Test Marvel's Avengers - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 329 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Square Enix
Développeur
Crystal Dynamics
Genre
Action / Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  04.09.2020
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
69,99 €

Depuis des années, grâce notamment au pouvoir du cinéma, l’univers Marvel n’a cessé de gagner en popularité, ce qui a bien entendu profité aux comics, matériaux de base. Le MCU, comme il se fait appeler, continue à grossir, avec de nouveaux films en préparation mais également des séries, le tout étant connecté pour former un ensemble poussant les amateurs à tout voir. Si les jeux sur les personnages de Marvel ne datent pas d’aujourd’hui, il faut bien avouer qu’il manquait un véritable jeu sur les Avengers, autre que le titre LEGO ou le moyen Battle for Earth développé par Ubisoft pour Kinect. Du coup, quand Square Enix et Crystal Dynamics ont dévoilé Marvel’s Avengers, un beat them all jeu-service façon Destiny, la hype est rapidement montée. Un jeu avec un véritable solo, plusieurs personnages jouables, de la coopération jusqu’à quatre, un suivi assuré dans le temps, la formule est séduisante sur le papier… Mais l’est-elle tout autant une fois la manette dans les mains ?

La chute des Héros



Le jeu démarre sur les chapeaux de roue, Crystal Dynamics ayant opté pour une séquence digne des plus grands films issus du MCU ou des meilleurs comics. Lors d’une journée événement centrée sur les Avengers, Taskmaster décide de venir gâcher la fête de nos supers héros préférés avec des bombes dissimulées un peu partout dans la ville ! Vous contrôlez alors les Avengers à tour de rôle. Cette scène épique est en réalité une sorte de tutoriel mais pour être honnête elle est diablement efficace ! Sans trop en dire, dès la fin de l’introduction, notre équipe est tenue en échec et les Avengers sont dissous, considérés comme trop dangereux pour la société. Mais c’est sans compter sur Kamala Khan, alias Miss Marvel, qui comprend rapidement que les Avengers ont été piégés. Elle va alors tout faire pour rassembler l’équipe. Clairement, on sent de bonnes intentions mais une fois cette introduction passée, l’histoire met trop de temps à se lancer, et les missions, guère passionnantes s’avèrent être très répétitives. Le souci vient de la structure qui alterne des missions scénarisées linéaires centrées sur un des Avengers avant de nous envoyer sur des missions lambda demandant simplement de contrôler une zone pendant X temps ou de botter les fesses de tous les ennemis présents. Dommage parce que quelques rares passages offrent un côté hollywoodien bienvenu. La narration étant trop hachée et sans surprise, on perd la dimension épique que l’on pouvait attendre. Pourtant les développeurs ont assuré une mise en scène très correcte et ils ont multiplié les cinématiques pour assurer le côté spectacle, au risque de prendre le pas sur l’aspect ludique…

« Je pourrais faire ça toute la journée ! » Hum pas vraiment…

Au moins, le bon côté de l’histoire, c’est qu’elle regroupe l’ensemble des différents types de missions, certaines assurant du loot, tandis que d’autres, plus axées sur les héros permettent d’obtenir des costumes emblématiques. Le souci, c’est que l’on choisisse telle ou telle mission, les différences sont finalement minimalistes puisque ça revient à faire à peu près la même chose, à savoir nettoyer une zone, tenir le contrôle d’une zone ou récupérer une zone. De même, s’il est vraiment plaisant de voir que le contenu est présent en masse, surtout pour un jeu dont on sait que le contenu évoluera notamment dans le temps, on ne peut que constater que malgré tous les éléments à récupérer (stats, éléments de customisation, ressources…) la formule est extrêmement redondante. Sabotage, Elimination, Assaut, Domination, etc., les types de missions accessibles depuis le QG des Avengers situé sur l’héliporter du SHIELD semblent variés mais dans les fais, après quelques heures à peine, la lassitude se fait sentir.

