Test Project Zero - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 188 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Project ZERO



Développeur
Tecmo
Genre
Action Survival Horror
Statut
Disponible
Date de sortie
  02.05.2003
  22.11.2002
  06.02.2003
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Son
5.1

A mi-chemin entre Resident Evil et Silent Hill, Project Zero (Fatal Frame au Japon) a débarqué sur Xbox pour notre plus grand plaisir et est venu ainsi s'ajouter à la liste très restreinte des Survival/Horror sur la console de Microsoft. Esprits faibles et âmes sensibles passés votre chemin car ça va faire peur, très peur...


 

Tiré de faits réels...



C'est en effet cette phrase que l'on peut lire en dessous du titre du jeu. Quand à savoir si elle est là pour authentifier les faits ou juste pour donner plus de réalisme au soft (et par la même occasion mettre le joueur encore plus dans l'ambiance), je ne m'avancerai pas. L'histoire met donc en scène Miku, une jeune fille possédant un don paranormal : celui de voir des choses non visibles pour un simple mortel. Transmis de génération en génération ce "pouvoir" est aussi celui de son frère, Mafuyu, un jeune journaliste. Alors que ce dernier part à la recherche de son mentor Junsei Takamine, célèbre romancier disparut dans d'étranges conditions, il ne donne à son tour plus signe de vie. C'est pourquoi Miku se décide à aller dans le fameux manoir Himuro, lieu des mystérieuses disparitions de son frère et du romancier...




Vous commencez le jeu en prenant le rôle de Mafuyu et découvrez une petite partie du manoir avec lui... jusqu'à sa disparition. Cette introduction au vrai déroulement du jeu est très bien ancrée dans l'histoire et nous met tout de suite dans l'ambiance. Sa réalisation en noir et blanc ne fait que nous rappelez que nous assistons juste à ce pourquoi Miku partira enquêter.


 

Une ambiance terrifiante :



Sûrement la principale qualité du jeu, l'ambiance est caractérisée par les principaux ingredients du jeux que sont les graphismes et la bande-son. Prenons tout d'abord le coté graphique du soft. Cette tardive version Xbox ne diffère guère de la version PS2. Les décors du manoir sont assez simples mais les effets (lumière de la lampe torche, appareil photo et miroirs principalement) sont bien rendus tout comme la bonne réalisation des esprits avec leur quasi-transparence, leurs effets de fumés ... Bref les spectres du jeu ne vous laisseront sûrement pas indifférents tant le mélange de ces effets nous donne un savoureux cocktail de réalisme et de peur qui nous fais donc oublier un petit peu la pauvreté des décors aussi bien interieur qu'exterieur. Concernant Miku, pas de quoi s'enflammer non plus. Les mouvements assez rigides de son corps et son visage qui manque parfois d'expressions ont tendance à nous faire croire que l'on dirige un simple pantin. Certes, tout ça n'est pas exceptionnel mais s'accorde harmonieusement à l'ambiance du soft et donc, le résultat en ressort quand même assez satisfaisant.

Venons-en dès à présent à ce qui constitue à elle seule le point fort du jeu : la bande-son. Pourtant assez simple mais incroyablement immersive, l'ambiance sonore possède de nombreux atouts. Il y a tout d'abord la musique... enfin je dirais plutôt les sonorités. S'accélérant lorsque l'on approche d'un danger et lors des phases de "combats" du jeu, les sonorités asiatiques auront de quoi vous faire paniquer. Et si vous avez la chance de posséder un matériel gérant le son Dolby Digital 5.1, les bruitages et autres cris de fantômes vous feront retourner plus d'une fois de votre siège... Grincement dans les escaliers, bruit de pas et plaintes lugubres de fantômes errant sans but dans le manoir en sont les parfaits exemples !




Ajouter à cela l'extériorisation de vos propres réactions face à tant d'adrénalines et de peur et vous vous rendrez compte de l'efficacité et de la totale immersion de cette ambiance sonore ! A noter que les dialogues sont tous en anglais sous-titré français, mais cela ne dérange en rien le plaisir du jeu.


 

Rien ne sert de courir, il faut photographier à point :



Vous vous sentez l'âme d'un photographe ? Alors ce soft est fait pour vous ! Car afin de combattre et de capturer les nombreux esprits du manoir Himuro, vous aurez à votre disposition une seule arme : un appareil photo ! Vous allez me faire remarquer que cela n'a rien d'impressionnant mais je vous arrête de suite, celui-ci est totalement différent. Transmis par votre défunte mère, cet appareil a le pouvoir de s'associer avec votre don, vous permettant ainsi de faire face aux esprits qu'ils soient aussi bien pacifistes qu'agressifs. Et comme tout appareil photo qui se respecte, il faut des pellicules. Tout au long de votre aventure, il vous faudra recueillir ces films afin de lutter au mieux contre les esprits malins. Plus un esprit sera fort, plus il sera judicieux de placer un film puissant dans l'appareil : un film de type 14 vous permettra de photographier les apparitions de certains fantômes et de lutter contre des esprits plutôt faible alors que les films de type 37 et 47 (les films 47 sont assez rares et donc, très précieux) seront là pour vous aider à supprimer les spectres les plus coriaces.

