Test Jetpac Refuelled - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Jetpac Refuelled



Développeur
Rareware
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Shoot Them'Up
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.03.2007
  28.03.2007
  28.03.2007
Nombre de joueurs
1 à 2
Online
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
5.1
Prix de lancement
400 MS Points

Pour leur première apparition sur le Xbox Live Arcade, les petits gars de Rare se sont décidés à nous proposer leur tout premier hit sorti sur de vieilles bécanes d'un temps que les moins de vingt ans ne connaissent sans doute pas. Troquez vos disquettes contre 400 Microsoft Points et vous obtiendrez, en bonus, un remake aux milles couleurs. Mais cela suffit-il pour faire de ce JetPac Refuelled un bon jeu ?

Un bouton pour décoller…




Rare est une société aux multiples réussites. Autrefois très attachée à Nintendo, elle est partie de la firme au plombier pour rejoindre Microsoft et sa Xbox. C'est ainsi que les joueurs ont pu profiter de jeux très sympathiques comme Conker : Live & Reloaded ou Grabbed by the Ghoulies. Dommage cependant que depuis ce rachat, aucun grand jeu ne soit sorti de la sacoche du père Rare. Sur 360, c'est un peu la même donne. Kameo est sympathique, Perfect Dark Zero est un vrai ratage… Viva Pinãta, quant à lui, est très bon mais son coté "jeu de gestion" l'empêche de se hisser au plus haut des podiums. Il manque encore LE titre, l'excellence même qui nous prouverait que Rare n'est pas mort. Ce n'est certes pas ce JetPac Refuelled qui va servir de guide, mais il n'empêche que c'est un véritable retour aux sources pour la firme et ses joueurs les plus fans. JetPac est un concept très original (pour l'époque) qui consiste à déplacer un petit spationaute en jetpack (d’où le nom) dans un niveau truffé d'ennemis en tout genre. Son but est, au premier niveau, de récupérer les trois morceaux de tôle qui composent sa fusée pour s'enfuir de ce trou perdu. Malheureusement, notre héros ne va pas manquer de malchance puisqu’en plus de reperdre ses morceaux de fusée tous les 6 niveaux, celui-ci devra continuellement faire le plein de carburant. Du carburant qui ne manque clairement pas sur la planète où il a échoué ! Celui-ci tombe littéralement du ciel pour lui faciliter la tâche. Si seulement il n'y avait pas tous ces aliens aux alentours…

Les contrôles au Jetpac sont vifs et instinctifs. Ceux-ci se ressentent surtout dans le jeu original où la précision est importante puisqu'à la moindre collision de pixel avec l'ennemi, c'est la mort assurée. Ceci est bien moins valable dans la nouvelle version, aux couleurs chatoyantes, très inspirée d'un certain Geometry Wars Evolved avec ses ondulations et aurores boréales aléatoires. Pour en revenir au gameplay, la version "Refuelled" est très différente de son aînée. En effet, ici on se tape souvent sur les bords lorsque l'on veut contourner une paroi. Les ennemis sont aussi plus faciles à contourner, mais pour s'amuser à les tuer de façon très contrôlée c'est une tout autre histoire. La prise en main n'est pas immédiate, les erreurs sont nombreuses. Le jeu ne nous aide d'ailleurs pas vraiment puisque on sent réellement une sorte de poids dans le gameplay, comme si le jetpack du héros était bien moins léger qu'il ne paraît l'être. Les débutants pourraient bien jurer de nombreuses heures devant leur écran !

Un autre pour tirer !




Une autre possibilité s'offre à nous, plutôt que d'éviter tous les ennemis (ce qui devient très dur passé le troisième niveau) : l'élimination à coup de pistolet laser. Voici le second bouton utile au jeu avec le stick analogique qui entre en action. Laissez-le donc appuyé pour moins vous soucier de vos tirs, ceux-ci étant très rapides. Eliminer des ennemis vous assurent quelques points… les enchaîner, davantage ! Mais couples-les avec les quelques bonus qui tombent du ciel et vous deviendrez le roi du High-Score. Le seul problème est que chaque niveau est ponctué par un timing précis qui, s’il tombe à zéro, vous fait perdre la partie. Aussi, plus la barre de timing est grande, plus votre décollage est récompensé d'autres points à ne pas prendre à la légère. Impossible donc de se bloquer dans un coin en laissant appuyé le bouton adéquat. Pas de triche !

Des améliorations tomberont aussi du ciel. L'occasion de rendre votre arme encore plus mortelle. Tirs de côté, tirs en rayon, toutes les formes y passent, incarnant le pire cauchemar des ennemis. Mais l'arme la plus destructive est la charge explosive. Assez rare, celle-ci nous permet de revenir à notre précédente comparaison avec Geometry Wars Evolved puisqu’elle en a littéralement l'effet identique à l'écran ! Le son semble s'arrêter après une énorme déflagration, l'écran ondule, les ennemis disparaissent et quelques secondes plus tard… la musique reprend ses droits. On pourrait presque parler de plagiat à ce niveau là. Mais l'arme à son petit effet fun qui nous oblige à laisser passer ce manque d'imagination.

Un manque d'imagination. Un simple remake. Un rythme un peu haché par une progression très linéaire mais qui ne s'active jamais, tout étant assez long (les décollages et atterrissages, par exemple). Globalement, le jeu déçoit parce que venant de Rare, on était en droit de s'attendre à bien mieux ! Mais objectivement, le jeu a ses qualités. Déjà, il n'est pas cher. Ensuite, il est loin d'être moche. Enfin, les quelques musiques qu'il propose mélangent magnifiquement les petits sons stridents de l'époque des vieux ordinateurs avec des rythmes plus contemporains. Musicalement, nous avons donc parfaitement affaire à du véritable Rare. Dommage que le plaisir de jeu soit aussi éphémère.

Point complet
Passer de vieux hits d'antan à logo dans Perfect Dark : Zero pour finir en jeu à 400 Microsoft Points : quelle histoire ! Ce n'est pas un grand jeu, ni une exception, mais les graphismes et les musiques nous rappellent le Rare que l'on aimait tant chez la concurrence. Espérons que ce JetPac Refuelled, qui symbolise le début du succès pour l'éditeur, symbolise aussi dans un futur proche le renouveau de la firme, les retrouvailles avec les gros chiffres et les jeux de qualité. On croise les doigts bien fort et on s'affronte sur un Live malheureusement un peu désert. Pas grave, les 150 niveaux du mode solo sont là pour nous faire passer le temps !

On a adoré :
- Très beau remake
- Musiques excellentes
- Multijoueur très sympa
On n'a pas aimé :
- Pas de sauvegarde pour le jeu d'origine
- Un gameplay vieillot
- Pas très ambitieux !
- Manque de rythme


Consulter les commentaires Article publié le 10-04-07 par William B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019