Test Greg Hasting :Tournament Paintball - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 308 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Greg Hastings' Tournament Paintball



Editeur
Activision
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.03.2005
  16.11.2004
Nombre de joueurs
1 à 14
Online
- Jeu en ligne
- Réseau local
Classification PEGI
Son
5.1

En matière de FPS les jeux originaux sont plutôt rares… Certes il y a eu Oddworld Stranger il y a peu mais il faut avouer qu’on voit passer énormément de pâles copies de Doom et autres Goldeneye-like en tous genres. Activision comptait bien nous offrir un jeu original avec ce Greg Hasting : Tournament Paintball, preuve est de constater que le tournoi n’est pas si réussi qu’on se l’imaginait. Dommage car il y avait de bonnes idées…

Jouer au chat et à la souris…




Avant toute chose rappelons le principe même du paintball pour les moins cultivés d’entre vous. Le paintball est un sport, mais pas n’importe quel sport puisqu’il s’agit d’une simulation de tir. Deux équipes s’opposent à travers divers terrains prévus à cet effet (forêt, prairie,…), bien entendu le but est d’éliminer ses ennemis en leur tirant dessus des billes de peinture. L’équipe restant sur le terrain l’emporte. Greg Hasting : Tournement Paintball vous propose de participer virtuellement à ces compétitions endiablées qui semblent être fort à la mode pour l’instant.

Dur dur de trouver un réel intérêt à ce titre en fait. Certes, les fans de la première heure de paintball seront comblés par ce titre mais il faut avouer qu’en faire pour de vrai est beaucoup plus amusant qu’à jouer à ce titre signé Activision. Déjà enchaîner des combats à trois contre trois, ce n’est pas vraiment énorme et il faut avouer que le titre n’a que très peu d’intérêt offline… Comme dans la réalité on avance avec notre équipe tout en se couvrant, le problème est que justement il faut énormément se couvrir, impossible de courir au milieu du champ de bataille puisque cela se solderait à coup sûr pas l’élimination du jouer en même temps. Dès lors on repère un aspect très tactique à ce jeu du : je te couvre, tu me couvres, on avance en se couvrant… D’ailleurs la victoire tiendra bien souvent à peu de chose tant le titre propose de petites aires de combat et peu de renouvellement de concept.

Cependant il faut avouer qu’Activision a mis les bouchées doubles pour nous offrir un jeu très dynamique et plutôt complet côté action. Ainsi vous dirigez un jouer et pourrez switcher aux deux autres membres de votre équipe en cas d’élimination précoce. En avançant, de nombreuses possibilités s’offrent à vous telles que se pencher sur le côté, jeter un regard, sprinter ou encore effectuer une roulade. Des possibilités très sympas certes mais loin d’égaler les réelles sensations que procurent ce sport. Par contre, on pourra remercier Activision d’instaurer le premier système de triche dans un jeu de paintball… Oui, vous m’avez bien compris, il est possible de tricher dans Greg Hasting et de bien jolie manière puisqu’il s’agit d’effacer vite fait la peinture avant que le juge vous coince. L’action consiste en stopper au bon moment une aiguille, après quoi vous vous en sortirez indemne. En cas d’échec c’est l’élimination directe de l’équipe ou au mieux votre joueur est éliminé. Franchement une excellente idée bien rafraîchissante comme on les aime !

Le simulateur d’un simulateur…




Licence oblige, Greg Hasting : Tournament Paintball vous propose tout une kyrielle de joueurs, équipements et armes. Toutes les meilleures marques sont de la partie et cela amène à coup sûr un esprit très pro à l’ensemble du jeu. D’autant plus que le mode solo vous propose un système d’évolution ma foi fort bien pensé quoique très classique : votre personnage évoluera ses capacités au fur et à mesure que vous avancerez dans votre carrière. Sincèrement l’ensemble donne plutôt bien. Reste que sans le Live le titre se révèle bien vite limité avec ses quelques modes de jeu ultra répétitifs et autant vous dire que vous ne ferez pas long feu en solitaire…

Techniquement parlant Greg Hasting n’a pas beaucoup pour lui à vrai dire… Bande son minable avec des musiques peu connues et peu intéressantes ainsi que des bruitages limite ridicules. Même constat pour la jouabilité qui offre certes pas mal d’originalités mais qui dans son ensemble reste très limitée. L’esprit du paintball est bien représenté mais ce ne sera jamais aussi fun que dans la réalité, dommage. Enfin, niveau graphismes, Greg Hasting se révèle là aussi très moyen avec des modélisations de décors et personnages simplistes et quelques effets spéciaux ridicules. Pas mauvais mais juste trop simplet, ce qui qualifierait d’ailleurs le jeu dans son ensemble !

Greg Hasting révèle en fait sa véritable richesse de jeu sur le Live en proposant des affrontements à 3 contre 3 fort agréables voir même passionnants… Reste que là aussi on finit bien par lâcher après deux ou trois heures tant le gameplay est répétitif et les maps limitées. Autrement dit, les « vrais » FPS ont encore de beaux jours devant eux et si il est vrai que ce Greg Hasting est plutôt une belle réussite pour un essai il est aussi vrai qu’il se révèle bien vite lassant et indigne d’intérêt dommage. Pour ma part, sachez que j’ai lâché après 1 heure de jeu, après quoi le jeu m’a paru particulièrement lourd.

Point complet
Certes, c'est peut-être être un peu méchant avec un jeu original mais il faut bien l'avouer, Greg Hasting n'a pas grand chose pour lui si ce n'est le fait qu'il s'agit de la seule simulation de paintball sur Xbox. Dommage qu'on lache si vite !

On a adoré :
+ Un premier essai plutôt réussi
+ Un gameplay agréable
+ Sympa sur le Live
On n'a pas aimé :
- Trop limité offline
- Durée de vie limitée
- Graphiquement médiocre
- Bande Son minable
- On en fait vite le tour


Consulter les commentaires Article publié le 01-04-05 par Rédempteur



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020