Test Ghost Recon Advanced Warfighter 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 326 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Tom Clancy's Ghost Recon Advanced Warfighter 2



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft
Genre
FPS Tactique
Statut
Disponible
Date de sortie
  08.03.2007
  06.03.2007
  12.07.2007
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Mémoire
4 Mo
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
69,00 €

Un an après Ghost Recon Advanced Warfighter, Ubisoft nous sert déjà la suite de sa série fétiche, avec une nouvelle aventure solo, un scénario toujours plus hollywoodien, et un gameplay encore plus arcade qu’auparavant. Restait encore à voir si l’éditeur français parviendrait en une seule et unique année à nous proposer une suite de qualité qui ne ferait pas office de simple add-on…

Ready for fight !




Tout juste remis des tristes événements qui ont frappé de plein fouet le Mexique, Scott Mitchell et son bataillon de Ghosts reprennent déjà du service dans une suite qui reprend l’aventure au moment où nous l’avions lâchée. Une sorte de contenu épisode diront certains. En quelque sorte, oui. Car si GRAW premier du nom avait inauguré un nouveau gameplay, une approche plus futuriste du champ de bataille et un scénario se déroulant au Mexique, GRAW 2, lui, n’innove en rien, Ubisoft s’étant contenté de reprendre les éléments du premier épisode et de les poursuivre dans une suite.

Du coup, on se retrouve tant bien que mal embarqué dans une nouvelle mission d’une extrême importance contre l’armée de rebelles mexicains, toujours bien décidée à faire regretter à Scott et à ses hommes d’être des citoyens américains. Le gros regret qu’auront certainement la plupart des joueurs en s’essayant à GRAW 2, c’est le fait qu’une fois de plus, nous nous retrouvons plongés en plein cœur du Mexique. Un pays qui offre certes une grande diversité de décors, mais que l’on commence néanmoins à connaître au fil de nos péripéties. Un peu de sang neuf aurait été le bien venu. Toujours est-il que les dernières missions de l’aventure solo n’en sont que plus savoureuses pour les aficionados de la gâchette qui pourront, enfin, découvrir des contrées un tantinet différentes que celles qu’on a l’habitude de voir dans Advanced Warfighter.

Le cœur du jeu reste donc le même. Un scénario qui continue sur la voie du premier volet, un gameplay quasi-identique, avec néanmoins quelques nouveautés, mais rien qui cautionne vraiment l’appellation de suite. Outre l’apparition d’une classe de médecins, qui vous redonnera un peu d’énergie en cours de mission ou qui soignera vos hommes, GRAW 2 instaure un Cross-Com qui entre déjà dans sa version 2.0. Rappelez-vous, Advanced Warfighter vous proposait de donner des ordres à vos coéquipiers par l’intermédiaire d’une petite caméra, située en haut à droite dans l’interface. Celle-ci permettait entre autre de voir ce qui se passait du côté de vos alliés, et de découvrir minute après minute les ordres de vos dirigeants. GRAW 2 continue sur sa lancée en améliorant ce système et en vous permettant d’agrandir la fenêtre en plein écran par une simple pression de bouton. Cela permet de visualiser bien plus précisément les dangers qui vous entourent et de donner des ordres plus précis à vos soldats. Si le système n’a rien de vraiment révolutionnaire, on remarquera l’énorme effort fourni du côté des développeurs qui essayent, tant bien que mal, de nous immerger dans un futur proche où l’armée américaine disposera d’un arsenal High-Tech des plus impressionnants. Outre le grand retour des chars, hélicoptères et de l’œil espion, GRAW 2 est également l’occasion pour Ubisoft d’apporter un nouveau véhicule de soutien, le MULE, qui vous permettra de faire le plein d’armes et de munitions sur le champ de bataille.

Au niveau du rythme des missions, le titre d’Ubisoft prend également du galon, avec des missions certes moins nombreuses, mais aussi et surtout plus intéressantes à parcourir. Inutile de dire qu’il sera dur de décrocher du scénario une fois l’aventure lancée… Les roquettes fusent, des hélicoptères nous canardent, nos alliés tombent sous les balles… L’ambiance du jeu fait clairement penser à un bon gros film d’action comme seuls les américains savent les faire. Du Pop-corn, et rien que du Pop-corn. Vous vouliez du spectacle ? GRAW 2 vous donne plus que ce que pouviez rêver ! Le seul bémol, c’est qu’une fois de plus, la tactique est passée à la trappe. Fini les longues balades dans la nature, comme c’était le cas dans Ghost Recon 1 et 2. Place à de l’action pure et dure, mâtinée d’une once de stratégie.

Depuis plusieurs mois déjà, Ubisoft n’en finit plus de vanter les mérites de l’intelligence artificielle des ennemis que nous affrontons dans GRAW 2. Le résultat est plus que décevant, car si nos alliés sont moins stupides qu’auparavant, ils n’en demeurent pas moins niais, tout comme vos opposants qui, malgré un de leurs amis à terre, continuerons parfois à discuter en faisant semblant de rien. Navrant. Alors oui, il y a une sensible amélioration des capacités à réagir, et oui vos opposants seront un peu plus difficiles à éliminer, mais le jeu n’en demeure pas moins extrêmement simple à prendre en main et à maîtriser pour un shooter tactique.

