Test Mass Effect 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 455 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Mass Effect 2



Développeur
BioWare
Genre
Action Jeu de rôle (RPG)
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.01.2010
  26.01.2010
Nombre de joueurs
1
Online
- Contenus
Classification PEGI
Thème
Futuriste
Mémoire
3 Mo
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Prix de lancement
59,00 €

Le premier Mass Effect était parvenu à apporter un véritable vent de fraîcheur sur Xbox 360, grâce notamment à son gameplay tout en finesse et à son univers extrêmement travaillé digne de celui de Star Wars. Désormais entre les mains d’Electronic Arts, la franchise se devait de revenir en fanfare. Pour ce faire, BioWare Corp a procédé à quelques changements tout en apportant un côté plus grand public au soft. Désormais plus orienté action que jamais, Mass Effect 2 a-t-il vraiment sa place parmi les hits de la console ?

Une suite réussie, mais sans surprise




Que ceux qui s’inquiétaient de voir débarquer une suite « facile » de Mass Effect premier du nom se rassurent : BioWare a mis les bouchées doubles pour que le scénario de ce second volet dépasse en tous points celui de son aîné. Une fois de plus, on se retrouve donc face à un véritable space opera interactif, disposant d’un très solide background, d’un univers excessivement riche et de dialogues aussi savoureux que sombres. Sans trop spoiler, disons que cette suite parvient à rendre l’aventure encore plus mature tout en apportant la dose de fraîcheur qu’on attendait d’elle. Les fans seront donc comblés, d’autant plus que les dialogues sont globalement plus intéressants à suivre et bénéficient d’une excellente mise en scène. Pour le reste, on a comme d’habitude droit à des cut-scenes avec le moteur du jeu et à des dialogues qui mettront en avant vos choix moraux et influenceront directement l’histoire. Notez d’ailleurs que vous pourrez parfois agir grâce à des actions contextuelles qui permettent de bouleverser un passage scénaristique en usant par exemple de la force. Plus mature, plus complet et plus attirant, Mass Effect 2 souffre pourtant de nombreux défauts. Ainsi, on constate d’entrée de jeu que la progression est très linéaire, avec des aires de jeu assez limitées et trop souvent « en couloirs ».

Il en va de même pour les missions, excessivement répétitives au niveau des objectifs, qui nous proposent, au début, de récupérer tous les membres de notre équipe. Ensuite, il faut tous les aider dans une mission qui leur est dédiée. Très vite, l’ennui guète et finit par agacer le joueur. Cependant, le gameplay aux petits oignons et l’univers très riche parviennent à redonner de l’intérêt au soft, et ce de manière constante. L’une des bonnes surprises de cette suite vient du fait que certains défauts du premier volet ont été supprimés, comme les phases en ascenseur, qui servaient de chargement dans le premier. A présent, les chargements sont moins nombreux et surtout beaucoup moins longs. Il en va de même pour l’arbre des compétences qui a été réduit à quelques améliorations à obtenir en utilisant un certain nombre de points et aux longs passages en ville qui étaient parfois bien monotones. Certes, les passages en ville sont toujours de la partie, mais ils sont mieux rythmés et mélangent habilement dialogues, combats et enquêtes. Un concept efficace qui se mixe parfaitement avec les missions pures et dures durant lesquelles il mue en véritable TPS. Le constat est donc mi-figue mi-raison, d’une part parce que BioWare a considérablement amélioré certains points du premier volet, voire même supprimé des défauts majeurs, et d’autre part parce que le soft est plus bourrin, plus linéaire et que les phases en véhicule (qui n’étaient pourtant pas excellentes, mais qui permettaient de varier les plaisirs) ont disparu.

