux qui ne connaissent pas la licence : oui, on peut parfaitement jouer à Psychonauts 2 sans avoir fait le premier ou le jeu VR Rhombus of Ruin. Déjà parce qu’il y a un petit résumé de l’histoire disponible dès le départ et puis parce que la narration du jeu, limpide, ne perd jamais le joueur.

Alors pourquoi est-ce qu’il faut absolument jouer à Psychonauts 2 ? Tout simplement car c’est l’un des jeux les plus créatifs jamais sorti ! Rien que par sa direction artistique, le dernier né des studios Double Fine se démarque de toute concurrence en proposant quelque chose de vraiment atypique. Il faut dire qu’avec ses personnages bariolés, aux physiques déformés, assez proches de ce que l'on peut voir dans certains films d’animation, le jeu détonne visuellement. Mais ce sont surtout les décors, aussi magnifiques qu’inventifs, qui risquent de décrocher quelques mâchoires. Si le monde “réel” de Psychonauts 2 est une réussite, les meilleurs niveaux du jeu sont ceux dans lesquels Raz explore l’esprit de quelqu’un. A chaque nouvelle excursion, on se demande ce que les développeurs nous ont réservé. Tant et si bien que chaque nouveau niveau se découvre avec un sentiment d’excitation non dissimulé. Parfois un peu horrifique, parfois totalement psychédélique, toujours complètement barré et ingénieux, Psychonauts 2 enfile les séquences cultes comme des perles. Traverser une ville fictive sur des boules de bowling géantes, explorer le lieu d’un concert en retrouvant les membres du groupe devant jouer tout en sachant que ces derniers représentent les cinq sens, etc. Parler des niveaux de Psychonauts 2 ne leur rend pas justice tant l’expérience doit se vivre.

Mais l’inventivité ne s’arrête pas uniquement au niveau visuel. Le jeu propose également un excellent level design, très travaillé ainsi qu’un bestiaire savoureux puisque le joueur doit affronter des idées noires, des jugements, etc., le tout restant bien évidemment lié au côté exploration d’un cerveau. Même les collectibles ne font pas exception puisqu’il est question ici de récupérer des étiquettes pour les bagages émotionnels. Psychonauts 2 épate aussi grâce à son écriture. Cette dernière se veut brillante, subtile et souvent touchante et/ou drôle. La façon qu’a le jeu d’aborder moult sujets sensibles comme la dépression, la solitude ou encore le deuil est absolument admirable. Le joueur, par le biais de Raz, agit souvent comme une thérapie ce qui donne à l’ensemble un bon gros côté feel good. Un petit mot sur la bande-son pour dire qu’elle est à l’image du reste, inventive, réussie et décalée avec en plus un petit côté jazzy vraiment plaisant.

C’est parfois dans les vieux pots…

Vous l’aurez remarqué, un point n’a pas encore été abordé : le gameplay. Concernant ce dernier, on peut dire que Double Fine est resté assez conservateur avec une proposition qui sent bon le jeu de plateforme des années 2000. Ce qui pourrait être un défaut mais qui n’en est pas un au final car si la structure de Psychonauts 2 est calquée sur quelque chose de classique à savoir de la plateforme/exploration matinée de combats, d’énigmes et de collectibles à récupérer, elle reste d’une redoutable efficacité.

Les phases de plateformes sont précises et les énigmes sont un régal car bien pensées. De plus, Raz bénéficiant d’une large panoplie de pouvoirs qui ne fait que s’étoffer avec le temps, Psychonauts 2 propose un aspect Metroidvania des plus plaisants grâce auquel il sera possible de revenir sur tous les niveaux afin de découvrir de nouvelles choses grâce à un pouvoir fraichement acquis qui permettra de débloquer un nouveau passage.

Finalement, seuls les combats se veulent un peu en dessous. Manquant un poil de punch, ces derniers sont l’aspect le moins enthousiasmant du jeu sans pour autant être loupés ou rébarbatifs. On retiendra quand même que les combats de boss, eux, sont une totale réussite tant ils sont inventifs et barrés, à l’image du reste.

Bref, Double Fine a ressorti un vieux pot pour faire sa soupe de gameplay et franchement la recette, si elle n’est pas parfaite, reste une réussite. Il faudra une bonne vingtaine d’heures pour venir à bout du jeu. Ceux désireux de prolonger l’expérience pourront le faire en revisitant les niveaux à la recherche des collectibles qu’ils auraient oubliés.

Point complet
Psychonauts 2, c’est excellent, tout simplement. Le jeu propose une idée à la minute, se réinvente à chaque nouveau niveau et ce jusqu’à sa fin. Parfois, il casse même les règles établies plus tôt pour en introduire de nouvelles. C’est original, drôle et bien écrit, le tout accompagné par une bande-son et porté par une DA qui sont de totales réussites. On pourrait trouver la structure globale du jeu un peu classique, au final elle se veut surtout efficace. Comme une sorte d’hommage ou de madeleine de Proust nous rappelant les meilleurs jeux de plateforme / exploration / action des années 2000. On pourrait également pester sur les combats qui manquent un poil de punch et sur le début du jeu (les deux premières heures) qui est un peu poussif mais Psychonauts 2 est tellement généreux, tellement frais que ce serait vraiment chercher la petite bête car rares sont les jeux aussi inventifs. 16 ans d’attente qui en valaient clairement la peine. Il ne reste plus qu'à espérer que cette suite aura enfin droit à un succès commercial.

On a adoré :
Frais, drôle et inventif
Une DA vraiment originale
Se réinvente à chaque niveau
Level design vraiment maîtrisé
Bande-son très réussie
Un jeu à l’ancienne (exploration / plateforme)
Bonne durée de vie
On n'a pas aimé :
Combats manquant un poil de punch
Premières heures un peu poussives


Consulter les commentaires Article publié le 30/11/2021 par Damien



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022