Test Forza Horizon 3 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 218 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Forza Horizon 3



Développeur
PlayGround Games
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  27.09.2016
Nombre de joueurs
1 à 12
Classification PEGI
Prix de lancement
69,99 €

Il est là, le troisième opus de la saga Forza Horizon. Penchant plus ouvert et moins sérieux de l'autre série phare de Microsoft, Forza Motorsport, Horizon nous emmène cette fois-ci en Australie, pour un terrain de jeu encore plus grand et plus varié. Reprenant des bases déjà connues tout en apportant quelques nouveautés, le jeu propose une nouvelle fois de nombreux championnats, balades au coucher du soleil et défis en tous genres. Après un deuxième opus déjà réussi, voyons ce que vaut cette suite mitonnée par Playground Games.

Le plaisir de l’évasion !



Si vous avez joué à la démo, vous le savez déjà : Forza Horizon 3 est méchamment beau. Pour faire simple, le jeu est une claque graphique comme on n'en a pas eu depuis quelques temps sur Xbox One. Prenant pour cadre l'Australie, le titre jouit de décors variés en plus d'être sublimes. On apprécie la distance d'affichage, les effets météo, les reflets sur la route ou sur la carrosserie, les voitures superbement modélisées (et limite photo-réalistes), les effets de lumière, le ciel de nuit, de jour, au crépuscule... La liste est longue, les détails se comptent par centaines et le jeu est parfaitement stable et sans tearing. Il est vraiment très propre même si on aperçoit un léger aliasing parfois ou ce même effet un peu plus prononcé et diffus lors de séquences à grande vitesse. Les panoramas qui s'offrent à vous sont tous plus beaux les uns que les autres et on prend autant de plaisir à traverser le désert que la ville (avec ses immeubles imposants), en passant par des champs ou des forêts aux arbres impressionnants. Oui, vous verrez du pays dans ce Horizon 3 et la découverte de la map est un réel plaisir. Comme ses prédécesseurs, le jeu vous fera participer à des courses, des championnats, des défis collector (permettant de piloter de superbes bolides comme la LaFerrari), mais également tout plein de petits challenges répartis un peu partout sur la carte (radars, zones de vitesse, tremplins).

La liste est longue et le joueur n'a que l'embarras du choix pour faire grimper son nombre de fans, la nouveauté de cet épisode. On apprécie également de retrouver cette jouabilité mi-arcade/mi-simulation (que l'on peut ajuster selon ses envies en désactivant certaines aides à la conduite), qui a déjà fait ses preuves dans les épisodes précédents. Les voitures sont néanmoins moins lourdes et les manoeuvres de dernière minute (seconde) sont plus aisées. Quoi qu'il en soit, les sensations sont là et sont toujours aussi bonnes. En plus de ramasser de l'XP et des crédits par dizaines de milliers, le joueur (proclamé boss de ce nouveau festival après avoir choisi son avatar et son prénom ou surnom) devra faire péter son score de fans pour développer les différentes zones. Il y aura 4 principaux festivals à améliorer jusqu'au niveau 5, en plus des rassemblements habituels permettant de concourir face à un train ou un avion de chasse. On gagne donc des fans par milliers en participant aux épreuves proposées, pour en débloquer de nouvelles. Souhaitant apporter un peu de nouveauté (en plus de sa nouvelle map), le jeu propose de créer ses propres courses. C'est un bien grand mot, dans le sens où seuls quelques paramètres seront pris en compte (la météo, le titre de l'épreuve ou les voitures utilisées). Cela reste sympathique et permet de mettre en place quelques épreuves pour ses amis.

Fun, bon, beau, il a tout pour lui ou presque…



Les défis pourront eux aussi être créés intégralement et on s'amusera forcément à créer une zone de drift improbable à faire tester à la communauté. Tout ceci est sympathique mais passe rapidement au second plan. On préférera participer aux épreuves en coop, se balader librement en ligne avec des amis ou participer à des championnats contre d'autres joueurs. Le jeu reste toujours fluide, que l'on soit en ligne ou hors ligne, avec un aspect communautaire toujours aussi poussé. A l'image de la saga Burnout, bien connue des amateurs de vitesse, la conduite dangereuse et stylée aura son importance. Mettez les gaz, frôlez des voitures, décollez du sol et driftez un max pour faire péter le compteur de combos et ainsi débloquer des points de compétence, donnant droit à des tirages pour gagner voitures ou crédits, ou des améliorations pour vos parties en ligne, permettant d'augmenter encore davantage vos combos. Le jeu est réellement plaisant et se balader des heures pour aller admirer un coucher de soleil fera partie de vos plaisirs, tout comme traverser une rivière en buggy pour tester ses suspensions. Plus de 350 véhicules sont disponibles et on s'amuse à tester d'improbables combinaisons véhicules/terrains. Conduire un Hummer ou une Lamborghini en plein désert ne procurera évidemment pas les mêmes sensations.

