Test De-formers - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 132 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

De-formers



Editeur
GameTrust
Genre
Insolite
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.04.2017
Nombre de joueurs
1 à 8
Classification PEGI
Prix de lancement
37,99 €

Le studio américain Ready at Dawn revient, après God of War et autre The Order 1886, avec un titre d’un tout autre registre : le bien nommé De-Formers. Il s’agit d’un jeu multijoueur de type arène/party-game dans lequel des blobs vont s’affronter sur différents modes de jeu. Exit les mondes monochromes et les jeux d’action pure, place au flashy explosif et aux bestioles en tous genres !

Prise en main et modes dispo



Une fois la manette dans les mains, un mini tuto explique rapidement les possibilités : se déplacer, tirer, sauter, pousser, porter, jeter, mode défensif. Vous l’aurez compris, le but est clairement de tuer tout le monde et de rester en vie. Pour tuer vos adversaires, il faut soit les exploser avec vos munitions, soit leur foncer dessus, voire les expulser de l’arène. A leur mort, les adversaires laissent des items au sol qu’il faudra récupérer afin que votre corps grossisse. Il ne faut que peu de minutes pour avoir le jeu en main, mais il faut clairement de longs moments avant de devenir un joueur hors pair et rester le maître de ces arènes. Vous aurez également, en partie, la possibilité de récupérer des « items » qui s’activeront de suite. Le jeu propose un mode local en écran splitté, jouable jusqu’à 4 joueurs, avec possibilité d’ajouter des bots. A noter que le split screen à 2 joueurs est assez étrange, chacun ayant environ un quart de l’écran et donc énormément de place perdue à l’écran. En ligne, ce sont jusqu’à 8 joueurs qui s’affronteront. Nous allons de suite évoquer le premier point qui fâche, le contenu. Le jeu ne propose que 3 modes : deathmatch, team deathmatch en 4v4 et un mode à la Rocket League et basta ! Du côté des arènes également, il n’y a que peu de cartes. Vous aurez donc vite fait le tour du proprio. C’est faible pour un jeu uniquement multi !

Les Blobs et la Technique

En jeu, vous contrôlez donc un blob, qui pourra avoir différents skins plutôt comiques : une vache, un pancake, un hamster, un lapin qui semble bien allumé, etc., ces formes sont au nombre de 44. En plus de ces skins, vous pourrez acheter des accessoires comme des lunettes, chapeaux, sacs à dos, etc. : il y a aura une vraie palette de choix pour customiser son blob et se fendre la gueule. Il sera également question de classe, comme le ranger (classe de base) qui se veut équilibré, le Striker qui privilégiera la force brute au détriment de la résistance, le Guardian qui sera le tank de l’histoire, plutôt lent et tapant moins fort pour profiter en contrepartie d’une défense améliorée, le Marksman, qui verra ses tirs distants surboostés mais ne vaudra pas grand-chose au contact, et pour finir le Speedster qui va tout miser sur la vitesse et l’agilité. Le choix de votre classe dépendra donc de votre style de jeu, le skin quant à lui ne sert vraiment qu’au visuel. A noter que les corps tout mous de vos blobs réagissent en temps réel via la physique, et cela rend plutôt bien. Après chaque partie en ligne, vous gagnerez de l’exp et de la monnaie qui permettront d’acheter des éléments de personnalisation. Côté technique, il n’y a rien à signaler. Le jeu est coloré, les environnements et blobs sont sympathiques. Loin d’être une vitrine technologique, pour un party-game c’est plutôt cool globalement.

En partie : Matchmaking et IA

Les parties sont assez rapides, en 3 rounds de 2-3mn. Les arènes sont assez petites ce qui va intensifier les affrontements. Nous allons commencer par l’IA qui m’a paru assez faible lors de mes quelques parties, ne m’ayant pas opposé grande résistance. En ligne, il est assez galère de trouver une partie. Pensant qu’il pouvait s’agir de ma connexion, ne trouvant pas de lobby deux soirs de suite, j’ai fouillé un peu sur le net et il suffit d’aller sur la page Facebook du jeu pour voir un grand nombre de joueurs se plaindre de ne pas trouver de parties ou d’avoir des lobbies quasi vides, et ce depuis le lancement du jeu. A noter qu’à partir du moment où vous êtes au moins deux dans le salon, le compte-à-rebours pour le lancement de la partie s’enclenche. Autant dire que du deathmatch à deux c’est très moyen…
Article rédigé par Aeons // Membre XG+


Point complet
Sur le papier, De-formers s’imposait comme un party game fun à jouer avec ses potes. Une pizza, quelques boissons, à quatre dans le salon avec quelques bots, le jeu va sûrement faire passer de bonnes soirées. En ligne, à ce jour, il en est tout autre face à la difficulté pour trouver un salon full. Cela étant couplé à un contenu assez limité, on a vite l’impression d’en avoir fait le tour. Il m’aura donc été difficile de vraiment tester en profondeur la partie en ligne et ai donc joué en local une bonne partie du temps avec plusieurs bots. Manette dans les mains, le jeu s’avère sympa, dynamique, fun et bien bourrin, avec des parties rapides et une prise en main assez simpliste. En partie, pas de répit, ça bouge de partout, ça tire, ça pousse : une inattention et c’est la mort. Plus qu’à espérer que la communauté du jeu se fasse plus présente car à l’heure actuelle, malgré la présence d’un crossplay, ce n’est pas suffisant. Dernier gros défaut du titre, son prix : 40€ en dématérialisé (seul Micromania le propose en boîte en France, le titre étant distribué par Gamestop)… C’est clairement trop pour ce que nous propose le titre.

On a adoré :
Le concept dans sa globalité
Les blobs à customiser
Style coloré et sucré visuellement
Split screen
On n'a pas aimé :
Son prix
Manque de contenu : 3 modes et même pas 10 maps
Soucis de matchmaking, multi vite déserté


Consulter les commentaires Article publié le 24/07/2017 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2017