Test Oh My Godheads - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 204 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Oh My Godheads



Développeur
Titutitech
Statut
Disponible
Date de sortie
  05.12.2017
Nombre de joueurs
1 à 4
Classification PEGI
Prix de lancement
14,99 €

Dernièrement, le studio Titutitech a sorti un nouveau jeu multijoueur en local répondant au doux nom de Oh My Godheads. Il a été pris sous l’aile de Square Enix Colletive pour débarquer sur nos machines avec la promesse de quelques bonnes soirées entre amis... Reste à voir si les 14,99 euros demandés pour se procurer le titre sont justifiés…

Nom d’une tête de caprice des dieux



Même si Oh My Godheads est avant tout un jeu multijoueur, il est nécessaire de parler du mode Défi (le cinquième dans le menu) qui est justement un mode solo. N’y voyez pas une sorte de campagne, il suffit simplement d’enchaîner des défis en essayant d’obtenir un(e) médaille/emblème (d’or si possible). Concrètement, il faut tenir un certain temps avec certaines conditions, tuer le plus possible d’ennemis en un temps donné, faire un maximum de triple kills, etc. Il n’y a rien de vraiment fameux ou d’insurmontable, ça s’enchaîne sans trop de saveur, masquant finalement plus un long tutorial mal déguisé qu’autre chose. Le principal, c’est d’obtenir au moins vingt médailles d’or pour débloquer l’une des deux têtes de dieux et l’une des deux maps qui sont inaccessibles autrement. Concrètement, on peut y passer une bonne poignée d’heures si on désire tout faire ou améliorer ses chronos mais l’intérêt n’y est pas, la plupart des joueurs allant sûrement lâcher l’affaire après une à deux heures selon leur habileté à avoir le minimum demandé en médailles d’or. Vu que le mode défi est le cinquième mode du jeu, cela veut donc bien dire qu’il y en a quatre autres.

Nous allons commencer par les troisième et quatrième qui ne sont ni plus ni moins qu’un (team) deathmatch (on peut constituer des équipes ou assurer du chacun pour soi) et un mode dernier homme debout. Dans un cas, il faut faire un certain nombre de kills pour gagner, dans l’autre, il faut simplement être le dernier survivant. Il n’y a rien d’original mais ça a le mérite d’être là. Ceci dit, nous pouvons maintenant nous attarder un peu plus longuement sur les deux premiers modes de jeu, qui sont les plus « originaux » (à dire vite en toussant). Le premier mode est un Capture de Tête et le deuxième est un Roi de la Tête. Comme les noms sont assez évocateurs, vous aurez tous reconnus le travestissement de deux modes de jeu bien célèbres, les fameux Capture du drapeau et Roi de la Colline. La seule différence ici, c’est l’intégration de têtes divines. Dans le premier cas, ladite tête remplace le fameux drapeau, tandis que dans le deuxième, elle est à porter le plus longtemps possible dans le temps imparti. Là où il y a un peu d’originalité, les règles classiques de ces deux modes étant préservées, c’est quand on voit que chaque tête a sa propre volonté et son propre pouvoir (en référence au dieu ou à la déesse dont elle est inspirée). Ainsi, nous avons une tête qui gèle tout aux alentours, une tête qui génère des éclairs, une qui explose, une qui envoie des corbeaux tueurs, une qui inverse les directions, une qui joue avec l’espace-temps, une qui peut mieux rouler que les autres, une qui crée un épais nuage sombre… Bref, c’est ce qui apporte un petit plus aux parties et c’est loin d’être négligeable.

A côté de cela, il faut ajouter une attaque à notre personnage pour tuer les adversaires, un dash meurtrier, un saut, une esquive et la possibilité de lancer des tartes explosives. En équipe, on peut même utiliser son coéquipier pour se faire des passes, si on ne souhaite pas se les faire à soi-même, tout l’intérêt étant de ne pas trop porter la tête pour éviter ses effets indésirables, à moins que l’on ne souhaite les utiliser contre les autres… Bref, niveau gameplay, c’est simple mais ça reste efficace, à un détail près… Les commandes sont relativement imprécises, ce qui entache pas mal le plaisir au fil des parties. Hélas, ce n’est pas la dizaine d’arènes (dont deux à débloquer – l’une d’elles en jouant simplement 50 parties, c’est aussi la map la plus intéressante) au level design plus ou moins basique qui rattrape l’ensemble. Il y a bien quelques subtilités sympathiques liées à certaines maps (dont Volcano, celles qui ont des pièges) mais le contenu est trop maigre. De même, nous avons huit personnages aux caractéristiques identiques, ce qui fait que l’un ou l’autre, le résultat reste le même. Dommage, car en l’état, entre le contenu famélique et les imprécisions dans les commandes, Oh My Godheads a bien du mal à nous tenir scotchés à l’écran au-delà de deux bonnes heures de jeu à plusieurs. On tourne en rond et on passe rapidement à autre chose. C’est d’autant plus dommage que le design est plutôt mignon, l’ensemble étant assez coloré et c’est plutôt propre, tandis que la bande sonore reste très correcte. Vu qu’il n’y a pas de mode en ligne, il est difficile de prolonger l’expérience, et ce même si on apprécie les stats de fin de partie (un peu à la Worms) pour savoir qui a brillé ou non.

L’avis perso de Vincent // Pas de quoi en perdre la tête…

J’apprécie toujours d’avoir sous la main quelques jeux multi en local, histoire d’animer une soirée quand mes potes viennent. Avec Oh My Godheads, il y a de quoi passer un bon moment, malgré des défauts évidents, mais le véritable souci du jeu, c’est que le contenu est tellement pauvre et l’ensemble tellement basique qu’au-delà du cadre de la soirée, je n’avais déjà plus envie d’y retoucher. Très sincèrement, on a poussé avec mes amis pour le test mais dès qu’on a terminé, on est passé sur Worms avant d’attaquer du Mario Party sur la 64. J’ai bien fait les défis en solo mais ça m’a barbé. C’est dommage, parce qu’il est plutôt mignon et que j’aime bien l’idée des têtes même si ça reste moins exploité que ce que j’espérais. Bref, je vous le déconseille au prix actuel. Au pire, si vous n’avez rien d’autre et que vous le trouvez à trois ou quatre euros en promo, pourquoi pas.


Point complet
Oh My Godheads n’est pas un mauvais jeu en soi. Il suffirait de corriger les imprécisions des contrôles pour que le gameplay soit parfaitement fun. La direction artistique est plaisante, la bande sonore est très correcte et l’idée de jouer avec les têtes des dieux est vraiment sympa. Malheureusement, le contenu n’y est pas, on en fait très vite le tour et l’envie d’y retourner n’est pas vraiment là. Du coup, il est difficile de le conseiller à 14,99€ alors qu’il ne vaut à nos yeux qu’un tiers de ce prix. C’est dommage parce qu’avec beaucoup plus de contenus, plus de modes exploitant les têtes, des règles à modifier, etc., le titre aurait pu se positionner dans les jeux à avoir pour les soirées en multi local avec les amis. En l’état, il permettra de passer une soirée sympathique avant de passer à autre chose.

On a adoré :
Plutôt mignon et coloré
Bande-son très correcte
Les subtilités de certaines maps
De la coop à quatre en local
Les têtes avec leur volonté
Gameplay efficace…
On n'a pas aimé :
Mais contrôles imprécis
Contenu famélique
Défis peu intéressants
Pas de multi en ligne
Très basique dans l’ensemble
Juste 2 modes avec les têtes


Consulter les commentaires Article publié le 14/12/2017 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018