Test Frontlines : Fuel of War - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 225 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Frontlines : Fuel of War



Editeur
THQ
Développeur
Kaos Studio
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  29.02.2008
  25.02.2008
Nombre de joueurs
1 à 32
Classification PEGI
Résolutions gérées
720p, 1080i
Prix de lancement
69,00 €

Bien décidé à reconquérir le cœur des joueurs après quelques cuisants échecs, THQ s’est mis en tête de produire un FPS multijoueur qui parviendrait à tenir tête aux ténors du genre. Ainsi est né Frontlines : Fuel of War. Le titre a rapidement été confié à Kao Studio qui a eu la lourde tâche de nous concocter un titre qui parviendrait à nous faire décrocher des Battlefield et autres Call of Duty. Une tâche pour le moins difficile après notre premier contact avec la démo, celui-ci n’ayant pas été des plus encourageants. Mais fort heureusement, THQ nous avait affirmé que le titre allait encore beaucoup évoluer et que les développeurs parviendraient à rendre leur soft plus accrocheur. Quelques mois plus tard, nous nous retrouvons donc une dernière fois pour le test complet…

La guerre en ligne




Dans un futur proche, la situation géopolitique changera considérablement. Suite à des épidémies de grippe aviaire, à des bouleversements climatiques et à la mort de la communauté internationale, deux principaux axes se créeront sur Terre. Les Américains ne sont à présent plus les maîtres du monde. Face à eux, l’alliance russo-chinoise s’érige tel un rempart face à un légionnaire. Malheureusement, les choses dégénèrent rapidement le jour où le pétrole vient à manquer et les deux axes décident de se faire la guerre pour contrôler les derniers puits de pétrole du Moyen-Orient. Un conflit pour le moins dantesque qui décidera du sort des nations de ces deux pays, en proie au plus grand des désespoirs… C’est dans ce contexte particulièrement savoureux que débute l’aventure solo de Frontlines. Bien entendu, le joueur incarne un soldat américain. Néanmoins, il est important de souligner que le titre ne se contente pas de reprendre ce qui a fait le succès de softs comme Call of Duty ou Medal of Honor. Non, ici, il s’agit plus d’un Battlefield-like avec de gigantesques cartes, généralement ouvertes, et offrant de nombreuses opportunités tactiques.

Pour se distinguer de la concurrence, Kao Studio a donc décidé d’inclure un système de gadgets composé de véhicules miniatures que vous contrôlerez à distance pour semer le chaos dans les rangs ennemis. On citera donc la présence plus qu’amusante d’un mini-char de combat avec mitrailleuse incorporée qui vous permettra de faire le ménage en cas de coup dur, mais aussi d’un mini-hélicoptère qui permettra de jouer aux kamikazes. Deux véhicules extrêmement efficaces, utiles et très simples à diriger qui permettent de varier un peu le gameplay et d’offrir un peu de profondeur à ce FPS pour le moins classique. Outre ces deux véhicules miniatures, le joueur pourra bien entendu utiliser de nombreux autres véhicules, parmi lesquels le traditionnel char de guerre, mais aussi des jeeps et hélicoptères. Tout est là pour rendre le champ de bataille le plus réaliste possible ! D’ailleurs, il est important de noter que vous serez régulièrement soutenu par une dizaine de soldats qui vous épauleront au cours des affrontements et qui encaisseront aussi pas mal de balles à votre place. Un plus indéniable, d’autant que ceux-ci vous accompagneront et progresseront à vos côtés, assurant ainsi des combats extrêmement intenses et une immersion parfaite.

Tous ensemble !




