Test Mantis Burn Racing - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 152 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
VooFoo Studios
Date de sortie
  12.10.2016
Nombre de joueurs
1 à 8
Classification PEGI
Prix de lancement
14,99 €

Mantis Burn Racing est un petit jeu de course en vue de dessus créé par VooFoo Studios et sorti en 2016 sur Xbox One. Le jeu est affiché au prix de 15 euros et dispose d'un mode carrière et d'un mode multijoueur, ce dernier étant jouable en écran partagé ou en matchmaking avec d'autres joueurs ou IA. Ne vous attendez pas à un jeu de type Mashed où vous récupérerez des armes, ici le but est de maîtriser son véhicule et sa connaissance du circuit pour arriver en tête ou accomplir les objectifs.

On fait brûler la gomme



Le jeu propose dès le départ trois catégories de véhicules (Léger, Moyen et Lourd), ainsi que trois niveaux (Débutant, Pro et Vétéran), chacun séparé en trois saisons présentant différentes épreuves à accomplir. A noter que le niveau Vétéran ne propose qu'une seule saison dans le jeu de base et qu'il vous faudra télécharger le DLC gratuit Snowbound pour avoir accès aux deux saisons supplémentaires et au nouvel environnement. Ainsi, on commence au niveau Débutant notre saison 1 dans le véhicule moyen. Les sensations sont plutôt bonnes, les dérapages se font proprement, le titre prend la bonne initiative de se servir des gâchettes vibrantes pour apporter de meilleures sensations sur l'environnement et la caméra est ajustable pour offrir des mouvements suivants le véhicule ou ayant un léger retard pour apporter plus de dynamisme, bref... Le début est plutôt sympa en termes de gameplay ! Très vite, on est amené à acheter les deux autres véhicules pour participer aux événements qui exigent le pilotage d'un véhicule spécifique (d'autres épreuves nous autorisent à utiliser le véhicule de notre choix, mélangeant ainsi les trois catégories de véhicules). Alors, on teste le véhicule léger et le véhicule lourd, et ce qui est évident c'est que chacun apporte une conduite et des sensations différentes ! Le poids est très bien ressenti dans chaque véhicule parmi les trois types proposés, offrant ainsi un gameplay varié à chaque fois.

Triplez maintenant le nombre de bolides en augmentant les caractéristiques de chaque véhicule pour en obtenir 9 différents répartis parmi les catégories et les niveaux proposés. Il est toutefois possible d'obtenir d'autres véhicules de classe Elite et Armored dans les deux DLC disponibles au prix de 2,49 € chacun. Il s'avère toutefois regrettable que le jeu ne propose pas au moins deux véhicules de chaque catégorie par niveau pour varier un peu plus la conduite et laisser plus de choix au joueur. Malgré un pilotage agréable, les premières courses ne sont pas franchement passionnantes, la faute à une vitesse peu élevée sur les niveaux Débutant et Pro. Malheureusement, si les véhicules légers et moyens offrent majoritairement de très bons ressentis, les véhicules lourds sont en revanche source d'une immense frustration... On ne peut clairement pas reprocher aux développeurs d’avoir parfaitement bien retranscrit le poids du véhicule dans la conduite tant on a constamment l'impression de piloter un véhicule de huit tonnes lors des sauts et des virages, mais c'est bien là aussi que tout le problème réside : les virages sont un frein au rythme de la course et un endroit où vous ne pourrez vous empêcher de rager. Car oui, non seulement vous êtes contraint de ralentir pour pouvoir tourner lors d'un virage, mais en plus, vous subirez les chocs constants des autres véhicules lourds qui ne ralentissent pas et viennent manger les murs et, par la même occasion, vous invitent à venir les manger avec eux... Trop aimable !

