Test Death Road To Canada - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 185 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Développeur
Rocketcat Games
Genre
Rogue-like
Statut
Disponible
Date de sortie
  08.05.2018
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
14,99 €

Développé et édité par le studio Rocketcat Games, Death Road to Canada est un jeu de survie dans un style Road-trip. D’abord sorti sur PC en 2016, le soft a débarqué sur nos consoles de salon le 8 mai dernier. Vous gérez un groupe de survivants et devez subvenir à leurs besoins dans un monde rempli de Zombies. Pixel art, bande-son de folie, fun à gogo et difficulté sont aux rendez-vous… Accrochez vos ceintures, voici notre verdict !

100% Survie



Dès le départ, le jeu vous propose de créer votre propre personnage. Le choix est très diversifié, que ce soit pour les visages ou le style vestimentaire, il y en a pour tous les goûts ! A l’inverse, si vous avez un poil dans la main ou tout simplement un manque d’inspiration, le jeu vous propose un choix aléatoire de personnages, et il y en a un paquet. De plus il est possible de changer les compétences de votre protagoniste (mécanicien, guerrier, etc.), ce qui a une importance capitale dès le départ. Choisissez avec minutie votre style de jeu car le mot « survivre » prendra tout son sens durant l’aventure ! Une fois votre personnage créé, le speech est lancé, le leader (vous-même) de votre groupe de fortune apprend que le Canada serait un endroit sûr, loin des zombies et bandits. Il décide de s'y rendre à bord de sa voiture, devant emprunter la Death Road… Le voyage ne sera pas de tout repos ! Au fil du jeu, divers événements vont arriver. Notons au passage que Death Road to Canada est un rogue-like dans lequel les événements, les lieux et les PNJ sont générés aléatoirement à chaque partie !

Certains passages impliquent de l'exploration de zone qui sera « automatique », sous forme textuelle ou bien sous forme de mission jouable. Il vous faudra fouiller chaque zone à la recherche de nourriture, d'essence, de munitions et d'armes, tout en étant poursuivi par des hordes de zombies ! Les armes sont plus ou moins résistantes, puissantes, maniables ou tout simplement inutiles. Vous pouvez passer d’un fusil à pompe à un pied de table qui, pour tout vous dire, n’est clairement pas efficace si vous vous retrouvez seul face à des zombies. En effet mieux vous serez équipé, plus vous aurez de chance de survivre et d’atteindre le Canada rapidement… Sinon c’est le game over assuré ! Petit rappel, il n’y a aucune possibilité de rattraper une erreur grâce à une sauvegarde ou un checkpoint, toute mort étant définitive. Croyez-nous, vous allez voir très souvent le menu d’accueil, ce qui en laissera plus d’un sur la touche. Death Road to Canada n’est pas à mettre entre toutes les mains car il est très exigeant ! D’un côté, cela accentue la rejouabilité du soft car même si vous allez mourir assez souvent (surtout au début), le jeu ne vous proposera jamais les mêmes situations à refaire. De plus, six modes de jeu vous sont proposés, même s’il n’y a pas une grande différence avec le mode histoire…

Ne soyez pas étonnés de mourir ou encore de perdre des coéquipiers à cause des zombies ou bandits qui rodent lors de vos premières parties, le tout avec en prime un sentiment d’incompréhension… Rassurez-vous, c’est tout à fait normal. A force de persévérer et d’analyser les mécanismes du jeu, vous allez y voir plus clair, vous comprendrez que chaque statistique que possèdent vos survivants et l’équipement dont vous disposez auront une grande influence sur toute votre partie ! Mais ce n’est pas tout, il y a d’autres facteurs à prendre en compte, comme les liens d’amitié entre les survivants ou encore le moral de chacun. Un survivant loyal ira jusqu'à mettre sa vie en danger pour protéger son prochain. Un bon mécanicien saura entretenir facilement le véhicule du groupe et ira beaucoup plus loin que celui n'ayant aucune connaissance en mécanique et ainsi de suite… A l’inverse, si l’un des survivants que vous avez sauvés et ramenés dans votre groupe est un gros lâche, ne soyez pas étonnés de le voir fuir avec votre voiture s’il aperçoit un danger. Ceci vous mettra dans des situations plus que critiques ! Le jeu met très bien en avant la psychologie humaine face à nos peurs et surtout à ce que l’être humain est prêt à faire pour survivre ! Cela en va de même pour vous, rien ne vous empêche d’envoyer quelques survivants dans des lieux remplis de dangers afin de ne pas faire le sale boulot par vous-même… A noter qu’à certains moments du jeu des survivants spéciaux peuvent apparaître. Ils peuvent clairement chambouler toute une partie. Vous risquez bien de tomber sur Jason Voorhees, Link, des escrimeurs… Bien d’autres surprises vous attendent, chacun ayant son comportement, en sachant que ses pouvoirs seront bénéfiques ou non pour le groupe.

