Test F1 2020 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 329 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Koch Media
Développeur
Codemasters
Genre
Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.07.2020
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
69,99 €

Suite à notre premier avis Day One de lundi, nous revenons plus en détails sur ce F1 2020 au travers de notre critique. Après un opus 2019 déjà excellent, Codemasters promet une version 2020 encore meilleure, avec, à défaut de l’avoir en vrai cette année, l’ensemble du calendrier et tous les circuits de la saison reproduits à la perfection et une physique encore améliorée.

Tout miser sur son équipe



La grande nouveauté de cette année c’est le scénario totalement retravaillé qui prend la forme du mode « Mon Ecurie ». Il vous propose d’intégrer le championnat comme nouvelle équipe fraichement montée. Mais avant de faire la course, il y a du travail ! D’abord, personnaliser votre pilote bien entendu, mais aussi recruter un coéquipier, signer votre premier contrat de sponsoring et choisir l’équipementier moteur de votre voiture ! A vous ensuite d’investir aux bons endroits pour développer les infrastructures de l’écurie, de gérer la recherche et le développement pour améliorer la performance des différents points de votre voiture, ou encore de faire bonne figure pendant les interviews, pour augmenter votre cote de popularité. Comme dans la vraie vie, la saison est rythmée par le calendrier qu’il vous faudra remplir d’activités diverses vous permettant de faire évoluer votre équipe, et ce dans tous les aspects.

Team building sur de la mécanique, sessions ressources humaines pour la formation des pilotes, opérations de communication et de marketing, tous vos choix ont un impact sur votre équipe et sur son développement à long terme. A vous aussi de gérer les nouvelles avancées techniques et les modifications sur les machines via l’onglet R&D. Il vous permettra de développer ces nouveautés en l’échange des points de recherche que vous emmagasinez au fil des courses. Mais attention, chaque projet de développement prend du temps et risque de ne pas aboutir… eh oui, comme dans la vraie vie, la saison est ponctuée de hauts et de bas. Enfin, le développement de vos infrastructures techniques viendra assurer la performance de vos équipes, ou même votre deuxième pilote. C’est simple, ce nouveau mode « Mon Ecurie » est tellement complet, passionnant et bourré de détails qu’il nous a fallu plus de deux heures de jeu avant de lancer notre première course ! Il capture à merveille l’esprit de la formule 1, des paddocks au circuit.

Si vous n’êtes pas motivé à l’idée de gérer aussi finement l’ensemble de votre écurie, vous pouvez vous tourner vers le mode Carrière Pilote, qui automatise la majorité des éléments de gestion pour se concentrer principalement sur la course. Dans celui-ci, vous pourrez commencer par quelques courses en F2 (voire par une saison entière), et vos performances dans cette discipline auront un impact direct sur votre intégration en F1 par la suite. Choisissez ensuite l’équipe pro officielle que vous souhaitez intégrer et à vous les circuits et, espérons-le, les podiums ! Finalement, ce mode fait un peu office de « Mon Ecurie » allégé, dans la mesure où il partage de nombreux aspects avec lui et manque d’une personnalité propre, mais il saura certainement trouver son public.

Peu importe le mode qui retiendra votre attention, l’ensemble du calendrier de course de l’année est présent, avec des circuits toujours parfaitement reproduits et une météo dynamique qui viendra apporter de la variété à vos courses. Les circuits d’Hanoi au Vietnam et de Zandvoort au Pays-Bas, nouveautés pour la saison 2020, sont eux aussi bel et bien présents. Même si la vraie saison est chamboulée, à vous de la refaire à votre façon ! S’il vous en faut plus, vous pouvez aussi réécrire l’histoire au volant de Formule 1 classiques, des années 1990 à nos jours, toutes reproduites à la perfection. Au total, vous retrouverez 26 tracés différents sur 22 circuits ainsi que 40 voitures, réparties sur les catégories F1 2020, Rétro et F2 2019.

Freinage tardif et dépassement !