Comme si cela ne suffisait pas, la physique des collisions vous projette parfois dans tous les sens et vous bloque contre un rocher. Il devient alors difficile de faire la marche arrière très lente pour repartir ensuite dans la course avec ce camion à l'accélération très faible. Ce point nous permet d'aborder le probable dernier défaut notable puisqu'aussi générateur de frustration : il est pratiquement impossible de rattraper un véhicule en tête qui a pris cinq secondes d'avance. En effet, tous les véhicules ont la possibilité de déraper, sont amenés à le faire ou à sauter, peuvent prendre de l'aspiration en restant derrière les autres coureurs afin de remplir leur jauge de boost... Il vous faudra attendre qu'elle soit entièrement remplie pour l'utiliser et elle reste très brève. Le gain de vitesse est moindre et récupérer du boost est tellement long quand vous vous retrouvez seul qu'il deviendra pratiquement impossible de rattraper vos adversaires en tête. Certains jeux de course proposent aux derniers d'être plus rapides pour leur permettre de rattraper le peloton et ainsi offrir du dynamisme dans la course. Ici, pas question de ça, tous les véhicules disposent des mêmes caractéristiques (Accélération, Suspension, Vitesse maximale, Boost, Adhérence...) mais ces dernières peuvent subir des upgrades. En effet, à chaque fin de course, vous gagnez des crédits, des engrenages (à travers des objectifs) et potentiellement des améliorations (moteur, pneus, suspensions...) qui vous permettront de booster un peu votre véhicule.

Y a quelqu’un ?

Vous disposez d'un nombre limité de slots pour améliorer votre véhicule comme bon vous semble, en sachant qu'augmenter la puissance du moteur vous permettra d'avoir une meilleure accélération mais une adhérence réduite par la même occasion. Une fois votre nombre maximal de slot atteint, vous avez la possibilité grâce aux crédits d'augmenter votre nombre maximal deux fois. Ceci fait, vous ne pourrez plus ajouter de bonus mais vous aurez toujours la possibilité d'en supprimer pour gagner des crédits et modifier une pièce de votre bolide. Lorsque vous aurez amélioré votre véhicule au maximum, vous pourrez faire passer chacune de vos améliorations au niveau 2 puis 3 pour un prix évidemment de plus en plus cher pour des upgrades augmentant votre vitesse et votre tenue de route par exemple. Toutefois, ces modifications ne seront pas d'un immense secours au fil des saisons car si les classes Débutant et Pro sont plutôt accessibles, la classe Vétéran réduit le gouffre entre les trois types de véhicules et la conduite primera toujours sur la qualité de votre matériel. On regrettera en revanche la personnalisation de l'esthétique des véhicules puisqu'elle se limite à la couleur de notre bolide (une douzaine de couleurs) et de celle de notre boost. Impossible donc de changer un peu la carrosserie, ajouter des piques façon Mad Max, changer les pneus et les jantes, ajouter un aileron ou même tout simplement d'appliquer des calques pour personnaliser un peu plus notre véhicule et le rendre plus unique. Dommage.

Tout au long de votre carrière, vous serez ainsi amené à réaliser différentes épreuves allant de la course simple au contre la montre, en passant par quelques autres modes de jeu comme le projecteur reprenant l'idée de Micromachine où la voiture en tête délimite la zone de lumière qui rétrécit au fil du temps, dans laquelle les coureurs doivent rester pour ne pas être éliminés, ou encore l'accumulateur où chaque pilote engrange des points à une vitesse plus ou moins élevée en fonction de la position dans laquelle il se trouve durant la course. Toutes ces épreuves sont proposées dans trois environnements différents (désert, urbain et enneigé) offrant un gameplay avec quelques variétés. Ainsi les environnements urbains sont relativement classiques mais offrent des pistes avec virages assez serrés dans des rues parfois plutôt étroites. Les circuits dans le désert sont délimités par des rochers la plupart du temps rendant les collisions très (trop ?) pénalisantes et demandent parfois de sauter à cause des dunes de sable, sable qui d'ailleurs peut parfois être très ennuyeux pour la visibilité ! Il est parfois possible aussi de tomber sur des panneaux en bois ou des palissades destructibles (les panneaux ne le sont que grâce aux poids lourds) pour accéder à un raccourci. Certains circuits se passent à l'intérieur de grottes tant dans le désert que dans la neige, et ces derniers forcent le joueur à adapter sa conduite tant les dérapages se font bien différemment sur routes enneigées, d'autant que les phases dans les grottes en pleine course forcent à s'adapter aux ouvertures qui laissent entrer la neige ne recouvrant la piste que partiellement, changeant donc en plein pilotage la tenue de route de votre véhicule.

