Test PopCap Arcade Hits Vol. 1 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 327 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Popcap Arcade Hits Vol 1



Editeur
PopCap Games
Développeur
PopCap Games
Genre
Compilation
Statut
Disponible aux Etats-Unis
Date de sortie
  12.11.2007
Nombre de joueurs
1

Bien connu des amateurs de « petits jeux » que l’on démarre histoire de passer cinq minutes et sur lesquels on se trouve toujours deux heures après, PopCap promet aux joueurs, si l’on en croit son titre, une compilation de hits sur disque. Cette compilation était-elle vraiment nécessaire ? Présente-t-elle un intérêt pour les joueurs ? Voilà autant de questions que l’on se pose…

Au bord de la fainéantise



La première chose qui frappe une fois la bête en main, c’est sa composition : seuls quatre titres sont proposés, et pas des plus récents (sortis en 2005 ou 2006, sauf Peggle qui date de 2009). Rien de révolutionnaire au programme, juste des jeux qui ont bien marché sur le Xbox Live et qui sont ici repris. Dès l’arrivée sur l’interface, des questions surgissent sur le sérieux de la chose : pour tout accueil, un patchwork de screens des quatre jeux fait office de fond tout pâlichon... Au moment du choix crucial, à savoir par quel jeu commencer, surprise, le stick ne fonctionne pas, il faut se déplacer à l’aide de la croix directionnelle. On se pose dès lors quelques questions sur le travail investi dans cette compilation (quelques heures ?), car les jeux sont livrés tels quels, sans aucune différence avec la version téléchargeable, ni le moindre bonus. Un menu un peu plus soigné aurait été le bienvenu, d’autant plus que, lorsque l’on quitte un jeu, on se retrouve éjecté sur l’interface de la console à devoir redémarrer le disque pour changer de titre, pas très sympathique, ni pratique...

Commençons par Bejeweled 2, puzzle-game très addictif que l’on ne présente plus. Aucune grosse surprise à l'horizon, mais malgré cela, les joueurs passeront de nombreuses heures à aligner les gemmes de couleur pour les éliminer des tableaux. Côté graphismes, les tableaux sont égayés par des écrans colorés et agréables à l’œil, même s'ils laissent une légère impression de kitsch, appuyée par les transitions aux allures de faille spatio-temporelle psychédélique du plus bel effet. Plusieurs modes viennent enrichir le contenu (Classique, Action, Puzzle, Infini, plus quelques autres à débloquer) et apportent quelques variantes, toutefois sans grande nouveauté. Une valeur sûre et indétrônable qui ravira à coup sur les amateurs du genre, pour quelques minutes ou quelques heures.

Deuxième titre présent, Peggle, illustre parfaitement le principe du jeu qui ne paie pas de mine mais qui scotche les joueurs pendant des heures. Armé d'un canon à billes, il faut détruire tous les plots orange d'un tableau, en calculant au mieux les multiples rebonds de votre projectile. Pour apporter un peu de variété, une dizaine de personnages (de la licorne au hamster en passant par la chouette zen, ou encore le jack'o lantern) vous prêteront leurs super-pouvoirs (balles multiples, supplémentaires, ou encore capables de choisir la meilleure trajectoire). Pour les plus acharnés, il est possible de recommencer l'aventure en mode défi, où les plots orange sont plus nombreux, ou encore d’affronter d’autres joueurs en ligne. Les graphismes simples et colorés accompagnent agréablement le tout. Du côté de la musique, l’Hymne à la Joie joué en grandes pompes à la fin de chaque tableau à tendance à taper sur les nerfs à la longue. Dernier point, dans le menu principal, la première ligne indique "Joue à Peggle Nights", on se dit alors qu'ils ont inclus le DLC, mais en la sélectionnant, surprise, on se trouve gentiment dirigé vers la page Marketplace nous proposant d'y laisser 400 MS Points... Le procédé est un peu limite dans le cadre d'une compilation, la moindre des choses aurait été de l'y inclure d'office !

Une compilation très cheap




Après avoir (difficilement) lâché les deux premiers, venons-en maintenant à Astropop. Encore une fois, il ne faut pas des heures pour assimiler les mécanismes de jeu : aux commandes d'un vaisseau, le but est de ramasser et relâcher des briques de couleur pour les regrouper et ainsi les éliminer avant qu'elles n'atteignent le bas de l'écran. Pour compliquer la tâche, différents malus comme des virus bloquant les briques sont de la partie, heureusement, les bonus sont aussi au rendez-vous pour permettre aux joueurs de mener leur vaisseau vers la victoire. Quant aux modes de jeu, ils ne sont que deux, normal et survie, uniquement en solo, malgré ce contenu un peu maigre, on se trouve face à un jeu prenant comme PopCap sait les faire.

Et pour finir, un peu de fraîcheur avec Feeding Frenzy, au concept un peu particulier, puisque, incarnant un poisson, le joueur doit se hisser dans la chaîne alimentaire en dévorant les plus petits de ses congénères, tout en prenant soin d'esquiver les prédateurs plus gros. Encore un jeu au gameplay simpliste qui, sans en avoir l'air, se révèle assez distrayant, si l'on fait abstraction des décors colorés mais plutôt pauvres. Ce titre fera le bonheur de toute la famille, des plus petits aux plus grands. Contrairement aux autres titres présents dans cette compilation, il souffre d’une durée de vie faiblarde, puisqu'une fois l'aventure terminée, la rejouabilité est assez limitée, à moins bien sûr de se découvrir un instinct de prédateur marin. Au menu, le mode aventure, ainsi que la version survie, qui vous tiendront une paire d'heures, à noter un manque de difficulté qui s’explique par l'orientation familiale du titre. C'est également l'occasion de découvrir quelques anecdotes sur le monde sous-marin, une façon plutôt sympathique d'occuper les petits temps de chargement. On regrette cependant le choix de cet opus de la série, car son successeur, Feeding Frenzy 2 est nettement plus joli et complet, et aurait bien plus séduit les joueurs.

Point complet
PopCap nous fait ici une démonstration de son talent pour les jeux d'arcade simples à prendre en main, mais ô combien prenants. Cependant, cette compilation souffre d'un manque flagrant de finition et d'un prix de départ un peu élevé pour des jeux anciens, sans bonus, ni DLC, ayant bénéficié de remises sur le Marketplace. Pour les joueurs traînant sur le Live depuis un moment, on doute de l’intérêt de ce disque car, au fil des promotions, ils se sont certainement déjà procurés ceux qui les tentaient. A noter également que, comme dans toute compilation, la totalité du contenu ne plaira pas à tous. Ce disque est donc à réserver à ceux qui ne disposent pas du Live, qui viennent d’arriver sur Xbox 360, ou qui n'auraient pas encore investi dans un des titres présents, et encore…

On a adoré :
+ Avantages du support physique
+ Pratique pour ceux qui n’ont pas le Live
+ Nombreuses heures de jeu
+ Titres sympathiques et addictifs
On n'a pas aimé :
- Interface plus que minimaliste...
- Titres anciens
- Seulement quatre jeux
- Aucun bonus, même pas les DLC


Consulter les commentaires Article publié le 26/06/2011 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020