Test MX vs. ATV Supercross Encore - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

MX vs. ATV Supercross Encore



Editeur
Nordic Games
Développeur
Rainbow Studios
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  15.07.2016
Nombre de joueurs
1 à 12
Classification PEGI
Prix de lancement
29,00 €

Sorti en 2014 sur notre Xbox 360, MX vs ATV Supercross était le nouvel opus de la licence off road « MX vs ATV » rachetée par Nordic Games à THQ. Afin d’amortir la licence au plus vite, l’éditeur a confié le travail à Rainbow Studio avec comme idée de sortir un jeu similaire sur tous les aspects de l’opus précédent (MX vs ATV Alive). Le 15 juillet 2016, soit 8 mois après la sortie PS4/PC, MX vs ATV Supercross Encore débarque avec un peu de retard sur Xbox One. Pourquoi Encore ? Parce que cette version ultime réunit la remasterisation du jeu de la génération précédente avec le contenu additionnel de MX vs ATV Alive. L’attente fut longue, la patience est le maître mot dans cette introduction. Tout comme le jeu, la rédac’ de Xbox Gamer a dû attendre quelques mois avant de voir le test arriver sur le bureau… Sorry!

Encore un portage !



Comme à l’accoutumée, il faudra télécharger la mise à jour avant de pouvoir lancer pour la première fois le jeu. On arrive sur le menu, le drame arrive très vite. Pouah… Mais c’est ENCORE moche, old school et désuet, avec une police de texte horrible. Pour l’instant aucune différence avec la version 360. 5 modes de jeu sont disponibles dont les modes Freeride, Motocross, Carrière et le Waypoint, un mode récupéré de MX vs ATV Alive qui consiste à passer des checkpoints sur les cartes Freeride. La nouveauté est le mode Rhythm Racing, initialement créé en 2013 par une célèbre firme de boisson énergisante. L’épreuve de base consiste à opposer deux concurrents sur une piste en ligne parsemée de bosses et d’enchainements. Dans le jeu, le nombre de participants est de 12. La différence se fera sur la maîtrise des sauts et sur la gestion du parcours. Ce mode ramène un peu d’intérêt au jeu. La traditionnelle carrière nous permettra de faire évoluer un pilote sur les différents championnats ATV, MX vs ATV, west coast, east coast, l’entre coast… Non, celle-ci, on l’accompagnera de patates sautées à la graisse de canard du Gers ! Blague à part, la carrière n’est pas scénarisée, cela reste un enchaînement de différents championnats. Son seul intérêt réside dans l’évolution de sa bécane afin d’améliorer le gameplay et de débloquer de l’équipement (casques, bottes, masques, etc.) pour swag de son pilote. Le multijoueur a été stabilisé par rapport à la version 360, il permet de faire des courses dans de bonnes conditions… Mais Encore faudra-t-il trouver des motards.

Graphiquement, la version Xbox One n’a rien à envier à la version 360. Non, je ne me suis pas trompé dans le sens, nous retrouvons Encore les mêmes textures avec le même aliasing. Certes le pilote et la moto sont un peu plus soignés mais on est très loin d’une remasterisation en bonne et due forme exploitant le peu de ressources de notre machine new gen. Une question légitime se pose alors : pourquoi ce retard de 8 mois sur les versions PC et PS4 ? Question posée mais sans réponse actuellement. D’un point de vue technique, le framerate est stable. Exit les ralentissements calamiteux de la version 360. Le soft devient jouable en solo et en multijoueur. C’est l’une des seules différences notables avec le nouveau mode de jeu. Concernant l’ambiance sonore, nous sommes bien loin des derniers jeux de MX. C’est pauvre, avec des régimes moteurs tout juste passables en session. En grille, on attend le décompte avec une charmante demoiselle taillée à la serpe digne d’une Lara Croft sur PS2. On chevauche la bête, accélère en maintenant l’embrayage afin de réaliser le holeshot. La grille se baisse, le premier virage arrive. Aïe, le gameplay est rigide, on se dit que ça va être compliqué de se retrouver dans le troupeau. Comme tous les MX vs ATV, le gameplay est basé sur les deux joysticks analogiques. Le joystick gauche pour tourner le guidon, le joystick droit pour faire le transfert de masse dans les virages et sur les appels des sauts.