Ces trois environnements sont très agréables à l'œil, certains circuits urbains étant peut-être légèrement en deçà mais rien de bien méchant. Les véhicules sont plutôt bien modélisés, les effets de sable s'envolant sous le passage des voitures est vraiment très bien rendu, tout comme les traces de roues dans la neige ou le sable permettant de donner une indication sur la distance nous séparant du pilote devant nous. L'éclairage fonctionne bien, les shaders sont de bonne qualité, permettant de bien distinguer les différents matériaux et les circuits apportent une cohérence avec leur environnement, c'est très réussi de ce côté là ! Il est toutefois dommage que les circuits présentent des options encore non disponibles, car lors de la personnalisation en multijoueur, il semble possible de choisir le temps et l'heure de la journée (le temps étant constamment sec et l'heure étant prédéfinie selon le circuit choisi). Côté son et musique, on a du bon et du moins bon. Le son des moteurs manque de pêche et le tout gagnerait à être dynamisé un peu plus, en n'hésitant pas à rendre les véhicules plus agressifs à travers le rugissement de leur moteur par exemple. Les musiques sont parfois très bonnes et rendent la partie plus prenante, tandis que d'autres courses sont habillées par un morceau qui devient vite répétitif et ennuyeux. Il m'aura ainsi fallu 8 à 9h pour arriver au bout du mode carrière en sachant que je n'ai pas joué tous les objectifs pour obtenir tous les engrenages. Pour les personnes appréciant le jeu, je rappelle qu'il est possible aussi pour eux de débourser un peu d'argent pour avoir accès à de nouvelles saisons à travers 2 DLC affichés au prix de 2,49€ chacun et apportant les courses armées où faire exploser les véhicules ennemis fera partie intégrante de la saison, ainsi que d'une saison Elite où vous piloterez des véhicules futuristes ultra rapides et volants, n'étant donc pas soumis aux conditions de la piste. Attention toutefois, le multijoueur est peu fréquenté. Rejoindre une partie en matchmaking est bien rare, même si le jeu est crossplay Xbox One/PC/Switch.
Article rédigé par Anthony / Général Grievous


Point complet
Mantis Burn Racing est un jeu fort sympathique, très joli et plutôt bien réalisé. Il offre une certaine variété dans les environnements et les circuits, ainsi qu’un gameplay différent en fonction des trois véhicules dont les caractéristiques peuvent être upgradées. On regrette en revanche une conduite trop rigide et frustrante des poids lourds et un manque de personnalisation des véhicules pour leur donner une identité bien spécifique. Le jeu gagnerait en dynamisme avec des sons et des musiques plus adaptés. Pour autant, cela ne nuit pas à l'expérience plutôt convaincante de ce titre affiché à petit prix qui vous prendra plusieurs heures en solo avant de vous laisser plonger dans le multijoueur lors de quelques sessions entre amis.

On a adoré :
Franchement joli
La conduite des véhicules légers et moyens
Environnements variés…
Leur influence sur la conduite
Certains modes très sympas
Les upgrades de véhicules
Le niveau Vétéran plus rapide, nerveux, exigeant
Bonne durée de vie en carrière
Le prix des 2 DLC (2,49 € chacun)
Crossplay PC/One/Switch...
On n'a pas aimé :
Matchmaking peu fréquenté
Presque impossible de rattraper le peloton de tête si on est isolé
La conduite des véhicules lourds
Certaines musiques
Les sons mériteraient un peu plus de punch
Seulement un véhicule de chaque catégorie par niveau
Où est la personnalisation des véhicules ?!
Les armes non incluses dans le jeu de base
Les rochers en bord de pistes, générateurs de collisions frustrantes


Consulter les commentaires Article publié le 22/10/2017 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017