Test Murdered : Soul Suspect - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 329 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Murdered : Soul Suspect



Editeur
Square Enix
Développeur
Airtight Games
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  06.06.2014
Nombre de joueurs
1
Thème
Enquête

Ronan, ancien voyou devenu flic, plus ou moins apprécié par ses collègues, est sur une enquête capitale se déroulant dans la ville de Salem, mais tout ne va pas se passer comme prévu. Assassiné par son principal suspect, il lui faudra enquêter sur son propre meurtre et tenter de découvrir qui se cache derrière tout ça (ce n’est pas un spoil, c’est le contexte même du jeu présenté dans les médias diffusés). Mêlant exploration, recherche d'indices et un soupçon d'action, Murdered : Soul Suspect tente de sortir des sentiers battus et propose une aventure qui se veut originale. Pari réussi ?

En quête de vérité




A l'image de Patrick Swayze dans Ghost, votre personnage va rapidement découvrir ce qui lui est arrivé, et se diriger vers la lumière, à la rencontre de sa femme décédée. Mais l'heure n'est pas aux retrouvailles, et celle-ci vous informera qu'il vous reste une dernière mission à accomplir avant de pouvoir la rejoindre. Murdered : Soul Suspect est un jeu solo et rien que solo. L'écran titre ne trompe pas et propose uniquement de continuer sa partie ou d'en commencer une nouvelle. Sachez donc, et autant vous prévenir tout de suite, qu'il faudra penser à terminer tout ce que vous avez à faire avant d'entamer le dernier segment du jeu, car il sera impossible de revenir en arrière. Vous allez rapidement découvrir qu'être piégé dans les limbes offre des possibilités intéressantes. Ronan peut traverser les murs, posséder les humains pour lire dans leurs pensées, voir ce qu'ils voient, ou bien encore les influencer dans leurs choix et leurs idées. Il est également possible d'espionner leurs conversations. Tout ceci est fort utile pour vos enquêtes. Une grande partie du jeu se résume à trouver des indices sur les différents lieux ou scènes de crime (à l'image d'un L.A. Noire), afin d'arriver aux déductions appropriées. Il s'agit en effet, en bon enquêteur que vous êtes, d'arriver aux conclusions nécessaires à l'avancement de votre quête de vérité.

Il faut donc accumuler les indices, sélectionner les plus importants, ou bien encore les remettre dans un ordre chronologique. Dommage que le joueur soit autant pris par la main, car même en cas d'erreur, il suffit de choisir une autre option pour que le jeu continue. La progression est globalement très balisée, et il est malheureusement impossible de se rendre où on veut, malgré une ville relativement ouverte et garnie de quelques PNJ. La ville de Salem sert de relais entre les différentes zones accessibles, et c'est très appréciable, sans aucun temps de chargement. Ces lieux (église, poste de police, ruelles sombres, cimetière) dégagent un côté sombre, ténébreux, en opposition avec la relative tranquillité qui y règne. Pendant votre enquête, vous allez rapidement rencontrer Joy, adolescente et médium, qui vous sera d'une grande aide. Réciproquement, vous lui filerez quelques coups de main pour qu'elle puisse s'infiltrer, par exemple au commissariat, étant elle aussi à la recherche de quelque chose, ou plutôt de quelqu'un. C'est là que vous participerez à quelques scènes d'infiltration, où la fonction "poltergheist" prendra toute son utilité. Ces possessions d'objets (télé, aspirateur, imprimante), servent à attirer et distraire un PNJ, afin de progresser ou de faire progresser un autre personnage.

Les avantages d’être un fantôme




C’est sympathique, mais vite limité, d'autant que leur I.A. est loin d'être évoluée, les flics se contentant par exemple d'effectuer les mêmes rondes. Le duo Ronan/Joy est très intéressant, leur relation évoluant au fil de l'aventure. En plus, certains dialogues sont plutôt bien écrits. Mais ne croyez pas que les limbes se résument à se balader dans Salem et à papoter avec les médiums... car des démons sont également de la partie. Dévoreurs d'âmes, ils vous traqueront jusqu'à vous emporter avec eux. Il faudra donc avancer prudemment, se cacher, se téléporter ou bien encore faire diversion avec des corbeaux, pour détourner leur attention. Une fois dans leur dos, il sera possible de les détruire, via un QTE assez basique, mais différent à chaque tentative. Et c'est à ce moment-là que le principal défaut du jeu saute aux yeux : l'approximation des contrôles. Il est souvent difficile de cibler correctement l'objet avec lequel on souhaite interagir, que ce soit un indice, qui du coup nous passe sous le nez et nous fait galérer quinze minutes, ou pour ces exécutions de démons. Le ciblage, aléatoire, nous fait donc immédiatement détecter, forçant le joueur à se planquer et attendre. Sur la fin du jeu, cela devient franchement pénible. La caméra est elle aussi très handicapante. D'entrée de jeu, nous avons réduit sa sensibilité dans les options, car elle semblait déjà bien folle.