Que l’on combatte un boss ou une nuée d’ennemis, on a l’impression de faire et refaire la même chose. Ajoutez à cela un bestiaire très décevant composé majoritairement de robots, même si ça se justifie facilement Modok étant le grand m’échant de l’histoire, et vous comprendrez le sentiment de redondance. Il y a tant d’ennemis dans l’univers de Marvel que ce parti-pris semble trop restrictif et en défaveur des joueurs. Pour augmenter encore la puissance de vos personnages, il faudra aussi relever les défis HARM, une sorte de mode Horde visant à éliminer des vagues d’ennemis dans une salle au décor virtuel. Vous l’aurez compris, le jeu impose un farm à outrance pour obtenir le meilleur personnage possible, ce qui passe par le fait de refaire en boucle les missions. Vous pouvez toutefois profiter de l’histoire sans passer par ces tâches fastidieuses mais la richesse du contenu s’articule vraiment autour des héros présents et de leur évolution, soit en leur attribuant un meilleur équipement, soit en débloquant différentes techniques via quatre arbres de compétences. En revanche, il faut reconnaître que la montée en puissance est jouissive.

Les développeurs ont clairement voulu s’inspirer de la formule de Destiny pour le système de loot de leur Marvel’s Avengers. Le souci, c’est que l’ergonomie n’est pas bonne. On perd donc du temps à naviguer dans les menus ou à chercher une information précise. Il en va de même pour les équipements à modifier et les attributs bonus. L’amélioration de ces derniers est très importante puisqu’ils impactent le niveau de Puissance de nos héros et donc l'accessibilité aux missions recommandant un niveau spécifique. Il ne faut donc pas hésiter à démonter les équipements afin de récupérer des ressources et les utiliser à bon escient. Le petit plus pour les plus pressés, c’est qu’une fonction automatique permet d’attribuer en appuyant sur une touche les équipements les plus puissants. Ce qui est surprenant en revanche, c’est que les équipements n’ont pas d’influence sur le skin du personnage. Equipez une armure légendaire, vous verrez les stats augmenter mais le personnage ne va pas la revêtir pour autant, visuellement parlant du moins.

Pour influer sur la puissance, vous avez aussi des comics à trouver et vous pouvez utiliser des artefacts donnant des atouts d'équipements supplémentaires. Bref, il y a un gros aspect gestion, peut-être même qu’il paraîtra trop complexe pour certains. Jeu-service oblige, Crystal Dynamics a intégré un système de défis quotidiens et hebdomadaires pour obtenir de la monnaie premium afin de débloquer différentes récompenses (ressources, skins, plaques d'identification...) à chacun des 40 paliers disponibles. En somme, c’est un peu comma dans Fortnite ou dans CaLl of Duty via le BattlePass. Cela a au moins le mérite de récompenser les joueurs les plus fidèles même si nous ne sommes clairement pas fans du fait d’utiliser de l'argent réel pour progresser plus rapidement dans les Cartes de défis. On en viendrait presque à croire que le grind intensif est volontaire pour pousser à passer à la caisse… Sauf que là nous sommes sur un jeu vendu au prix fort et non sur un free to play…

Jarvis s’est fait corrompre…

Les premiers médias avaient fait naître une certaine inquiétude au niveau des visuels. Il faut le reconnaître, le jeu est loin de mettre une claque. Néanmoins, le rendu reste satisfaisant, d’autant qu’il profite de beaux effets spéciaux et d’éclairage maîtrisés. Quant aux héros, on aime ou non la direction artistique (en bons amateurs de comics, nous sommes habitués aux changements de visages pour un même héros, donc cela ne nous dérange pas) mais la modélisation est clairement de bonne facture, avec une mention spéciale pour Hulk, tandis que le premier costume de Captain America est vraiment moche, le plaçant dans le camp des CRS. Heureusement, avec tous les costumes à débloquer, on finit par trouver son bonheur. Hélas, le titre pêche sur l’aspect technique, notamment au niveau du frame rate qui chancelle un peu trop dès qu’il y a beaucoup d’ennemis rassemblés au même endroit, et ce aussi bien sur la One originale que sur la One X. Cela, c’est sans parler des nombreux bugs, que ce soit au niveau des textures des cheveux, des PNJ qui disparaissent d’un coup, des personnages qui passent sous la map ou encore des objectifs qui ne se lancent pas.

