Test Narcosis - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 132 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Narcosis



Genre
Survival Horror
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.05.2017
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
19,99 €

Le survival-horror est à la mode en ce moment. Jusque-là rien d’original mais le studio Honor Code nous a concocté un FPS mélangeant psychologie et terreur sous-marine. Le jeu vous met dans la peau d’un survivant racontant son périple dans les profondeurs abyssales. Un violent tremblement de terre a détruit l’intégralité du lieu de forage sous-marin dans lequel vous travaillez. Armé de votre couteau, de fumigènes, d’une combinaison avec scaphandrier et de réserves d’oxygène plus que limitées, vous devez trouver des survivants et surtout un moyen de remonter à la surface…

Un super fond, des soucis sur la forme



On ne pourra le nier, l’ambiance de Narcosis est un véritable point fort. Vous serez très vite plongé dans cette atmosphère sous-marine des plus inquiétantes. Notre protagoniste Kip aura parfois quelques hallucinations des plus étranges, par exemple, il verra des morts, des décors qui bougent tout seuls, des scaphandres fantômes qui l’attaquent, etc. Hélas certains moments sont tout simplement sous exploités, avec des passages qui donnent un effet déjà-vu. Pour être honnête, ils ne font pas peur du tout. Fort heureusement, le scenario arrive à nous garder en haleine dès la première minute du jeu jusqu’au twist final, qui est au passage très bien pensé. Il n’y a aucune cinématique, ce qui est un bon choix car l’immersion est totale et même plus, saisissante. Niveau durée de vie, il vous faudra entre 3 et 5 heures pour venir à bout des 14 chapitres. Rajoutez à cela des plaques ID à récupérer sur les victimes. Je vous conseille de les récupérer dès le premier run car il n’y a aucun plaisir à y revenir une fois le jeu terminé, à cause de son gameplay plus que limité !

Justement, c’est le point faible du titre. C’est lourd, c’est fade et on s’ennuie assez rapidement, la faute à des phases de combat en QTE ridicules contre toutes sortes d’animaux aquatiques tels que le poisson, le poulpe, la pieuvre, le crabe, l’araignée de mer d’un mètre (alias Némésis) et j’en passe. Les combats sont mous, voire inintéressants. Les phases de plateforme sont hasardeuses à cause d’un propulseur capricieux, d’autant qu’il faut attendre qu’il refroidisse avant de retenter un saut… Vous allez tomber de haut à plusieurs reprises. Un autre point qui est absurde (et qui m’a bien fait rire), c’est le fait que TOUT ce qui est vivant veut votre mort ! Il n’y a pas un seul moment où je n’ai pas été spammé par un ennemi, ce qui devient très vite frustrant sur le long terme. Heureusement, dans ce genre de situations, le fumigène est votre meilleur allié pour fuir ! Il y aura beaucoup de die and retry, surtout à cause de la difficulté des ennemis et au manque d’oxygène. Souci, c’est que les chargements sont longs, très longs. Autre déception, les moments en extérieur sont tout simplement ratés. On ne sait pas vraiment où aller, on choisit un chemin en espérant que ce soit le bon. À l’inverse, en intérieur, cela reste du couloir scripté bien classique.

Rajoutez à cela des objectifs très chiants et répétitifs, comme par exemple les fameux « rétablir l’électricité » ou « activer les ascenseurs »… Mais le jeu arrivera quand même à vous surprendre avec quelques rares énigmes bien trouvées ! Apres avoir passé à la loupe les points négatifs, parlons maintenant des choses que j’ai appréciées dans ce Narcosis, quelques bonnes idées ayant été intégrées. Le principe de l’oxygène est remarquable : plus vous courez, plus votre personnage a peur à cause des ennemis ou des apparitions spectrales, plus vous consommez de l’oxygène, ce qui vous amènera dans des instants de stress intense. Cela est d’autant plus vrai que l’02 se fait rare, vous en trouverez de temps en temps par terre en petites bouteilles, sinon il vous faudra trouver des bornes de recharge. Du côté graphique, le jeu n’a pas à rougir, il est plutôt joli dans l’ensemble, le moteur Unity tourne à merveille, l’eau a été bien modélisée, les effets des fumigènes sont remarquables, la vue depuis le casque avec son HUD est très bien pensée. J’ai constaté quelques baisses de framerate durant les phases de combat. Les ennemis (bien que peu variés), la végétation sous-marine et les décors réalistes vous donneront la sensation de voyager. Les musiques se font plutôt rares, la voix OFF du personnage est convaincante et colle parfaitement à l’univers. Un gros travail a été fourni sur l’ambiance sonore en général, nous avons vraiment l’impression d’être sous l’eau.
Article rédigé par Kyl3rs95 // Membre XG+


Point complet
Narcosis n’est pas un mauvais jeu mais il n’a pas réussi à pleinement me convaincre, et ce bien qu’il soit joli, avec un univers cohérent, une ambiance travaillée et un scénario captivant du début à la fin. Le souci, c’est que le gameplay, malgré une bonne idée, est trop daté. Rajoutez une faible durée de vie, des chargements interminables, aucune rejouabilité et vous avez un gros potentiel un peu gâché. A découvrir à petit prix pour son ambiance, du moins si vous n’êtes pas allergique à un gameplay dépassé et aux morts à répétition…

On a adoré :
Scénario intrigant
L’ambiance terreur sous-marine
Gestion de l’oxygène et de la peur
Plutôt joli
On n'a pas aimé :
La durée de vie (entre 3 à 5h)
Gameplay frustrant
Chargements très longs
Du die and retry exagéré
Pas de rejouabilité


Consulter les commentaires Article publié le 11/06/2017 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017