Ensuite, c'est en cours de jeu qu'elle est mal gérée, notamment lorsque le personnage traverse des éléments du décor. Elle a en effet tendance à se placer en hauteur et masquer la visibilité. Lors d'une course-poursuite avec un démon, imaginez l'angoisse. Les contrôles se montrent également approximatifs dans un autre passage du jeu, pourtant sympathique, où vous devez prendre possession d'un animal pour atteindre des endroits élevés. En plus de votre quête principale, quelques quêtes secondaires s'offrent à vous. Elles sont à déclencher en parlant à certains PNJ, souvent désorientés. Certains ne savent même pas qu'ils sont morts, et vous pouvez les aider à comprendre ce qui leur est arrivé, en les rassurant et les accompagnant vers l'au-delà. En plus de cela, de nombreux objets sont à collecter un peu partout en ville, révélant des informations sur le tueur ou bien sur votre passé. Tout ceci rallonge sensiblement la durée de vie, qui n'est que d'environ six heures pour la quête principale. Précisons que quelques surprises scénaristiques sont à prévoir, et que l'ensemble est bien écrit, cohérent et accrocheur, malgré le côté fantastique global et une très grosse incohérence (concernant une grande demeure assez tard dans le jeu).

Nous n'en dirons pas plus pour ne pas vous spoiler. On s'attache aux personnages, malgré une version française mitigée. Si la voix de votre personnage est parfaitement dans le ton (il s'agit du doubleur de Nathan Drake de la série Uncharted), d'autres sont complètement à côté de la plaque, et certains moments d'humour tombent complètement à plat. Les voix féminines sont les moins réussies. Globalement, l'ambiance sonore reste concluante, que ce soit au niveau des bruitages venus d'outre tombe que des musiques discrètement glauques. Les cris des démons, lorsqu'ils vous détectent, pourront vous arracher quelques sursauts. Techniquement, Murdered : Soul Suspect n'a rien de new-gen, tant au niveau des visages des personnages que des décors, mais malgré ses allures de jeu Xbox 360 (à noter qu'il est également disponible sur cette console), le tout reste propre et sans aliasing. Quelques chutes de frame rate sont néanmoins à déplorer, et certaines animations sont bien trop raides. Cela dit, l'univers est réussi malgré ce côté trop "propre". On est loin de Silent Hill, mais Salem possède ses qualités.

Point complet
Murdered : Soul Suspect prend des risques. Le jeu se veut différent, original et mélange enquête, collecte d'indices et quelques phases d'action ou d'infiltration. Les personnages sont attachants, et leur destin nous intéresse, tout comme l'identité du tueur. Si on se laisse facilement porter par l'histoire et les quêtes secondaires, les contrôles approximatifs, la réalisation datée et la caméra fofolle risquent de vous gâcher l'expérience. Cela vaut également pour la linéarité globale qui se dégage du jeu. De plus, une fois le titre terminé, impossible de sélectionner un chapitre, il faut tout recommencer depuis le début, ce qui nuit à la rejouabilité. C'est dommage, car l'univers est réussi et certains rebondissements sont intéressants. Malgré ses défauts, Murdered : Soul Suspect propose quelque chose de différent et mérite sa chance, mais à petit prix...

On a adoré :
+ Une expérience originale
+ La ville de Salem
+ Personnages attachants
+ De bonnes idées (poltergheist)
+ Quêtes secondaires intéressantes
+ De nombreux objets à collecter
+ Trame principale bien écrite...
On n'a pas aimé :
- Mais très courte (6h à peine)
- VF inégale
- Caméra mal gérée
- Le côté enquête très linéaire
- Certains contrôles approximatifs
- IA au ras des pâquerettes
- Techniquement à la traîne
- Un sentiment de gâchis


Consulter les commentaires Article publié le 21/06/2014 par Lionel B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020