Une fois capturé, tous les spectres vous rapporterons des points qui vous serviront à développer les fonctions de cet appareil et même à débloquer des fonctions bonus. A cela s'ajoute les pierres spirituelles qui trouveront toutes leur importance pour utiliser les fonctions auxiliaires de ce même appareil. Mais oui au fait, comment s'en sert-on de cet appareil ? Par la simple pression du bouton B qui vous mettra en mode Détecteur comme un FPS. Il vous suffira ensuite de pointer votre objectif sur le fantôme en question plus ou moins longtemps, lui enlevant ainsi plus ou moins de "vie" (plutôt troublant pour un mort...) . Je vois déjà le sourire machiavélique de certains d'entre vous (moi le premier) en train de s'imaginer emmener les pellicules à développer... Il n'en sera rien puisque que toutes vos photos seront stockées dans le menu photos du jeu, tout simplement.


 

Qu'est-ce qu'il y a au menu ?



Regroupant tout votre inventaire, comme les plantes médicinales, cassettes audio, articles de journaux etc... trouvés dans les différentes salles du manoir Himuro, le menu du jeu vous proposera aussi d'avoir accès à la configuration des fonctions de l'appareil photo, aux clichés pris avec ce dernier et à la carte du manoir. Petit plus au soft, le menu Corrélation qui vous permettra de regrouper des infos sur un personnage afin d'en apprendre plus sur son histoire ainsi que sur ses relations avec les autres protagonistes.




 

Cours Miku, cours !



Voici un point plutôt délicat du jeu : le gameplay. Pas facile à prendre en main, le gameplay de Project Zero contient de nombreux petits défauts. Prenons par exemple les déplacements de Miku : gggrrr comme il est agaçant de la voir courir dans le vide alors qu'aucun obstacle ne la gêne réellement... C'est certes dommage mais cela ajoute pas mal de stress et de piment lors des phases d'actions contre les spectres. Quand à l'utilisation des boutons de la Xbox, là non plus le soft ne brille pas beaucoup et on se contente donc d'un gameplay très classique pour ce genre de jeu. Lors des phases de "Fonctionnement normal", il vous suffira d'utiliser le stick gauche pour faire évoluer Miku. Stick qui sera d'ailleurs vite combiné avec le bouton X censé faire courir votre protagoniste. Oui je dit censé car il faut dire qu'elle ne cours pas bien vite la petite damoiselle. Sûrement à cause de sa jupe, comme me l'a fait remarqué un ami... Le stick droite quand à lui sert à modifier la direction de la lampe alors que la croix multidirectionnelle vous servira pour le menu. Y, B et A vous serviront respectivement à ouvrir et fermer le menu du jeu, passer en mode Détecteur et enfin, chercher et confirmer. Quand je vous disais que c'était très classique ! Heureusement, vous pouvez configurer votre manette afin de trouver la disposition qui vous convient le mieux.

Il en est de même avec le mode Détecteur (vue à la première personne) qui vous propose la disposition suivante: Y pour faire un 180°, X pour déplacer plus vite le détecteur et A pour prendre une photo. Comme évoqué ci-dessus, la jouabilité ne sera pas prise en main de suite et quelques heures de pratique dans les deux modes ne seront pas vaines.


 

Mafuyu, ou es-tu ?



Les recherches de Miku ne vous prendront qu'une dizaine d'heures de jeu. Une durée de vie plutôt satisfaisante dans ce genre de jeu. Mais il ne faut pas exclure les différents bonus que l'on peut débloquer en finissant le jeu comme un mode difficile, de nouveaux costumes ou encore le sympathique mode combat où lutter contre un fantôme sera votre seul objectif, et bien plus encore... Des petits plus bien sympathiques pour un jeu qui devrait ravir une grande majorité des fans de survival/horror amateurs de sensations fortes et de grosses frayeurs.

Point complet
Immersif, "réaliste", original et terriblement effrayant. Bref, c'est l'occasion ou jamais de tester votre sang froid. Si vous aimez un temps soit peu le genre, Project Zero doit absolument faire parti de votre Xboxthèque... mais en aurez-vous le courage ?

On a adoré :
+ Immersion totale
+ De beaux effets
+ Durée de vie assez satisfaisante
+ Pas de temps de chargements
On n'a pas aimé :
- Quelques rares ralentissements
- Simple portage
- C'est lent !


Consulter les commentaires Article publié le 29-08-03 par Jerem'


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018