Massivement actif




Tout en améliorant certains défauts du premier opus, Mass Effect 2 tente de s’approcher de plus en plus d’un jeu de tir à la troisième personne bourrin, à la manière d’un Gears of War. Et si le gameplay fonctionne plutôt bien, grâce notamment à l’excellent système de couverture, aux combats en équipe de trois et aux nombreuses armes qui offrent des affrontements soutenus contre des dizaines de créatures diverses et variées, il faut bien admettre qu’on aurait apprécié un level design plus riche qui offre plus de possibilités et de profondeur au gameplay. L’impression d’être enfermé dans de longs couloirs ne quitte pas le joueur durant toute l’aventure, et ce même si certaines zones plus ouvertes, des arènes ou même des séquences de jeu plus originales (notamment lorsqu’il faut éviter les rayons solaires sous peine d’être carbonisé) permettent d’apporter un peu de fraîcheur à l’aventure. Mass Effect 2 est indubitablement un bon TPS fort d’un univers riche et d’un gameplay aux petits oignons. Cependant, on était en droit d’en attendre plus de BioWare qui nous sert certes une suite de qualité, mais également un peu facile dans le fond, dans la mesure où les changements ne sont pas si fondamentaux que cela par rapport au premier opus. Du côté des déceptions, on notera toujours les phases dans l’espace, sur un plan 2D, avec des graphismes minimalistes qui s’avèrent d’un triste ennui, et les scans de planètes qui permettent pourtant de récupérer diverses matières premières qui peuvent ensuite être utilisées pour améliorer notre arsenal ou notre vaisseau. Mais cela s’avère également ultra-répétitif, mou et sans aucun intérêt.

En revanche, BioWare a tenu compte des remarques à l’égard du premier volet et a considérablement amélioré le frame rate du jeu, qui reste soutenu, au même titre que le rythme de l’aventure, bien plus uniforme et dynamique dans l’ensemble. Pour le reste, on se retrouve de nouveau face à une bande sonore d’excellente facture avec des doublages en version originale littéralement excellents et des musiques qui collent parfaitement avec l’univers SF du jeu. Graphiquement en revanche, on ressent un parti pris minimaliste puisque le studio de développement a juste amélioré le moteur graphique, tout en ajoutant plus de détails dans les décors, histoire que cela paraisse moins vide. C’est certes assez joli, mais les améliorations par rapport à Mass Effect demeurent assez maigres. Enfin, en ce qui concerne la durée de vie, il faut compter un peu moins de cinq heures pour boucler le premier DVD et environ une quinzaine d'heures pour parcourir le second en ligne droite. Avec le niveau de difficulté approprié et les dizaines de quêtes annexes et secrets à découvrir, vous pouvez largement dépasser le cap des quarante heures de jeu en fouillant l’univers. Cela dit, ne comptez pas plus de vingt heures si vous êtes adroit et que vous allez à l’essentiel...

Point complet
Avec cette suite, BioWare parvient à rectifier le tir en nous proposant un titre globalement plus efficace et terminé que son aîné. Cependant, les développeurs de Dragon Age ont également commis quelques impairs, comme l’idée de rendre le soft plus bourrin dans l’ensemble, avec certains passages qui frisent bon le Quake-like, mais également des missions trop répétitives au niveau des objectifs et des niveaux trop linéaires. Globalement, Mass Effect 2 a peut-être perdu certains aspects RPG, mais il demeure un très bon TPS, fort d’un univers riche et passionnant, d’une histoire savoureuse et d’un gameplay aux petits oignons. Dommage que tout cela ne soit pas magnifié par une réalisation digne de ce nom et un level design de qualité !

On a adoré :
+ Certains défauts du 1 supprimés
+ Un univers riche
+ Des dialogues intéressants
+ La mise en scène plus efficace
+ Un scénario plus sombre
+ Les choix
+ Une bonne durée de vie
+ De l’action frénétique !
+ Excellent frame-rate
On n'a pas aimé :
- Plus de véhicules
- Des missions répétitives
- Niveaux trop linéaires
- Un poil trop bourrin


Consulter les commentaires Article publié le 16/03/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020