Test Let's Sing 2021 Hits Français et Internationaux - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 455 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Ravenscourt
Développeur
Voxler
Genre
Musical
Statut
Disponible
Date de sortie
  13.11.2022
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
39,99 €

Pendant un temps, les jeux musicaux avaient le vent en poupe. Mais le trop étant l’ennemi du bien, les joueurs sont arrivés à saturation et bien des licences ont été mises en retrait ou arrêtées, parfois selon les supports. Pendant que certains essaient de se réinventer, comme Harmonix Music Systems avec FUSER, d’autres jouent la carte de la continuité en misant sur une valeur sûre : le karaoké ! C’est le cas de Voxler, studio français qui a réussi à tirer son épingle du jeu avec la licence Let’s Sing et l’adaptation vidéoludique de l’émission The Voice. Sur Xbox One, le studio avait proposé une édition 2016 et une édition 2017 de Let’s Sing, avant de faire une pause de deux ans. L’édition 2020 avait retrouvé le chemin de la console de Microsoft, comme en témoigne notre critique. Cette année, nous n’échappons pas à l’édition 2021. Mais vaut-elle vraiment le coup ?

Il voulait déjà être roi, oui ou non ?



Très sincèrement, Let’s Sing 2021 Hits Français et Internationaux étant très proche de l’édition 2020, nous ne pouvons que vous encourager à litre notre critique de Let’s Sing 2020 Hits Français et Internationaux pour découvrir la majorité des qualités et défauts de cette nouvelle cuvée. Comme l’an passé, pour chanter, on peut opter pour un bon vieux micro en USB (nous c’est celui de Rock Band que nous avons utilisé – le calibrage offert par le jeu étant basique en revanche) ou pour l’application Let’s Sing Mic qui permet d’utiliser son smartphone Android/iOS comme micro. Au niveau des modes de jeu, on retrouve les habituels Classic (on choisit une chanson et on chante), le Jukebox (pour les écouter), le mode Feat (pour tester sa compatibilité en duo), le World Contest (pour affronter le mode entier de manière asynchrone), le Let’s Party (le véritable mode joueur jouable jusqu’à huit) et le mode Mix Tape (un enchaînement de cinq morceaux qui démarrent toujours un peu trop tôt). Il n’y a pas vraiment de surprise, ceux qui ont fait l’opus de l’an dernier seront en terrain connu. On peut toutefois noter quelques améliorations et autres ajouts, comme le mode Let’s Party qui ajoute le Pop Chicken (avec ses boîtes mystère) ou encore le mode classique qui s’offre un nouveau système de notation. Ainsi, à la fin d’une prestation, outre le disque (bronze, argent, or, platine, diamant) obtenu en fonction de son score, on découvre une petite phrase (souvent un conseil indiquant par exemple qu’on a chanté trop bas) et une triple notation donnant le pourcentage de notes justes, de notes dorées maîtrisées et de chant parfait. Un petit plus sympathique pour savoir où se situer.

De même, l’an passé le curseur matérialisant notre voix prenait la forme d’un point qui laissait une trainée. Cette année, on gagne en visibilité. On a une barre verticale pour déterminer quand placer sa voix en fonction des notes qui défilent et le point que l’on peut apparenter à la hauteur qui se déplace dessus pour montrer notre justesse. C’est plus propre visuellement et plus clair. Le système de création de playlist permet en plus de créer sa propre playlist et de l’utiliser ensuite dans les modes Classic, Feat et Mix Tape. Il y a toutefois une véritable nouveauté, le mode Legend. Il s’agit d’un mode solo quì permet d’affronter seize challengers gérés par l’IA. Pour chacun, on doit relever trois défis (d’un style différent d’un challenger à l’autre mais du même style pour les trois liés audit challenger), comme survivre le plus longtemps possible, avancer le plus vite possible vers une ligne d’arrivée, récolter un certains nombres de pièces, chanter un certain nombre de notes justes, collecter un maximum de cassettes (comme en Mix Tape), empêcher une bombe d’exploser, etc.

Cela ne change pas la finalité, à savoir chanter le plus juste possible à chaque fois. Le mode a le mérite d’être assez fun, même s’il n’est qu’en solo, ce qui n’a pas empêché Vincent de demander de l’aide à sa compagne pour passer quelques défis… En effet, ceux-ci devant être relevés un à un à la suite, il suffit de bloquer sur l’un d’eux pour ne plus pouvoir avancer. Heureusement, chaque défi est composé de trois objectifs et il suffit d’en atteindre un pour débloquer le défi suivant. La progression permet de cumuler l’expérience, comme dans tous les autres modes, pour passer les niveaux et atteindre le 25, débloquant au passage quelques éléments, dont de nouveaux skins. Le petit plus, c’est qu’un boss battu permet de récupérer un élément de personnalisation. C’est futile mais c’est toujours ça.