Ces différents modes et la variété de circuits et de voitures offrent donc une durée de vie excellente et un niveau de contenu satisfaisant, mais F1 2020 ne serait rien sans un gameplay travaillé pour aller avec tout ça. Il a lui aussi été revu pour une expérience toujours plus satisfaisante. Si vous avez joué à l’opus de l’année dernière, vous devriez tout de suite sentir la différence. Avec une physique améliorée, les voitures sont plus précises, offrent une meilleure réponse au freinage tardif dans les courbes et une adhérence perfectionnée. On se sent encore plus en contrôle et surtout, on ressent bien les différences dans la conduite entre les voitures. Les sensations de vitesse sont bien présentes, surtout dans les tracés très serrés comme le nouveau circuit d’Hanoï. Les différentes vues proposées offrent un large choix au joueur, mais on préfèrera l’immersion de la vue cockpit ou TV Pod.

Dans les réglages, c’est plus d’une vingtaine de paramètres que vous pouvez librement régler ou désactiver pour personnaliser le gameplay et votre expérience en course. Que vous cherchiez à vous rapprocher d’une simulation ou que vous soyez plutôt conduite arcade, à la manette ou avec un volant et des pédales, F1 2020 se veut accessible à tous. Les joueurs novices ont donc davantage été pris en considération pour cet opus, et les vétérans eux retrouveront tous les réglages pointus et techniques des précédents jeux. A noter que les règles officielles en course s’appliquent, et cela passe par de très nombreux aspects, que ce soit le nombre de moteurs que vous pouvez utiliser dans la saison ou les pneus obligatoires en course. Gare à ne pas oublier d’utiliser ces derniers, sous peine de vous faire disqualifier en course pour non-respect des règles ! L’IA en course est convaincante et vous donnera du fil à retordre, Codemasters travaillant à l’améliorer à chaque nouvel opus.

Futur Champion du Monde ?

A noter que les modes solos classiques comme le Grand Prix libre, le contre la montre ou les championnats rapides sont toujours de la partie. A tout cela viennent s’ajouter plusieurs options en multijoueur, dont des modes en ligne classés ou non, mais aussi le retour tant attendu des courses en écran splitté en local, absentes depuis 2014 ! Une épreuve hebdomadaire est aussi proposée, sur laquelle vous pourrez mettre vos talents de pilote à l’épreuve face au monde entier. Enfin, l’eSport n’est pas en reste, avec un onglet dédié permettant à la fois de suivre l’actualité de la scène compétitive du jeu, mais aussi de prendre part librement aux challenges proposés régulièrement. Qui sait, cette option fera peut-être de vous le prochain champion ! Un petit mot sur le seul vrai point noir de cet opus, la customisation. Bien que vous puissiez personnaliser visuellement votre pilote et quelques aspects de sa combinaison, tout ça reste très succinct et peu précis. La gestion des couleurs par exemple est hasardeuse, présentée uniquement par des sliders sans indication chiffrée, difficile donc de bien harmoniser l’ensemble de nos couleurs.

Même déception en ce qui concerne la personnalisation de notre monoplace, qui se limite à quelques livrées préfabriquées, au choix de deux couleurs et à des stickers de sponsors qu’il est impossible de placer soi-même. On se retrouve donc avec une voiture certes jolie, mais qui fait un peu office de vilain petit canard face aux voitures officielles présentes avec nous en course. Un véritable outil de customisation libre, que ce soit pour la livrée du casque ou de la voiture apporterait la touche finale au titre, et offrirait à tous les fans de créations virtuelles un nouveau terrain de jeu ! A noter que la mise à jour day one est venue ajouter le « Podium Pass », un système de progression en jeu vous permettant de débloquer de nouveaux éléments de personnalisation. Malheureusement, la grande majorité des articles seront débloqués via la version payante de ce pass (9€). Monétisation du jeu sur le long terme pour Codemasters, mais contenu payant qui aurait parfaitement pu être présent dans le jeu de base pour les joueurs…

Point complet
Au choix accessible pour les novices ou technique pour les vétérans, avec des modes qui vous tiendront occupés de très nombreuses heures et un gameplay efficace et rempli de sensations, le jeu est un must pour tous les fans de Formule 1 et pour tous les amateurs de jeux de course. Codemasters livre cette année un F1 2020 de très haute volée, qui prendra certainement la place de meilleur opus de la série !

On a adoré :
Mon Ecurie, entre course et gestion
Au cœur du développement de la voiture via le suivi R&D
Gameplay affiné
Physique améliorée
Accessibilité retravaillée pour accueillir novices comme vétérans
On n'a pas aimé :
Customisation à améliorer (Livrées des voitures, pilote…)
Manque d’options de personnalisation
Podium Pass payant dès la sortie…


Consulter les commentaires Article publié le 11/07/2020 par Arnaud D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020