Test Marvel vs Capcom 3 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 326 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds



Editeur
Capcom
Développeur
Capcom
Genre
Combat
Statut
Disponible
Date de sortie
  18.02.2011
  15.02.2011
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI

Les fans pensaient la série morte et enterrée, et force est de constater qu’il n’en est rien puisque Capcom a décidé de ressusciter Marvel vs Capcom en proposant au grand public un troisième épisode de la série culte. Reste à présent à voir si le géant nippon est parvenu à surprendre son public en proposant une suite de qualité, ou si, au contraire, Marvel vs Capcom 3 régresse au profit de sensationnalisme et de la simplicité...

Le retour de la baston old school




Les amateurs de baston le savent, Marvel vs Capcom n’est pas une série élitiste. A vrai dire, les MvC ont toujours été très grand public, fun et accessibles. Néanmoins, il était normal de s’inquiéter quant au style de ce troisième opus et à d’éventuelles modifications au niveau du gameplay. Après avoir HDisé le second volet en téléchargement, Capcom s’est donc lancé dans le développement d’une suite utilisant cette fois le moteur de Tatsunoko vs Capcom. Premier constat : si l’esthétique s’avère globalement très convaincante, les modèles 3D des personnages ne font clairement pas honneur aux capacités des consoles HD. La mise en scène est redoutable d’efficacité, le jeu est ultra fluide, les animations sont superbes et l’affichage 2D/3D absolument splendide, mais il n’empêche que le soft fait un peu pâle figure techniquement, la faute à un moteur vieillissant qui a du mal à rendre hommage aux personnages. En revanche, il n’y a rien à redire pour les niveaux traversés, tous plus variés, originaux et superbes les uns que les autres. Le point positif de la réalisation moyenne des personnages, c’est que ces derniers s’intègrent plutôt bien aux décors. L’un dans l’autre, le constat n’est pas aussi décevant que ce que l’on n’aurait pu imaginer.

Ce qui l’est au premier coup d’œil en revanche, ce sont les menus, bien peu esthétiques, et le contenu somme tout décevant. On dénombre à peine une dizaine de décors, contre une quinzaine, voire une vingtaine chez la concurrence, deux personnages seront livrés au prix plein en DLC et le line-up de base est relativement incomplet avec quelques grosses disparitions par rapport à Marvel Vs Capcom 2. Pour compenser, d’autres personnages, principalement issus des licences Devil May Cry, Okami et Resident Evil, sont apparus. Des ajouts intéressants, même si l’équilibrage des différents combattants est encore moyen. Pour l’exemple, Wolverine et Dante sont capables de faire de véritables ravages, comparés à Chris, qui est beaucoup plus compliqué à contrôler. Dans l’ensemble, le casting est à la fois convaincant (un bon paquet de personnages tout de même) et décevant (quelques personnages originaux ayant disparu et Jill étant en DLC entre autres). Quand on sait que ce sont les personnages qui comptent le plus dans cette série (le gameplay change du tout au tout lorsqu’on sélectionne un autre combattant), il y a de quoi être un peu déçu. Néanmoins, vu le casting, on a tout de même largement de quoi faire, d’autant plus que Capcom a eu l’excellente idée de nous obliger à débloquer du contenu en progressant en solo ou en multijoueur. Cela signifie que après X combats, vous débloquerez de nouveaux personnages/challenges, ce qui permet de booster considérablement la durée de vie.

Quelques nouveautés ?




Au niveau du concept, rien n’a changé, il s’agit toujours de faire s’opposer des équipes de trois combattants issus des univers Marvel et Capcom. Concrètement, les combats sont rapides et stylés, le joueur peut demander à ses coéquipiers de l’aider par une simple pression de bouton, peut switcher entre ses persos en plein combat et peut effectuer diverses furies seul ou avec ses deux alliés, grâce à la puissance emmagasinée. La technique n’est pas aussi importante que dans un autre jeu de combat puisque le système est plus évident : il suffit d’utiliser les différents boutons en effectuant simultanément des mouvements avec le stick pour enchaîner les combos. Le jeu est rapide, très rapide, et les affrontements dantesques. En revanche, si le soft n’est pas très technique, il n’en demeure pas moins stratégique, puisque vous devez régulièrement changer de personnage pour les aider à récupérer, lancer les super-attaques au bon moment, contrer ou demander de l’aide. Chaque perso disposant de son propre style et de ses attaques, les affrontements ne sont jamais identiques. Spider-Man a par exemple un jeu très aérien, alors que Chris joue avec son armement pour terrasser ses adversaires à distance. A contrario, Wolverine ou Dante sont d’une redoutable efficacité au corps à corps. Bien sûr, l’équilibrage n’est pas encore excellent, on imagine que cela pourrait se régler dans les prochains mois avec une version Super, ou encore mieux un patch. En l’état, on passe tout de même un excellent moment avec ces différents personnages, tous plus ‘cool’ les uns que les autres, tous disposant en plus de trois super attaques qui sont l’occasion de déclencher un déluge visuel à l’écran. Quant au boss de fin, l’immense Galactus, il n’est pas franchement excellent mais fait plutôt bien son office. Les fans l’apprécieront sans doute beaucoup plus que l’ignoble boss de fin de Marvel Vs Capcom 2 qui a causé la destruction de milliers de manettes.

Par rapport à son aîné, MvC 3 n’a pas beaucoup changé. Tout au plus, on le sent un peu plus facile d’accès au niveau des combos et de la vitesse de jeu, accélérée. En revanche, le X Factor, qui s’active en appuyant sur tous les boutons simultanément et permet d’augmenter sa puissance, ajoute également un petit plus au soft par rapport à son prédécesseur. L’autre ajout côté prise en main, c’est l’assistance lors de combos aériens, qui s’apparente plus à un simple trick pour les puristes. Niveau modes de jeu, en plus des modes Arcade, Entraînement et multijoueur sur un même écran, on retrouve du multijoueur en ligne (non seulement sans lag mais en plus excellent) et un mode missions avec pas moins de 10 missions pour chaque personnage. Tout le monde n’accrochera pas au concept de ce dernier, mais il faut avouer que, pour ceux qui veulent progresser ou simplement pour les fans, cela permet d’augmenter sensiblement la durée de vie. Enfin, notons que l’intégration des voix originales japonaises ainsi que des voix anglaises devrait satisfaire tous les publics.

Point complet
Imparfait au niveau de son casting et de sa réalisation, Marvel vs Capcom 3 n’en demeure pas moins un excellent jeu de combat, très fun à prendre en main et offrant un gameplay aux petits oignons. Les amateurs du genre seront sans doute aux anges de retrouver une licence qui est parvenue à conserver tout son fun, et ce malgré le poids des années. En plus, le soft a le mérite de proposer un mode online de qualité. Rapide, déjanté, drôle, accrocheur et incroyablement addictif, MvC 3 est sans aucun doute l’un des titres les plus intéressants du moment. Dommage tout de même que tout le contenu ne soit pas intégré directement au jeu et que les décors soient aussi peu nombreux…

On a adoré :
+ La mise en scène
+ Que du fun !
+ Gameplay au poil
+ Les effets visuels
+ Décors superbes
+ Déblocage de contenu
+ Beaucoup de personnages
+ Le multi online
+ Voix jap’ et anglaises
On n'a pas aimé :
- Les modélisations
- Certains personnages mal équilibrés
- Line-up incomplet
- Personnages en DLC
- Peu de décors


Consulter les commentaires Article publié le 01/04/2011 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020