Test King's Quest - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 251 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

King's Quest



Editeur
Activision
Genre
Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  29.07.2015
Nombre de joueurs
1

Pour les trentenaires amateurs de jeux d'aventure, King's Quest fait partie des licences cultes. C'est 31 ans après le premier épisode de la saga et sous la houlette de Sierra que la licence refait son apparition après une longue pause de presque vingt ans. Développée par The Odd Gentlemen (à l'origine de l'excellent Les Mésaventures de P.B. Winterbottom), elle prend le nom de King’s Quest Chapitre 1 : La Voix du Chevalier (et comportera six épisodes). Mais grande question : que vaut cette suite ? Car si l'annonce du retour d'une licence aussi fameuse suscite l'impatience, elle cause aussi un peu d'anxiété : a-t-elle su conserver l'esprit de la série et se hisser au niveaux de ses prédécesseurs ?

Il était une fois un apprenti chevalier




Pour son retour, la série mise sur une valeur sure et prend l'emblématique Graham comme personnage principal, avant qu'il ne soit roi. Dans ce premier épisode, il va falloir aider le jeune homme à devenir Chevalier de Daventry. Au programme, un grand tournoi avec des épreuves de force, de vitesse et d'esprit, qu'il faudra bien sûr remporter face à d'impressionnants concurrents. La particularité de l'histoire réside dans sa narration, assurée par le vieux Roi Graham lui-même, alors qu'il raconte ses aventures à sa petite fille Gwendolyne, avide de récits héroïques, nous offrant ainsi des dialogues plein d'humour et d'ironie. Les souvenirs sont régulièrement interrompus par des scènes dans le présent. Ce parti pris de narration permet quelques pirouettes quant aux éventuels ratés et morts du héros, arrachant au vieux Roi Graham quelques piques et commentaires sur la situation. Le joueur recommence ainsi juste avant son faux pas, quelques instants avant sa fin tragique, ou saute certains passages répétitifs de façon amusante, sous les commentaires du vieux Graham et de sa petite fille.

En revanche, il est vraiment dommage qu'il n'y ait aucune possibilité de passer les dialogues ou scènes, car dans ce type de jeu, il est fréquent de devoir explorer les mêmes endroits (sans parler des fausses manipulations nous condamnant à réécouter le dialogue complet) ou reparler aux personnages. Ce manque pèse un peu sur la fluidité du déroulement, obligeant le joueur à revoir/réécouter les mêmes choses à plusieurs reprises. Heureusement, quelques raccourcis sont prévus pour réduire les allers-retours incontournables. Comme presque tous les lieux restent accessibles en permanence, on se retrouve souvent à faire un tour complet, assez long, pour vérifier que rien de nouveau n'est apparu à tel ou tel endroit, ce qui plombe un peu le jeu par ces allers-retours, mais reste une des marques du point'n click. Du côté des graphismes, l'ensemble est joli, avec un effet de cel-shading agréable à l'oeil, même si certaines textures auraient mérité un peu plus de finesse, tout comme la synchronisation labiale, pas toujours réussie. Le doublage en français est excellent et n'a pas à rougir de la version originale et de ses célébrités.

La maniabilité est plutôt satisfaisante pour un jeu d'aventure console, même si l'on est habitué aux point’n’click à la souris. Quelques points clés de l'histoire proposent des choix au joueur, avec probablement une influence pour la suite de l'aventure. De même, certaines situations peuvent être résolues de différentes manières, influant sur la suite. Les personnages sont bien travaillés et offrent des dialogues croustillants, ce qui les rend très attachants. On se retrouve souvent à discuter juste pour le plaisir, afin de ne rater aucune réplique. Point central de l'aventure, les énigmes, qui sont logiques, mais dont la solution ne saute pas toujours aux yeux, comme souvent dans ce type de jeu. Quelques phases d'action/course viennent dynamiser l'ensemble, avec quelques QTE pour passer les obstacles. Elles apportent un peu de variété, mais manquent un poil de challenge ! Pour terminer ce premier épisode, il faut 6 à 8 heures, en fonction de votre capacité à résoudre certaines énigmes un peu plus retorses. Globalement la difficulté est bien dosée, mais les habitués du genre le trouveront peut-être un peu facile.

Point complet
On peut dire que ce retour est un vrai succès, car malgré quelques petits défauts, le titre a su garder l'esprit général de la série, ainsi que l'humour et l'ironie des point’n’click de l'époque, le tout modernisé et dynamisé par quelques séquences plus orientées action. On retrouve des énigmes tordues, mais implacablement logiques (enfin, une certaine logique...) qui restent accessibles, même si les habitués les trouveront parfois un peu simples. Cette difficulté abordable peut être un avantage et permet aux plus jeunes de découvrir ce genre particulier. La narration est absolument superbe et souligne le charisme des personnages. Vivement l'épisode prochain pour replonger dans cet univers enchanteur et fantastique !

On a adoré :
+ La narration excellente
+ Personnages charismatiques
+ Les phases plus dynamiques
+ L'humour
+ Bonne durée de vie
+ Les graphismes colorés
+ Le doublage de qualité
+ Les choix
+ Difficulté plutôt bien dosée...
On n'a pas aimé :
- Mais assez facile pour les habitués
- Impossible de passer les dialogues
- Textures parfois minimalistes
- Nombreux allers-retours
- La synchronisation labiale imprécise


Consulter les commentaires Article publié le 11/10/2015 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020