Ce n’est pas la partie audio qui va rattraper cela, le mixage étant catastrophique lors de certaines phases de combat. C’est vraiment dommage parce que la version française est plus que correcte. Nous parlions dans les lignes précédentes de la répétitivité mais il est bon de noter que cela n’est rien face à la pauvreté de la diversité des environnements… Il n’y a que cinq types de lieux différents (forêts enneigées, canyon, bâtiments de l’AIM, bases souterraines et villes) et on passe beaucoup trop de temps dans des bâtiments aux architectures qui ne se ressemblent que trop. Dommage parce que les maps sont de taille correcte et quelques objets sont même interactifs. Du coup, sur la huitaine à la dizaine d’heures nécessaires pour boucler la campagne, vous comprenez que la répétition des lieux a de quoi nous faire devenir vert de rage, surtout que les environnements manquent de détails et de vie.

Besoin d’un plan d’attaque ? J’ai un plan, on attaque !

Marvel’s Avengers étant un jeu-service destiné à être agrémenté de divers contenus dans les mois à venir, on peut se dire que les développeurs seront en mesure de corriger le tir par rapport à la diversité en intégrant de nouveaux lieux et en variant les missions. En attendant, nous ne pouvons que juger sur ce qui est présent. Et s’il y a un point fortement positif, c’est la diversité du gameplay. Chaque personnage a son propre gameplay. Black Widow est axée sur les gunfights et les acrobaties, Thor peut être efficace de loin comme de près grâce à Mjolnir, et autant vous dire que l’impact de la foudre sur les ennemis procure une bonne sensation ! Hulk quant à lui a un côté plus classique, il extermine tout sur son passage, tandis qu’Iron Man propose une expérience intéressante grâce au fait de pouvoir voler et atomiser ses adversaire depuis les airs ou même au sol grâce à son Hulkbuster ! Kamala Khan (Miss Marvel) apporte de la diversité avec ses membres qui peuvent s’agrandir à volonté, faisant de cette dernière un personnage redoutable. Cela tombe bien, c’est le personnage que l’on incarne le plus dans la campagne.

Pour finir, le meilleur pour la fin : Steve Rogers, alias Captain America ! Son gameplay est clairement inspiré de celui des jeux Batman de Rocksteady. C’est très brutal dans la façon de jouer au corps à corps, on retrouve des esquives similaires et l’utilisation du bouclier est juste jouissive. Bref, chaque héros dispose d'une bonne panoplie de coups et de trois attaques spéciales, ce qui rend les combats plaisants, les finish moves (via un QTE) renforçant ce ressenti. Gros plus, qui est assez rare pour être souligné, l'I.A. alliée se montre très efficace, aussi bien pour nous aider à attaquer que pour venir nous aider à nous relever quand on tombe sous les attaques des ennemis. En revanche, l’équilibrage est assez spécial puisque certains ennemis du même niveau que celui de notre personnage nécessitent, au minimum, l’utilisation des trois capacités héroïques pour être vaincus. C’est un peu agaçant et ça ne fait que rallonger artificiellement la durée de certaines missions.

Avengers… RASSEMBLEMENT !

Autant vous prévenir de suite, vous ne jouerez pas directement avec tous les héros et avec vos amis. Ce n’est qu’une fois la campagne solo terminée que vous pourrez vous orienter vers l'Initiative Avengers, le mode multijoueur proposant des missions supplémentaires commanditées par le SHIELD. C’est le contenu endgame qui permet également de jouer seul avec l’I.A. si on n’a pas d’ami. Toutefois, l’intérêt est bien de jouer avec lesdits amis, ça n’en sera que plus simple, plus fun et plus intéressant. Dommage du coup que le système d’invitations soit si brouillon. En passant par le HUB, une fois sur deux, l’invitation échoue, ce qui pousse à passer par les options (touche Back) puis l’onglet social pour envoyer l’invitation. Du côté des serveurs, dans l’ensemble, la connexion est plutôt stable, ce qui est agréable.