Si les choses à faire sont nombreuses, le jeu tombe malheureusement dans ses travers habituels : on enchaîne souvent les courses machinalement et, hormis les balades toujours plaisantes, les championnats vont rapidement se répéter. On se farcit souvent 3 ou 4 fois les mêmes tracés (en course d'exhibition, puis dans divers championnats ou contre des rivaux), ce qui est franchement lassant à la longue, d'autant plus que le mode "histoire" reste basique et manque de quelques cinématiques pour mettre dans l'ambiance. Les drivatars sont toujours là mais leur comportement est loin d'être irréprochable : parfois cheatés ou en mode kamikaze, ce sont de vrais dangers sur la route et ils ne manqueront pas de vous faire capoter un défi en cours, ce qui est franchement rageant. C'est dommage et cela gâche quelques courses. Heureusement, le rewind est toujours là pour se sortir des coups durs (même si on peut le désactiver pour accroître son pourcentage multiplicateur). Notez que la salle des ventes fait son retour et permet d'acheter ou vendre des véhicules modifiés (et ainsi faire de bonnes affaires) et que l'ambiance sonore est toujours aussi excellente (avec des bruits de moteur au top), que ce soit lors des festivals ou via les nombreuses radios disponibles.

L’avis perso de Lionel // Claque graphique et plaisir de jeu !

J'ai toujours apprécié la saga Forza Horizon et ce troisième épisode ne m'a pas déçu. Véritable claque graphique, le jeu est varié, superbe et plein d'effets réussis. La pluie est magnifique, les reflets également et les textures au sol vraiment réalistes. La conduite est toujours aussi plaisante et accessible, mais recèle quelques subtilités lorsqu'on désactive les aides. Les différentes surfaces (eau, sable, bitume) s'appréhendent différemment et les sensations sont là. Bien qu'il y ait beaucoup de choses à faire et à découvrir, les courses deviennent rapidement répétitives, comme dans les anciens opus, et cela m'a clairement gonflé de me taper quatre fois les mêmes pistes. Avec la map proposée, il y avait matière à développer davantage les tracés. Les accrochages m'ont légèrement déçu également et restent scriptés et quasi tous identiques, tout comme les dégâts visuellement peu impressionnants. Le jeu reste tout de même très fun et agréable à parcourir, la Xbox One tenant là une exclusivité de choix. Dernière chose, si vous aimez faire des screens de vos jeux, le mode drone va vous faire plaisir, il permet de se balader librement sur toute la map.

L’avis perso de Vincent // Un délice (rétine, gameplay et co)…

La recette ne change pas beaucoup, si ce n’est que nous sommes désormais le boss du festival qui doit accumuler les fans. Les courses finissent par être redondantes, il y a un peu de clipping au loin (mais négligeable tant la distance d’affichage est satisfaisante), un certain aliasing par moment, le scénario n’est pas intéressant et il y a encore des éléments à améliorer, comme les collisions et les drivatars… Mais ces défauts sont vraiment minimes à mes yeux tant ce Forza Horizon 3 a des qualités énormes. Dans la digne continuité du précédent, à défaut de grosses nouveautés, il offre un terrain de jeu encore plus grand, encore plus beau, avec des panoramas sublimes et une diversité des décors qui fait plaisir. Le jeu est vraiment un régal pour la rétine, surtout au niveau des effets, nombreux et réussis. La bande-son est d’excellente facture et on prend un plaisir monstre à piloter tous types de bolides (j’ai pris un max de plaisir au volant de ma Viper en vue cockpit) en enchaînant les surfaces. Les développeurs ont vraiment bien travaillé sur ces dernières et le gameplay, toujours à mi-chemin entre arcade et simulation, reste bien équilibré. Même s’il reste assez permissif sans les aides, j’ai adoré rivaliser avec les concurrents (avec un niveau expert ou mieux selon les courses). Les développeurs ont réussi à me convaincre en appliquant une formule améliorée, pas encore parfaite, mais qui me permet de prendre du bon temps quand je veux un jeu de voiture moins technique et/ou plus fun qu’un Assetto Corsa par exemple. En ce sens, FH3, grâce à ses réglages, est suffisamment tolérant pour être accessible et suffisamment exigeant pour contenter également les fans du genre. Bref, une vraie réussite à mes yeux et je ne suis pas prêt de le lâcher !


Point complet
Si vous appréciez la saga Horizon, vous ne pouvez pas passer à côté de ce troisième opus. Encore plus beau, c’est une véritable claque graphique. Le jeu affiche des environnements superbes, variés et une conduite toujours aussi aisée à prendre en main. Les sensations sont là, les bolides nombreux et les balades excellentes, aussi bien en ligne qu'hors ligne. Dommage que les courses se répètent et que le mode histoire soit, une nouvelle fois, assez basique. Un peu plus de travail là dessus ne serait pas de refus et une liberté à la Test Drive Unlimited apporterait un vent de fraîcheur à cette licence. Forza Horizon 3 reste toutefois un excellent titre, long et superbe, qui mérite une place dans votre collection !

On a adoré :
Map grande et super variée
Personnalisation de l'avatar
Graphismes superbes
Des effets de partout (soleil, eau, pluie, boue, sable)
Plein d’éléments destructibles
De la ville au désert en peu de temps
Plus de 350 véhicules
Excellentes sensations
Multi stable…
Et vraiment sympa en coop
Nombreux championnats et défis (drift, vitesse)
Excellente durée de vie
Quelques outils de création sympathiques…
On n'a pas aimé :
Mais assez basiques
Trop de courses qui se répètent
Collisions moyennes
Mode histoire assez banal
Un poil de flou dans les forêts


Consulter les commentaires Article publié le 26/09/2016 par Lionel B.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019