Test Earthlock : Festival of Magic - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 119 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Earthlock : Festival of Magic



Développeur
Snowcastle Games
Genre
Jeu de rôle (RPG) Tour par tour
Statut
Disponible
Date de sortie
  01.09.2016
Nombre de joueurs
1

Offert dans le programme « Games With Gold » en septembre sur One suite à un projet Kickstarter, Earthlock : Festival of Magic a été développé par un studio indé scandinave nommé Snowcastle Games. Que vaut aujourd’hui ce jeu à l’allure olsd school, 32bits, avec un style RPG au tour par tour, qui se déroule dans un univers fantastique ? A-t-il en mains de quoi sortir du lot en n’essayant pas uniquement de séduire en jouant la carte psychologique du « à l’ancienne » ?

Le goût, la saveur et les défauts de l’ancien



Vous incarnez Amon, un chasseur de trésors, qui se retrouve embarqué pour une aventure sur Umbra, planète qui a cessé de tourner il y a plusieurs milliers d’années. Ceci a eu pour conséquence un changement climatique total avec une planète d’un côté désertique et de l’autre côté glaciaire. Vous allez devoir aider Amon à faire tout son possible pour empêcher une guerre d’éclater. Le premier point négatif, qui vient ternir cet avis très rapidement, est la seule présence de la langue de Shakespeare (les dialogues sont à l’écrit uniquement, pas de voix). Ce point peut être bloquant pour une partie des joueurs et poser des difficultés pour suivre l’histoire et les différentes étapes/surprises que le jeu nous réserve. A noter qu’une traduction multilingue a été évoquée, sans plus de précision à ce jour. Earthlock regroupe donc tous les points du RPG à l’ancienne : combat au tour par tour, montée de niveaux avec arbres de talents donnant assez de liberté pour l’amélioration et la montée en puissance de nos personnages (on pourra choisir de monter plutôt sa magie, sa défense, etc.), du craft (bien que son intérêt mettra bien trop longtemps à se montrer), la patte graphique de l’époque (on pourrait penser à un jeu développé à l’époque de la PS2 ou autre Dreamcast par exemple). La montée de niveau est des plus importantes, donnant même l’impression (et pas que l’impression au final) que le grinding bête et méchant est quasi obligatoire pour ne pas subir une défaite cuisante lors d’un affrontement important (comprendre qu’il faut aller se balader par ci par là pour chercher et tuer des ennemis à la chaîne, non utiles à la progression de l’histoire, pour pouvoir monter en niveau).

C’est fort dommageable et ça peut être perçu comme un trompe l’œil pour gonfler la durée de vie du jeu. Ce qui pointe ici indirectement un deuxième défaut du titre : la pauvreté du nombre d’environnements disponibles. Fort heureusement, le bestiaire est quant à lui fourni et assez diversifié pour que le défaut précédemment cité ne fasse pas trop son effet (négatif). Chaque ennemi a son point fort, son point faible, etc. Il faudra donc adapter son appréhension du combat selon la situation. Le gameplay reste standard, simple et les menus sont assez facilement compréhensibles (dès lors que vous êtes anglophone). Le visuel et la technique à présent : comme noté plus haut, le jeu fait également old school visuellement parlant, en mode « retro 3D » , en bien comme en mal car forcément certains détails piquent un peu les yeux. On en arrive même à subir des ralentissements en jeu. Oui nous sommes sur un jeu indé, d’une petite structure mais nous restons sur une Xbox One (ou PC pour certains) et, pour un jeu ayant un rendu d’une autre décennie, nous sommes en droit d’attendre une fluidité irréprochable. A noter que tous les environnements, décors et détails ont été peints à la main, ce qui ajoute tout de même un petit cachet au rendu du jeu. Il faudra compter 25 à 30h pour venir à bout du titre, au minimum, dans son intégralité, plus si vous voulez prendre tout votre temps et grinder plus qu’il ne le faut.

L’avis perso d’Aeons

Je vous avoue qu’écrire ce test n’a pas été des plus simples… Le jeu joue la corde sensible des souvenirs des JRPG, qui aura été longtemps mon style de prédilection, mangeant des centaines et des centaines d’heures sur les Chrono, Final Fantasy ou autres cadors tout droit venus du Japon à cette période (début 2000), et ce que cela soit sur PS1, PS2, Dreamcast ou, plus ancien, sur SNES en import. Earthlock possède de bonne bases et des outils bien travaillés qui auraient pu en faire un jeu bon, voire très bon. Mais, à côté de cela, il nous offre également une expérience old school dans son intégralité, avec un rendu visuel et technique d’il y a 15 ans, en prenant le luxe de nous coller des ralentissements indignes d’un jeu Xbox One (ou PC) actuel. Le jeu old-school ? En JRPG en plus ? Bordel que je dis oui ! Mais avec ces soucis ? Sans façon.
Critique rédigée par Aeons - Membre XG+


Point complet
En faisant abstraction du côté technique, nous pouvons tout de même trouver un jeu plaisant à jouer. Néanmoins, les points négatifs relevés viennent ternir le bilan, avec une histoire qui prend trop de temps à se mettre en place, plusieurs passages assez mous et monotones… sans compter qu’il faut être anglophone pour apprécier l’ensemble. C’est un des deux gros points noirs (du moins pour une partie du public, d’autres allant faire avec sans sourciller). A côté de cela, si vous ne l’avez pas récupéré via les GwG, il faudra vous acquitter de 30 euros pour pouvoir vous y plonger, somme qui semble assez élevée, que nous aimions le titre ou non. Dommage, car dans l’ensemble, pour ceux qui aiment les RPG et qui ne sont pas regardants sur les visuels, l’expérience reste assez agréable malgré tout…

On a adoré :
RPG à l’ancienne
Avec tour par tour, arbre de talents...
Le bestiaire
Menus plutôt bien fichus
Un côté old-school séduisant
Durée de vie très correcte
Il a été offert en Games with Gold…
On n'a pas aimé :
Plutôt cher en dehors des GwG
Anglais uniquement
Environnements peu variés
Grinding trop forcé pour battre les boss
Des passage monotones
Histoire longue à mettre en place
Des rendus indignes de la One…
Avec en sus des ralentissements
Intérêt du crafting trop tardif


Consulter les commentaires Article publié le 06/11/2016 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
 Super Mega Baseball 2 a une fenêtre de sortie
L'EA Play va mettre l'ambiance
Guardians of the Galaxy date l'épisode 2
Far Cry 5 vous souhaite la bienvenue
   26/05  -  [JdS] RiME
   26/05  -  [JdS] Spellspire
   25/05  -  Far Cry 5 entre en Cène
   25/05  -  Le Xbox Game Pass daté
   24/05  -  [JdS] Embers of Mirrim
   24/05  -  [JdS] Unit 4
Toutes les news
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017