Test Gunscape - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 152 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Gunscape



Développeur
Blowfish Studios
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  02.03.2016
Nombre de joueurs
1 à 8
Classification PEGI
Prix de lancement
19,99 €

Les jeux de studios indépendants, c'est une petite mode à part, comme les hypsters, ça s’est démocratisé il y a quelques années avec un ras le bol global des principaux éditeurs/développeurs. Ils sont sortis de tous les côtés, en submergeant le marché, comme les barbus dans nos rues. Certains ont réussi à creuser leur trou et à se faire une place de choix. Mais qu'en est-il de Blowfish Studios et de son Gunscape old school.

Hello les 90's ! Ils sont où les copains ?



Assez parlé chemise de bûcheron et pantalon à ourlet, place au véritable sujet, Gunscape. Le jeu, en vue à la première personne, propose une histoire somme toute assez sommaire mais efficace. Vous, le personnage dont on ne sait fichtrement rien, devez vous échapper de plusieurs mondes différents, du désert rocheux à la forêt habitée de dinosaures, en passant par le château “hanté” ou encore le musée de New-York. Bref, c'est varié comme l'étal d'un vendeur de fruits en début de matinée. Les quelques niveaux qui composent l'histoire se laissent traverser avec un certain amusement et chaque carte a son univers, son bestiaire et ses équipements bien à elle. Que ce soit les pièges ou ornements, ils ont leur petite touche personnelle qui les démarque les uns des autres. Et c'est un point non négligeable, surtout lorsqu'on aborde le thème du multijoueur. Ne nous emballons pas, nous y reviendrons dans quelques instants si vous le voulez bien. L'ambiance globale du jeu fonctionne, que ce soit au niveau sonore, avec ses musiques et bruitages de circonstance.

Ajoutez à cela une patte graphique datée du siècle dernier (Doom-like), des officiers nazis, des dinosaures, des monstres en tous genres, des statuts atypiques et vous avez un grand n'importe quoi qui fonctionne malgré tout. Si le style ne conviendra pas à certains, il aura sans nul doute l'intérêt d'autres adorateurs du old-school. Avec à disposition tout un tas d'armes et de gadgets, on a de quoi s'amuser mine de rien. Maintenant, si vous le voulez bien, abordons ensemble le gros du titre, à savoir son mode multijoueur et la possibilité qu'il offre à la communauté de se créer sa propre vision du jeu avec un mode création permettant de créer ses propres cartes. Là, premier couac, le menu est d'un confus sans nom. Pour ne trouver rien qu'une partie en multijoueur, c'est la bérézina. Alors pour partir sur le mode création, il faudra s'armer de courage et de témérité, d'autant que ce dernier n'est pas d'un accès facile dirons-nous.

Mais vous, jeune fougueux à l'âme empreinte d'un certain attrait pour l'action, n'ayez crainte, le jeu propose déjà quelques cartes créées par la communauté sur lesquelles vous pourrez retrouver… personne. Car oui, les serveurs sont vides. Mais alors walou, pas l'ombre d'un péquenot. La communauté, déjà pas grande au lancement du jeu, s'est tirée en laissant les portes du manoir ouvertes. A moins de trouver une bande de potes ou un éventuel type perdu sur sa console à l'autre bout du monde, vous vous retrouverez donc seul à arpenter les allées sombres et pixélisées des quelques cartes proposées. En plus, avec la navigation chaotique dans les menus, trouver une partie n'est pas chose aisée. Rajoutez à cela un classement des cartes d'un incohérent saugrenu... le tout en anglais qui plus est, pour bien aider les petits frenchies qui n'ont pas eu la présence d’esprit d'apprendre ne serait-ce que leurs verbes irréguliers au collège. Un combat perdu d'avance pour une grande partie, vous l'aurez compris !

Point complet
Pour la faire courte, Gunscape est un jeu somme toute assez sympathique, qui malheureusement est passé à travers les mailles du filet de la gloire. Il sera sans nul doute oublié par les rares personnes ayant mis la main dessus. Quand un jeu met trop d'atouts dans l'aspect communautaire mais qu'il oublie de se faire connaître, il est voué à l'abandon. C'est hélas le cas de ce titre plein de bonnes intentions. Un univers tentant et une petite piqûre de rappel qui n'auront pas eu l'effet escompté... God Damn!

On a adoré :
Les 90's dans la tronche
L'ambiance
Petit côté rafraîchissant
On n'a pas aimé :
Un menu incompréhensible
Pas d'histoire captivante
Une communauté absente


Consulter les commentaires Article publié le 27/08/2017 par Manuel-Ange A.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017