L’avis perso de Yoann // Une certaine déception !

Je suis un fan de comics depuis ma tendre enfance et j’ai accroché à certains films issus du MCU. Pour moi Crystal Dynamics a vulgairement joué la carte de la facilité, c'est-à-dire prendre une licence ultra connue et appréciée par un bon nombre de personnes pour finalement en faire de la « soupe » ! Le jeu avait un bon potentiel sur le papier, mais manette dans les mains je ne comprends pas pourquoi le studio ne s’est pas contenté d’un bon vieux beat them all scénarisé, plus linéaire mais plus maîtrisé dans lequel tout s’enchaine à toute vitesse… Pour ma part les aspects liés aux sélections de missions et au farm à outrance n’ont rien à faire dans le mode solo, cela casse complètement le rythme et le fun ! En multijoueur je suis plutôt pour car cela donne une replay value très intéressante et si le suivi est de bonne facture alors c’est bingo ! De plus j’ai l’impression que tout le marketing a été fondé sur la mission d’intro (celle de la bêta) car plus on avance dans le jeu, plus on s’ennuie. Pourtant c’est un jeu porté sur les Avengers, alors où est le côté épique ? Les situations sont répétitives au possible, les environnements sont vides et inintéressants… Heureusement le gameplay du jeu a réussi à me faire rester (ou tenir ?) car il est vrai que la montée en puissance de son personnage favori est plutôt agréable ! Mention spéciale pour Captain America avec lequel j’ai adoré passer des sessions multi avec des potes ou des inconnus ! En toute honnêteté, j’ai plutôt été déçu. Connaissant les qualités du studio nous pouvions nous attendre à un excellent jeu mais ce n’est pas du tout le cas, ça sent clairement le travail bâclé… Il suffit de voir le nombre de bugs pour vite comprendre qu’il y a anguille sous roche !


Point complet
Peut-être que nous en attendions trop… Dans tous les cas, Marvel’s Avengers s’avère être une douche froide. La campagne solo ne tient pas ses promesses, les passages spectaculaires, à l’image de ceux de l’intro, se font trop rares et la dure réalité nous rattrape vite : c’est très répétitif et bancal sur certains points. Le bestiaire est trop limité, les environnements sont recyclés jusqu’à l’écœurement et les objectifs tournent en boucle. Ajoutez un aspect farm à outrance à double tranchant et vous comprendrez que vous allez y passer beaucoup d’heures pour débloquer un maximum d’éléments ou très vite vous ennuyer avec cette impression d’être dans un beat them all moyen des années 2000. Les soucis techniques n’aident pas non plus à améliorer le ressenti. Heureusement que les visuels sont très corrects et que le gameplay est bien travaillé. Chaque personnage offre une façon différente de jouer, avec un gros coup de cœur pour Captain America (moins pour son costume façon CRS), les six personnages présents se complétant. En coopération avec jusqu’à quatre amis, on arrive à passer de bons moments mais on regrette que le soufflet retombe si vite après la scène d’intro. Maintenant, le titre est un jeu-service, il reste donc à suivre son évolution pour voir si tous les contenus à venir permettront d’améliorer, voire transformer l’expérience, comme a pu le faire Rare avec son Sea of Thieves par exemple…

On a adoré :
Visuellement correct
VF de bonne facture
La modélisation des persos
Une intro qui tabasse !
Jouable jusqu’à 4 joueurs
Gampelay très diversifié
Captain America, jouissif à jouer
Plein d’éléments à débloquer
Pas mal de costumes
Sentiment de montée en puissance…
On n'a pas aimé :
Qui passe par du farm à outrance
Scénario pas folichon
Décors réutilisés jusqu’à l’overdose
Bestiaire peu varié
Objectifs ultra répétitifs
L’aspect gestion est un foutoir
Frame rate chancelant
Pas mal de bugs
Chargements vraiment longs


Consulter les commentaires Article publié le 16/09/2020 par Yoann L.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020