Test Fallout Shelter - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 143 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Fallout Shelter



Genre
Gestion
Statut
Disponible
Date de sortie
  07.02.2017
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
0,00 €

Lors de l’E3 2015, Bethesda avait réservé une surprise aux joueurs, et non des moindres : un free to play mobile nommé Fallout Shelter, qui plus est disponible dès son annonce sur iOS puis quelques semaines plus tard sur Android. Deux ans se sont écoulés et nouvelle surprise, il débarque sur Xbox One et Windows 10. Le portage était-il vraiment utile et surtout le jeu est-il vraiment intéressant ?

Le monde (post-apo) à l’envers



Si la saga des Fallout nous invite habituellement à sortir de notre abri, Shelter, à l’inverse, nous propose de diriger celui-ci et de prendre soin de ses habitants par la même occasion. Il s’agit d’un jeu de gestion à multiples paramètres. Le premier contact concernant ce portage nous amène à observer que le soft, beau sur mobile, reste également très joli sur un téléviseur, bien aidé par son style cartoon rendant hommage au Pip-Boy iconique de la série. Les décors 3D et les personnages 2D se mélangent sans heurt et offrent une visibilité quasi sans faille de l’ensemble des salles de notre refuge. Ces dernières bénéficient d’ailleurs chacune d’un fond musical distinct et globalement les musiques et bruitages sont agréables. Pour débuter l’aventure, on se retrouve à la tête d’une poignée de survivants et on est équipé de quelques salles basiques. Le tuto très simple va vite nous expliquer la maniabilité et surtout les facteurs importants à prendre en compte dans son abri. Ainsi, il faudra jongler et trouver le bon équilibre afin que l’électricité nécessaire au fonctionnement des salles reste toujours au-dessus du seuil critique et que la production d’eau et de nourriture soit suffisante à l’épanouissement et à la survie de nos ouailles. Fallout Shelter trouve ici un juste milieu puisque les habitués des jeux de gestion s’y retrouveront aisément, cela n’empêchant pas le soft de proposer une certaine profondeur, tout au moins durant ses premières heures.

Sans rentrer dans le détail de toutes les possibilités, plus il y a de monde dans le refuge, plus on peut construire des salles avancées qui elles-mêmes peuvent être améliorées plusieurs fois. Une salle radio permet par exemple de rameuter de nouvelles personnes devant le sas du refuge alors que la salle d’infirmerie permettra la fabrication de packs de santé. Il ne reste alors plus qu’à affecter les personnes ayant les bons talents dans les bonnes salles puisque, Fallout oblige, on retrouve le système de compétence de la saga (Force, Intelligence, Perception, etc.). Tout cela coûte bien sûr de l’argent, en l’occurrence des CAPS. Pour s’assurer de ne pas être dans le rouge, une seule solution, balancer ses meilleurs éléments à l’extérieur de l’abri afin d’explorer les Terres Désolées pour ramener du matos et de l’argent. Petit plus par rapport au jeu initialement sorti, l’une des nombreuses mises à jour a fait apparaître des quêtes afin de relancer un peu l’intérêt du jeu. Il est donc également possible d’envoyer des groupes de trois habitants dans des lieux spécifiques, des sortes d’abris construits aléatoirement et dont les phases se déroulent un peu à la manière d’un rogue-like. Fallout Shelter est par ailleurs très généreux en contenu, avec des dizaines d’armes, de tenues, d’animaux et des choix de personnalisation aussi bien pour les salles que pour les survivants. Jusqu’ici, tout va bien pourrait-on dire. Après tout, c’est gratos et ça fait le taf.

Malheureusement, si les premières heures permettent une progression agréable, bien vite on découvre les limites, d’une part du support et d’autre part du jeu en lui-même. D’abord, il est essentiel de comprendre qu’au-delà des CAPS, c’est le temps qui est la pierre angulaire de Fallout Shelter. Développer certains éléments peut prendre jusqu’à plusieurs jours quand l’exploration peut prendre quelques heures. On voit alors parfaitement que l’idée est de jouer sur un support nomade, par petites sessions et de manière régulière pour faire de la micro-gestion. Une version sédentaire pour console semble donc contradictoire. Pour ce qui est du gameplay, même si la maniabilité à la manette reste honnête, elle conserve les mêmes défauts de lourdeur que la version mobile. Dès qu’il faut gérer dans l’urgence un nombre d’habitants important dans de plus ou moins grandes cartes, tout devient très fouillis. Dans le même ordre d’idées, les ennemis rencontrés au début du jeu se font rétamer en deux temps trois mouvements alors qu’on se retrouve à galérer contre ces mêmes monstres dès que nos résidants ont atteint des niveaux plus élevés sans plus d’explication. Cela ruine malheureusement complètement le sentiment de progression que l’on est en droit d’attendre dans ce type de jeu. En un mot comme en cent, on plafonne très vite dans Fallout Shelter. Dès qu'on atteint un certain seuil, l'ennui s'installe et les coûts temps/CAPS deviennent élevés à l'excès. Reste alors à s'accrocher en se montrant d'une patience de sage ou bien à sortir la carte bleue pour les plus impatients.

Point complet
Fallout Shelter reste un jeu mobile et doit être pris comme tel. On pourra s’y amuser à condition de garder cela en tête et d’adapter sa façon de jouer. Il n’est ici jamais question de forcer le joueur à passer à la caisse, il faudra simplement être patient pour éviter les micro-paiements… à moins que d’ici là le jeu ne se soit montré rébarbatif au point de vous faire décrocher. L'emballage et les mécaniques sont là mais Fallout Shelter ne reste malgré tout qu'un free to play, de qualité certes, mais un simple free to play quand même. Si vous voulez vraiment y jouer, mieux vaut alors se tourner vers la version mobile.

On a adoré :
L'univers Fallout
Chouette direction artistique
Partage de partie One/W10
Beaucoup de choses à faire...
On n'a pas aimé :
Mais redondance des actions
Rapidement plus de sentiment de progression
Maniabilité souvent prise à défaut
Un jeu purement mobile sur console sédentaire


Consulter les commentaires Article publié le 07/04/2017 par Cédric B.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017