Ce gameplay avait une bonne réputation sur le MX vs ATV Reflex mais, beaucoup plus rigide sur ce titre, celui-ci ne permet pas l’erreur. Si un enchaînement de sauts est loupé, le temps sera très vite perdu, même dans le niveau de difficulté le plus faible. Du coup, retrouver le rythme dans une zone complexe sera difficile. Pas de panique, l’IA foireuse vous attendra dans le dernier tour en commettant des fautes improbables, chutes et demi-tours en piste. Vous n’aurez donc aucun mal à gagner une course. Le conseil est d’améliorer la moto le plus rapidement possible pour arriver à la dompter. La déformation de la piste a peu d’incidences sur le gameplay et son embrayage donne un effet de booster qui exagère les reprises. Avec une mauvaise gestion, la sortie de piste sera très fréquente et les chutes seront régulières. Avec de l’habitude, une connaissance des tracés et une moto upgradée, on commencera à prendre un peu de plaisir à enchaîner les bosses des 17 circuits SX présents dans le jeu. On note enfin la volonté de Nordic Games de continuer à alimenter le jeu avec des contenus supplémentaires plus ou moins chers, passant du skin de moto de marque sous licence aux packs motos/tracés. Un modèle économique discutable pour ce genre de jeux tant il reste très moyen pour un portage. En effet, dernièrement, un DLC est sorti avec le championnat SX américain comprenant tous les circuits de la saison 2017 au prix d’une vingtaine d’euros. Idéal pour les fans de MX vs ATV, beaucoup moins pour les autres qui sont dans l’attente du prochain MXGP.

L’avis de baka32 // Pourquoi est-il arrivé si tard ?

Appeler ce titre une remasterisation est un pur foutage de gueule. Graphiquement, aucune évolution n’est visible sur les textures et l’aliasing. MX vs ATV Supercross Encore devient jouable sur le Live mais il faut avoir des amis car trouver un joueur est très difficile. L’ajout de contenu est sympa mais quand on a fait le jeu une fois sur la génération précédente, on a vraiment du mal à y revenir, surtout avec un portage aussi bâclé. C’est certainement pour ca que j’ai trainé les pieds à faire et rendre le test… Je l’avoue. Il s’adresse vraiment à un public néophyte, connaissant peu ou mal la licence, et aux fanboys du SX américain.


Point complet
MX vs ATV Supercross Encore est un mauvais portage avec un retard incompréhensible sur Xbox One. Trop peu d’améliorations ont été apportées au titre. Des graphismes d’une qualité faible, une bande sonore plus que moyenne, un gameplay identique à la version 360, des menus pauvres et austères, même pour une trentaine d’euros ça ne vaut pas le coup. Sans modification majeure des graphismes, une mise à jour de la version 360 aurait fait le même boulot sans aucun problème. Son point fort reste le contenu, qui est riche et conséquent sur les tracés. Le nouveau mode de jeu apporte une légère plus-value. Malheureusement cela est trop faible pour le joueur possédant le jeu sur la génération précédent. Quant à celui qui veut un titre du genre, mieux vaut se tourner vers le prochain. Il ne reste plus qu’à espérer un bon profit via les micro-transactions pour Nordic Games…

On a adoré :
Le contenu (circuits, motos, modes de jeu)
Multi enfin stable (enfin)
On n'a pas aimé :
Les graphismes
Gameplay trop rigide
La bande sonore
Les micro-transactions


Consulter les commentaires Article publié le 31/05/2017 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019