Test Overwatch - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Overwatch



Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  24.05.2016
  24.05.2016
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Futuriste
Prix de lancement
69,99 €

Overwatch, c’est la dernière création originale du géant californien Blizzard. Depuis Starcraft en 1998, ça commence à faire un bon moment que la firme ne nous a pas proposé la découverte d’un nouvel univers ! Il s’agit plus précisément d’un FPS exclusivement multijoueur proposant d’incarner différents héros, le tout dans un univers ultra rythmé. Né sur les cendres du projet Titan, le MMO annulé par Blizzard en 2014 suite aux changements d’orientation de l’industrie, Overwtach est annoncé peu après comme un nouveau shooter multijoueur en équipe. À la vue du résultat, il est clair que Blizzard ne s’est pas trompé…

La nouvelle référence du FPS compétitif ?



Overwatch est un FPS peu conventionnel : exit les traditionnels fusils d’assaut, avec silencieux/viseurs lasers, et les combats de « l’Amérique contre les méchants » dans un Bagdad en ruine… Bienvenue aux Healers, Tanks et autres combattants axés DPS. À la vue du casting des 21 héros qui vous accompagneront dans l’aventure, on pourrait croire à un reboot de TimeSplitters : différents soldats bien sûr, mais aussi un singe, des robots, des samuraïs, un cowboy… bref, un bon paquet de brutasses. À la différence des derniers lancements de Blizzard, Overwatch n’est pas un free to play. Vous devez donc vous acquitter d’un droit d’entrée mais pouvez immédiatement profiter de l’intégralité de l’expérience : tous les personnages sont immédiatement accessibles. Pas de transaction pour acheter votre héros préféré, bien que le jeu propose des microtransactions permettant des améliorations cosmétiques uniquement. Malgré l’absence de campagne, nul doute que le multijoueur addictif du titre tiendra de nombreux joueurs en haleine des dizaines d’heures, voire probablement quelques centaines… En effet, le jeu, avec son univers unique, parvient à proposer une expérience différente avec chaque personnage, possédant chacun une esthétique et un gameplay particuliers. Le casting fonctionne très bien et l’univers fourmille de détails et d’interactions entre les personnages venant renforcer ce sentiment. Les différents environnements sont particulièrement réussis : lumineux et très détaillés, avec une palette de couleurs chatoyantes, venant accentuer sa différence avec les autres FPS AAA plus classiques dans leur approche.

L’histoire est très peu mise en avant et seule une courte vidéo d’introduction vous est proposée au lancement du jeu. Les fans pourront en apprendre davantage sur l’univers d’Overwatch au travers des épisodes animés proposés en ligne, ces derniers revenant sur l’histoire de certains des héros et sur leurs motivations. Bien que les maps soient très réussies, les plus gros joueurs pourront regretter un nombre d’arènes limité au lancement. Le jeu propose actuellement 12 cartes, créées spécifiquement pour un mode de jeu précis, permettant donc un level design parfaitement adapté, mais venant légèrement réduire la diversité des combats. Néanmoins, Blizzard a d’ores et déjà annoncé que le jeu recevra des mises à jour régulières et que l’ensemble du contenu à venir sera offert, à commencer dès ce mois de juillet avec Ana, une héroïne supplémentaire. Pas de Season Pass donc, ce qui est une très bonne nouvelle à une époque où les jeux en kit sont légion… Vous retrouverez donc quatre modes de jeu présentant chacun trois cartes différentes : Attaque (dans lequel une équipe d’attaquants cherche à capturer une série d’objectifs défendus par l’autre équipe), Escorte (un mode classique d’escorte de convois vers un objectif) et Contrôle (dans lequel les deux équipes s’affrontent pour le contrôle d’un même point sur plusieurs manches). En prime, on a le mode hybride Attaque/Escorte qui mélange les deux modes mentionnés précédemment. En plus des matchs rapides et des affrontements contre l’I.A., Overwatch propose chaque semaine un nouveau mode de jeu intitulé « Choc de la Semaine », qui vient ajouter de nouvelles règles aux parties.

Enfin, le mode compétitif, ajouté récemment, viendra mettre vos capacités à l’épreuve. Basé sur un système de saisons, le jeu vous attribue un rang en fonction de vos victoires. À vous de vous hisser parmi les meilleurs. Des récompenses spécifiques aux saisons sont aussi proposées. Le système de progression est assez simplifié et, avec l’ensemble des personnages débloqués immédiatement, certains joueurs regretteront l’absence de « carottes » les poussant à avancer. Le passage d’un niveau à l’autre est néanmoins récompensé par une caisse de loot, vous permettant de récupérer divers éléments de personnalisation pour vos personnages : répliques en jeu, skins d’apparence, emotes, emblèmes… Les plus mordus prendront beaucoup de plaisir à collectionner les différents éléments et à les débloquer en intégralité pour leurs personnages favoris. Les moins patients pourront toujours passer par la case microtransaction. Le jeu, dans son état actuel, présente un très bon équilibre entre les personnages. Les meilleurs joueurs trouveront rapidement quel héros utiliser dans telle ou telle circonstance et adapteront leur choix en cours de match pour mener l’équipe à la victoire. L’équipe, c’est un mot fondamental dans Overwatch. Le choix de vos héros est un critère décisif dans la victoire, tant les capacités des nombreux héros peuvent être complémentaires dans leurs usages. Survivre en solo face à l’équipe ennemie n’est pas franchement envisageable, et c’est par la coordination des attaques et le soutien des alliés que vous trouverez la victoire. Un aspect qui peut être dérangeant pour les plus solitaires ou les habitués aux traditionnels matchs à mort dans lesquels un joueur peut porter à lui seul son équipe, mais c’est un point fondamental du gameplay du soft, ainsi qu’une réelle force pour le jeu. Clairement mis en avant comme un jeu misant sur le teamwork, il se positionne notamment comme la future référence du FPS eSport.
Critique rédigée par moshi / Membre XG+


Point complet
Quand un jeu nous garde dans le canapé manette en main et nous fait dire « juste une dernière » pendant trois heures, c’est l’occasion de parler de réussite. Et Overwatch réussit sans peine. Malgré l’absence de campagne et son scénario en retrait, son univers détaillé et très attachant, la variété des personnages et du gameplay, le tout associé à un multijoueur particulièrement bien réussi, font de ce titre de Blizzard une véritable réussite qui captive pendant de nombreuses heures, et encore plus si vous jouez avec des amis…

On a adoré :
Univers unique très attachant
Persos charismatiques
Parties rapides et frénétiques
Mise en avant du teamplay…
Et complémentarité des héros
DLC gratuits, pas de Season Pass
L’effet « Encore une dernière »
On n'a pas aimé :
Intérêt plus limité pour un joueur solitaire
Nombre de cartes encore réduit


Consulter les commentaires Article publié le 23/07/2016 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019