80% Fun

Que serait un jeu de survie sans un mode multijoueur ? Le soft dispose d’un mode coop en local à deux joueurs ! De quoi passer d’agréables moments entre amis, surtout que le jeu se diversifie par des situations des plus loufoques. Ne soyez pas étonnés de partir massacrer des tonnes de zombies pour récupérer un objet extrêmement précieux pour la survie : du PQ ! Quoi de plus normal de prendre soin de ses petites fesses pendant l’apocalypse ou encore de recruter un chien et de lui apprendre à conduire ! Évidemment, vous ferez aussi face à des événements plus classiques impliquant de faire un choix. Certains consisteront par exemple à choisir qui veillera la nuit pour guetter les bandits et zombies ou alors qui ira explorer la cité à la recherche de ressources... Nous pouvons comparer ce système à celui qui a déjà été aperçu dans le jeu « 60 secondes ». Sauf qu’ici, à certains moments, le titre est un poil cruel. Mourir lors d’un dialogue à cause d’une mauvaise réponse est quand même frustrant, surtout quand vous venez de survivre à une invasion de zombies qui a duré plus de dix minutes ! Du côté de la maniabilité, il n’y a rien à signaler, le jeu est très facile à prendre en main dès la première partie : X pour attaquer, A pour interagir avec les éléments du décor et B pour changer d’arme (trois maximum). Avant de descendre de votre voiture vous pouvez équiper comme bon vous semble vos coéquipiers avec des armes trouvées sur votre route, alors réfléchissez bien…

100% Rétro

Graphiquement, Death Road to Canada se place dans un style volontairement 100% rétro en vue de hauteur. Autant vous dire que si vous n’êtes pas adepte du pixel art, vous pouvez passer votre chemin. Lorsque vous démontez du zombie, les viscères se répandent partout, le sang des zombies est noir tandis que le vôtre est de couleur classique. Enfin, ce qui reste vraiment plaisant dans ce jeu, c’est qu’il est capable d’afficher une horde pouvant aller jusqu’à 500 zombies, et ce sans aucune chute de framerate ! Au niveau de l’environnement, vous visiterez tout un tas de lieux divers et variés tels que des bars, des boutiques spécialisées en tout genre, des hôpitaux, un musée, des bibliothèques, etc. il y a de quoi être dépaysé ! La bande-son est clairement l’un des points forts, elle a bien été travaillée avec plus d’une vingtaine de tracks allant du Rockabilly à la musique d’ambiance horreur et quelques titres qui auraient bien collé dans les meilleurs films de Tarantino. Autant vous dire que certaines musiques resteront gravées dans vos mémoires ! Rajoutez à cela une ambiance WTF complètement assumée, mélangée à un soupçon de The Walking Dead, et vous vous plongerez directement dans l’univers. Mais ce n’est pas tout puisqu’il y a beaucoup de clins d’œil aux jeux vidéo des années 1980. Nous vous laissons les découvrir par vous-même afin de ne pas vous gâcher la surprise. Petit bémol pour les néophytes, le soft est uniquement disponible en Anglais.
Articlé rédigé par Yoann / kyl3rs95


Point complet
Death Road to Canada n’est clairement pas un jeu destiné à tous ceux qui sont allergiques au style Retro /Pixel Art ou au genre du Die and Retry, surtout avec un nombre conséquent de morts qui peuvent paraître frustrantes ! Outre cela, Rocketcat Games a réalisé un excellent travail en détournant avec brio les codes du jeu de survie ! Drôle par son ambiance, le soft offre certains moments complètement barges, il est accompagné d’une bande-son magnifique. C’est une vraie déclaration d’amour aux jeux vidéo des années 80. De plus, se retrouver avec un ami sur la même console avec pour objectif de survivre le plus longtemps possible dans un monde aussi farfelu que celui de Death Road To Canada est jouissif au possible. Le titre dispose en plus d’une bonne rejouabilité grâce à des événements générés aléatoirement, de quoi jouer sans se lasser !

On a adoré :
Le style 100% rétro pour certains
Gameplay simple et efficace
Ambiance WTF assumée
La bande-son
La coop en local
Bonne rejouabilité
Le principe, on aime…
On n'a pas aimé :
Ou on déteste
Le style 100% rétro pour d’autres
Quelques morts frustrantes
Seulement en Anglais


Consulter les commentaires Article publié le 27/05/2018 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018