Français ? Anglais ? Chantons !

Pour le reste, ce qui fait vraiment la différence entre l’opus 2020 et ce volet 2021, c’est la tracklist. Comme l’an passé, nous retrouvons de base 40 chansons. L’an passé, il y en avait 25 dans la langue de Molière. Cette année, on tombe à 20. La tracklist permettant de juger si le titre peut être excellent pour soi ou totalement nul, il est toujours difficile de critiquer un jeu de karaoké. Pour notre part, cette année, nous avons été séduits par plusieurs titres, dont High Hopes de Panic ! at the Disco, I Can’t Dance de Genesis (même si le clip accuse l’âge de la chanson avec son rendu de piètre qualité), Too Good at Goodbyes de Sam Smith, Memories de Maroon 5, Before You Go de Lewis Capaldi, Onde sensuelle de M, Au bout de mes rêves de Goldman, Tout va bien d’Orelsan ou encore Je voudrais déjà être roi, chanson incontournable du Roi Lion.

Même si nous apprécions parfois Soprano, nous sommes déçus par les deux titres intégrés qui font partie de ceux que nous aimons le moins. De même, nous avons eu beaucoup plus de mal avec Yummy de Justin Bieber ou encore Loin de moi de Naza. D’ailleurs, il est bon de noter que les moments « parlés » sont bien plus tolérants puisqu’il suffit d’être dans le tempo pour faire monter le multiplicateur et donc le score. A l’inverse, les vocalises, parfois trop présentes, peuvent vite devenir une horreur qui brisent des combos. Pour le reste, une certaine précision est de mise même si le logiciel reconnaît plus la hauteur que la justesse des notes. En bref, la tracklist est suffisamment variée pour qu’il y ait quelques titres avec lesquels vous allez forcément prendre du plaisir, tout en étant si éclectique qu’il y en a forcément d’autres que vous laisserez plus de côté. Pour autant, elle est bien calibrée et même si certains pourraient dire que ça manque de morceaux beaucoup plus récents, il faut avouer qu’il y a des valeurs sûres. Enfin, si vous souhaitez agrémenter la tracklist de base, sachez qu’il existe déjà onze packs de cinq chansons proposés à 4,99 euros l’unité, à moins que vous n’optiez pour la Platinum Edition qui comprend le jeu de base et le Song Pass (vendu à 44,99 euros séparément) comprenant les DLC pour 74,99 euros.

Point complet
Comme toujours avec un jeu musical, avant de l’acheter, regardez la tracklist. Si vous voyez suffisamment de morceaux qui peuvent vous intéresser, alors foncez. Sinon, regardez les éditions précédentes et prenez ce qui vous plait. Pour le reste, pour cet opus 2021, Voxler s’est pas mal reposé sur ses lauriers, reprenant des modes qui ont fait leurs preuves. Ils ont ajusté le curseur de chant pour gagner en clarté, ils ont ajouté un petit mode en Let’s Play, ils ont intégré un nouveau système de notation plus précis, avec une petite phrase conseil/encouragement, et ils ont souhaité proposer une expérience solo un peu plus poussée avec le mode Legend. C’est tout mais c’est déjà pas mal. Certains jugeront que ce n’est pas suffisant, certains critiqueront le mode Legend sur le fait qu’il soit uniquement pensé pour le solo ou qu’il puisse vite devenir frustrant si un chanteur moyen finit par bloquer sur un défi… Mais à côté de ça, il est difficile de nier qu’on prend un plaisir fou à chanter (massacrer les chansons ?), à essayer de faire toujours mieux au niveau du score et qu’on trouve forcément une bonne partie de chansons avec lesquels on s’amuse comme des petits fous. Pour peu qu’on soit à plusieurs, on passe d’excellents après-midis ou de super soirées. Note de Vincent : à titre personnel, c’est un jeu qui nous a fait beaucoup de bien à ma compagne et moi, surtout en cette période de confinement.

On a adoré :
Tracklist variée
Avec de très bons titres
Curseur plus propre
Toujours fun à plusieurs
Micro et/ou appli
Le système de progression
La nouvelle triple notation
Modes qui ont fait leurs preuves
Le mode Legend sympathique…
On n'a pas aimé :
Mais uniquement solo
Sinon, c’est la même recette
Démarrage trop rapide en Mix Tape
Quelques chansons pas à notre goût
Les avatars, pas très beaux
Les vocalises, trop, c’est l’enfer


Consulter les commentaires Article publié le 16/11/2020 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020