Test Madden NFL 10 - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 461 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Madden NFL 10



Editeur
EA Sports
Développeur
EA Tiburon
Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  17.09.2009
  14.08.2009
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
- Classements
- Contenus
Classification PEGI
Thème
Football US
Mémoire
712 Mo
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
59,00 €

Oyez, oyez ! Le Madden nouveau est arrivé. Comme chaque année, Electronic Arts lâche la nouvelle édition de l’un de ses jeux de sports les plus populaires. Car il faut bien avouer que si les ventes de la licence Madden NFL restent limitées sur le sol français, elles dépassent chaque année et sans difficulté le cap du million d’exemplaires aux Etats-Unis. Pour cette édition 2010, EA Sports a visiblement souhaité assurer le show avec quelques nouveautés « à l’américaine ».

Tout pour le spectacle




On le sait, le football américain est une véritable institution aux Etats-Unis : les stades ressemblent davantage à de petits villages de fans, les sommes d’argent liées au sport sont démesurées et les diffusions à la télévision sont accompagnées de musiques héroïques qui prennent aux tripes. Alors évidemment, la maîtrise du hardware progressant au fil des années, on s’attendait à voir une nouvelle version plus proche de la réalité que jamais. Et il faut reconnaître que les développeurs n’ont pas fait les choses à moitié. La présentation des matchs met dans le ton avec des vues des abords du stade (déjà présentes l’année dernière) mais aussi des événements particuliers comme des avions de chasse passant dans le ciel pour saluer le coup d’envoi. La pression étant à son comble, il est grand temps de commencer à jouer. Et là, le bon en avant des animations est frappant ! Sans crier gare, EA a réussi à bien mieux retranscrire tous les contacts entre les joueurs grâce à la nouvelle technologie Pro-Tak. Le changement par rapport à l’édition précédente est pour le moins flagrant. Les différences de masse et de puissance entre les joueurs se ressentent cette fois réellement. C’est sans contexte la meilleure amélioration de ce nouveau Madden. Mais ce n’est pas la seule…

Dans le but d’offrir une présentation toujours plus télévisuelle, les développeurs ont intégré une mini-émission lors des mi-temps. Ces dernières sont présentées par deux vrais présentateurs (Fran Charles et Alex Flanagan pour les connaisseurs) et récapitulent les meilleures actions de la première mi-temps tout en donnant des statistiques et chiffres clés du match. Saisissant la première fois, on s’en lasse toutefois très vite, d’autant plus qu’il est impossible de les passer complètement (on peut uniquement les raccourcir en appuyant sur un bouton à chaque fois qu’une nouvelle partie de l’émission se lance). Mais là où ça devient intéressant, c’est lorsque ce concept est développé avec plus de brio dans le mode Franchise (cœur du jeu). Entre chaque journée, vous pouvez en effet regarder l’émission The Extra Point donnant tous les résultats et toutes les statistiques des matchs joués. Les deux présentateurs ont enregistré un très grand nombre de phrases pour donner cette très agréable impression d’être à la TV. Concernant le cœur du mode Franchise en lui-même, ce dernier n’a pas changé et reste aussi prenant que difficile d’accès pour les néophytes. Notamment les Roasters où il est question de gérer son effectif : les salaires, les transferts, les agents de joueurs, etc., surtout que le jeu est malheureusement intégralement en anglais une fois encore. La bonne nouvelle en revanche, c’est que la Franchise s’exporte cette année sur le Live.

Online, du nouveau




Sobrement intitulé Online Franchise, ce mode est étrangement verrouillé par défaut. Il faut en effet entrer le code fourni sur le manuel du jeu ou débourser, le cas échéant, 800 MS Points pour le déverrouiller. Ne boudons toutefois pas notre plaisir, avec la possibilité d’organiser une franchise sur plusieurs saisons avec 31 autres joueurs, nous tenons là le second vrai gros ajout à la formule Madden habituelle. Le troisième étant la possibilité de jouer en coopération jusqu’à quatre (deux dans chaque équipe pour être plus précis). Il est aussi possible de jouer en coopération via le Live, à deux contre l’IA cette fois. Evidemment les autres modes de jeu en ligne, plus classiques, sont également au rendez-vous. S’il est très aisé de trouver une partie, n’espérez pas trop tomber sur un français, le jeu étant à 99,9% joués par des américains. Toujours concernant le mode online, on regrette la politique d’Electronic Arts consitant à faire payer un maximum de contenus, ces derniers étant parfois ridicules. Il est par exemple possible de payer 160 MS Points pour pouvoir repousser le départ à la retraite d’un joueur en mode carrière. Il faudrait vraiment être fou pour acheter ce genre d’items, pourtant présents par dizaines. Il faut de même débourser quelques euros pour débloquer le pack AFL Legacy (huit anciennes équipes, de nouveaux maillots, etc.) alors qu’il aurait très certainement pu être intégré au jeu initial.

Quoiqu’il en soit nous avons tout de même droit à un jeu extrêmement complet, avec la présence habituelle de différents types d’entraînements et du très prenant mode Superstar permettant de contrôler un seul joueur durant toute sa carrière. Après avoir abordé les nouveautés de ce nouvel opus, revenons un peu sur les points qui n’ont pas réellement évolué mais qui font la force de Madden. Le gameplay est toujours aussi riche et facile à prendre en main. Grâce aux animations plus réalistes et à son moteur graphique toujours d’un bon niveau, on se rapproche un peu plus de la simulation ultime de football américain sur cette génération de consoles. La modélisation des joueurs et des stades fait plaisir à voir et l’ambiance qui règne dans les tribunes est prenante, bien qu’elle n’ait pas fondamentalement évolué ces deux ou trois dernières années. La bande-son dans son ensemble est toujours très jeune et dynamique, avec un mélange de rock, metal et rap us de bon goût et des commentaires dans le ton. Comme d’habitude avec EA Sports, la partie technique est globalement bien maîtrisée.

Point complet
Ce nouveau Madden NFL apporte un lot de nouveautés franchement bienvenues à l’image de son nouveau moteur d’animations Pro-Tak extrêmement convainquant et de ses deux nouveaux modes en ligne : Franchise et coopération. Il est toujours intéressant de voir qu’en l’absence de réelle concurrence, les développeurs ont quand même mis le paquet pour surpasser l’édition précédente. Madden NFL 10 est toujours aussi prenant avec son gameplay aux petits oignons et sa réalisation à la hauteur des attentes (made in EA Sports pourrait-on dire). On regrette toutefois qu’à trop vouloir créer un show télévisé américain, les développeurs ont oublié que l’on souhaite bien souvent simplement jouer et ne pas regarder d’interminables résumés, aussi bien mis en scène soient-ils. La politique online donne quant à elle dans l’attrape pigeons mais il parait que c’est la mode chez tous les éditeurs… Il faut donc faire avec. Enfin, Madden NFL 10 est au football américain ce que FIFA 10 est au football : la simulation de référence.

On a adoré :
+ Nouvelles animations saisissantes
+ Un gameplay à l’efficacité prouvée
+ Des modes de jeu à foison…
+ …dont deux nouveaux online
+ Plutôt joli
+ Bonne ambiance sonore
+ L’impression d’être devant la TV…
On n'a pas aimé :
- Parfois trop !
- Toujours pas de traduction en français
- Politique online « douteuse »


Consulter les commentaires Article publié le 14/11/2009 par Nicolas T.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021