Autre remarque plutôt déroutante, pour un jeu qui se clame haut et fort tactique : il est tout à fait possible de foncer tête baissée sur le champ de bataille avec un bonne grosse mitraillette en main tout en canardant les ennemis, et de s’en sortir sans la moindre égratignure. GRAW 2 est beaucoup plus permissif que le premier volet, et ça se voit ! De là à dire que vous pourrez vous attaquer à un blindé, il y a une sacrée marge. Il faut tout de même savoir juger les risques et ne pas foncer lorsque les ennemis sont trop nombreux. L’approche tactique paye toujours plus qu’une approche brutale. Toujours est-il que les « bourrins » pourront effectuer la plupart des missions sans l’aide de l’équipe de Ghosts, qui ne sert finalement qu’à donner une bonne ambiance aux missions. Seul le soutien aérien est d’une efficacité redoutable. Quant aux missions en hélicoptère, elles apportent assurément un peu de variété à l’aventure solo, et surtout : une bonne grosse dose de fun !

Nettement plus arcade que le premier volet, GRAW 2 est finalement une assez bonne surprise. Malgré le cruel manque de tactique des Ghosts, Ubisoft s’en sort haut la main avec une ambiance de jeu exceptionnelle et une campagne solo tout simplement passionnante. Les fans seront aux anges, tandis que les vieux de la vieille crieront une fois de plus au scandale…

Plus Live, tu meurs !




Si l’aventure solo se révèle relativement amusante et vous fera passer un agréable moment face à un scénario digne d’un grand film d’action hollywoodien, le plaisir n’est malheureusement que de très courte durée. Entre 4h30 et 7h en facile… C’est court, trop court même pour un jeu d’action. Heureusement, GRAW 2 propose également de nombreux modes multijoueurs qui triplent facilement la durée de vie du titre. Mais encore faut-il disposer d’un compte Xbox Live Gold pour pouvoir en profiter !

Car si les joueurs solo risquent de crier à l’arnaque, les possesseurs de compte Gold, eux, crieront au génie. L’intérêt de GRAW 2 est très clairement son mode multijoueur. Sans lui, cet opus atteindrait avec difficulté les 12-13/20.

Le multijoueur de GRAW 2 se compose donc de plusieurs parties. Outre la fameuse campagne coopérative de six nouvelles missions totalement inédites (et jouables à 16), GRAW 2 propose de nombreux modes de jeu plus traditionnels, comme les sempiternels Deathmatch, Team Deathmatch, Capture the flag et tout le tralala du fraggueur bien équipé. En ce qui concerne la gestion du réseau, Ubisoft a mis les bouchées doubles pour que le lag soit le plus limité possible. L’éditeur français a également incorporé un système de clans ainsi qu’un nouveau système de respawn censé empêcher les campeurs de canarder le point d’apparition de l’autre camp.

Bref, un second épisode qui apporte pas mal de nouveautés, tant en solo qu’en multijoueur, avec une campagne solo plus courte mais nettement plus prenante, un gameplay plus arcade, mais plus entraînant, et un multijoueur plus vaste et mieux mis en avant.

GRAW 1.5 ?




Côté purement technique, GRAW 2 s’en sort haut la main avec une mention spéciale pour la bande sonore particulièrement réussie. Ubisoft a mis le paquet pour nous faire participer à un véritable spectacle sons et lumières, avec des bruitages très réalistes et des doublages français tout simplement parfaits. Quant à la musique, elle accompagne l’action et les temps morts d’une manière élégante. Un véritable sans faute !

Du côté des graphismes, le constat est un tantinet moins bon. Certes, GRAW 2 fait sans aucun doute partie des titres les plus beaux disponibles à ce jour sur les consoles nouvelle génération, mais il dispose néanmoins de certains défauts. A commencer par quelques textures qui ne font pas honneur à la puissance de la console, mais aussi à quelques bugs graphiques de moindre importance. La réalisation reste somme toute très proche de celle du premier épisode, avec de grosses améliorations au niveau des effets spéciaux. Et si les modélisations de personnages sont tout simplement à pleurer de bonheur, on regrettera que tous les décors ne soient pas nécessairement du même niveau technique. Un constat plutôt mitigé donc, pour un titre finalement très proche de GRAW premier du nom qui souffre avant tout d’un manque d’identité propre par rapport à son aîné…

Point complet
Au final, ce Ghost Recon Advanced Warfighter 2 nous ensorcelle avec ses graphismes quasi-photo réalistes et son ambiance digne des meilleurs épisodes de 24H Chrono. On regrettera néanmoins l’impression de déjà vu, due à la localisation des missions qui se déroulent toutes au Mexique, et la durée de vie relativement courte du mode solo… Les vétérans des deux premiers opus pesteront toujours autant sur l’orientation de plus en plus arcade de la série, mais force est de constater que la reconversion en simple jeu d’action mâtiné de tactique est plutôt réussie. Faute d’être une tuerie, GRAW 2 parvient sans difficulté à nous faire passer un très bon moment en tête à tête avec notre console.

On a adoré :
+ La bande sonore, excellente
+ La mise en scène très réaliste
+ Un multijoueur costaud
+ Graphismes sublimes
+ Gameplay très prenant
On n'a pas aimé :
- Quelques textures…
- Encore moins tactique que GRAW
- Court en solo
- L’IA, encore décevante


Consulter les commentaires Article publié le 18-03-07 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020