Pour rendre le tout plus intéressant encore, Kao a jugé judicieux d’inclure un système de destruction des décors. Pas nécessairement parfait, celui-ci permet non seulement d’offrir une dynamique unique au soft, mais également de rendre les combats littéralement apocalyptiques, avec des roquettes qui fusent dans tous les sens, des structures qui s’effondrent, des chars qui explosent et des balles qui sifflent partout, le tout, sans le moindre ralentissement ! Malheureusement, l’intelligence artificielle ne semble pas avoir bénéficié du même traitement de faveur. Vos ennemis courent dans tous les sens, crient, tirent… Mais sans prêter gare à vos déplacements. Résultat ? Il n’est pas rare de canarder un ennemi sans que celui-ci réagisse. Une situation pour le moins dramatique dans un jeu qui prône le réalisme des affrontements. Mais heureusement, il faut reconnaître que dans la campagne solo, la situation n’est pas si gênante : les ennemis sont nombreux et le joueur prêtera peu d’attention à ce type de détails vu le nombre de balles qui fuseront autour de son casque. Fun, bien rythmé et varié, Frontlines demeure donc une valeur sûre pour les amateurs du genre. Mais pour réellement en profiter, il faudra néanmoins disposer d’un compte Xbox live Gold car ce n’est qu’en multijoueur que le titre prend tout son intérêt.

Frontlines demeure en effet relativement court en solo. Il ne faudra pas plus de quatre à cinq petites heures pour boucler l’aventure en mode normal. S’il est vrai que quelques passages sont un peu plus coriaces, il faut reconnaître qu’en général, le jeu n’est guère difficile à terminer. Une fois le solo terminé, direction le online pour une expérience de jeu riche en sensations et relativement fun… En théorie, le titre de Kao devait supporter 50 joueurs simultanément. Malheureusement, les cartes censées accueillir autant de joueurs ne sont pas encore disponibles, par conséquent, seules des cartes destinées à 32 joueurs sont accessibles à l’heure actuelle. Sincèrement, ce n’est pas plus mal, tant certaines parties tendent à souffrir de problèmes de latence. Difficile en effet de jouer en toute quiétude sur des serveurs parfois pénibles. Difficile également de profiter pleinement de l’expérience lorsque l’on a goûté aux parties à plusieurs d’un Call of Duty ou d’un Battlefield qui demeurent un gros cran au-dessus de ce Frontlines. Mais pour les plus courageux qui se seront lassés de ces expériences, Frontlines offre tout de même quelques parties assez savoureuses à travers quelques modes de jeu des plus classiques utilisant de nombreux véhicules pour ajouter un peu de piment aux parties…

La guerre, c’est moche…




Malheureusement, si le titre est bourré de bonnes intentions et propose pas mal de nouveautés qui lui permettent de se démarquer de la concurrence, on ne peut pas dire que sa réalisation technique soit à couper le souffle. A commencer par la bande sonore qui cumule bruitages simplistes et parfois bruyants et musiques relativement pénibles. Dans un jeu d’une telle ampleur, on est clairement en droit d’en attendre plus. Heureusement, les voix françaises sont loin d’être aussi mauvaises et le mode solo permet de découvrir un scénario plutôt intéressant. Pour ce qui est des graphismes, on côtoie le meilleur et le pire. Les modélisations des personnages et des gadgets à utiliser sont plutôt réussies, de même que le soft ne souffre de pratiquement aucun ralentissement, du moins en solo. En revanche, les bugs d’affichage sont extrêmement nombreux et les décors sont relativement pauvres en détails et en textures. Difficile dans de telles conditions d’applaudir le travail fourni même si techniquement le résultat reste honnête. Face à la concurrence, le soft continue de faire pâle figure, et ce même s’il a d’autres atouts qui jouent en sa faveur.

Point complet
Frontlines : Fuel of War parvient finalement à se faire une petite place dans le monde pourtant très fermé des FPS multijoueurs. Disposant d’un mode de jeu à plusieurs très agréable et d’une campagne solo non négligeable, le soft de Kao Studio devrait indubitablement plaire aux amateurs du genre, même s’il est vrai qu’il demeure un cran en dessous des ténors du genre. Cependant, il parvient à compenser ses faiblesses techniques et la durée de vie assez lamentable de son mode solo par l’utilisation de divers gadgets pour le moins originaux et vraiment plaisants à contrôler. Dommage que THQ n’ait pas plus travaillé la réalisation technique.

On a adoré :
+ Des cartes vastes et variées
+ L’utilisation des véhicules
+ Le solo, pas si désagréable…
+ Le multijoueur
+ Les gadgets à utiliser
On n'a pas aimé :
-Court en solo
-Trop de bugs
-Moins complet que la concurrence
-Juste correct techniquement
-Les musiques et bruitages


Consulter les commentaires Article publié le 07-04-08 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019