Test Chenso Club - jeux vidéo Xbox

XBOX GAMER
connect�, 41 562 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Curve Games
Développeur
Pixadome
Genre
Rogue-lite
Statut
Disponible
Date de sortie
  01.09.2022
Nombre de joueurs
1
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

Développé par Pixadome et édité par Curve Games, Chenso Club est un jeu de plateforme en 2D comportant des éléments de Rogue-like. Jouable en solo ou en coopération, il vous permet d’incarner plusieurs personnages féminins afin de sauver le monde. Un jeu interdit aux hommes fragiles qui ne désirent pas jouer de femmes par souci d'identification ! Est-ce que ce club de super nanas est une agréable surprise ? C’est ce que nous allons voir avec une version numérique reçue par l’éditeur qui a été testée sur Xbox Séries X.

Merci mesdames !



Au premier abord, le scénario parait très minimaliste avec un air de déjà-vu. Le speech est très simple : des envahisseurs extraterrestres attaquent le monde entier mais, quand ils meurent, la force vitale qu'ils laissent derrière eux représente une source d'énergie incroyable ! Pour parer cette menace, une agence gouvernementale décide de créer le Chenso Club, un groupe de femmes devant sauver le monde, le tout en direct live afin de gagner de nombreux followers ! Pour être honnête, nous étions assez dubitatifs face à ce scenario même s’il faut admettre que l’humour fait mouche. Sauf que, à notre grande surprise, le soft cachait très bien son jeu ! En effet, sans trop rentrer dans les détails, lors du dernier tiers de l’aventure, le scénario gagne en sérieux, jusqu’à émouvoir. Voilà un tour de passe-passe qui fait clairement son petit effet ! Pour narrer cette histoire, les développeurs ont opté pour un style puisant dans les bandes-dessinées, avec des images fixes (parfois légèrement animées) présentées dans différentes cases à faire défiler avec le bouton A.

Du côté de la direction artistique, le jeu puise dans le pixel art. Le design de nos héroïnes est globalement réussi, ce qui contraste avec certains ennemis qui manquent cruellement d’originalité. Niveau esthétisme, c’est plutôt coloré, le soft rappelant les jeux d’antan. A noter que même si le titre dégage quelque chose de « mignon », il ne l’est pas. Ne soyez pas surpris de voir des morceaux de chair éclater sous l’impact de vos armes ou encore des giclées de sang… Il n’y a rien de « traumatisant » mais nous préférons vous avertir si vous comptez y jouer avec votre enfant (ce n’est donc pas adapté). Les cinq mondes à parcourir ont leur propre identité. On visite un château, un labo, un clocher hanté, une montagne gelée et enfin une ville en feu. Les mondes sont divisés en six sous-chapitres avec un boss à battre à la fin de chaque zone. Côté bande sonore, Chenso Club propose des bruitages ainsi qu’une OST de bonne facture, les musiques collent parfaitement à chaque situation / univers. Le soft ne dispose pas de doublages, les dialogues sont donc à suivre à l’écrit. Fort heureusement, ils ont été localisés dans la langue de Molière !

Comme précisé dans l’intro, Chenso Club est un jeu de plateforme en 2D mais ce dernier est également un rogue-like qui demande simplement de parcourir différents mondes et d’affronter des boss. Si vous mourez, vous devez recommencer depuis le début ! Pour vous aider dans votre périple, le soft vous propose différents bonus : dash supplémentaire, un bouclier avec des pointes, augmenter la force et la vitalité, une réanimation gratuite, arrêter le temps, du gaz toxique, du poison sur votre armes, etc. Ces bonus s’obtiennent de différentes manières via des rencontres aléatoires avec des PNJ qui vous donneront des récompenses si vous réussissez leurs défis. Par exemple, il vous faudra nettoyer des détritus, terminer un niveau dans le noir complet, protéger un fan qui se fait attaquer par des hordes d’ennemis ou encore faire une course contre le temps ! De plus, des stages bonus peuvent aussi apparaitre, sous forme d’un bus scolaire. Il vous suffit de monter dedans pour lancer l’épreuve. Ces derniers vous proposent deux types d’épreuves : un parcours de plateforme dans lequel il faut esquiver les ennemis et ramasser des pièces ou un niveau demandant de massacrer trente ennemis le plus vite possible afin que ces derniers soient broyés dans un mixeur ! Mais ce n’est pas tout, vous pouvez également acheter des bonus dans la boutique Chenso HQ disponible depuis le Hub du jeu… Mais pour cela vous devez gagner en popularité ! Lorsque vous finissez un niveau, remportez un défi, battez un boss, vous gagnez des followers. A chaque palier atteint, un crédit vous est offert ! Les followers sont cumulables entre chaque personnage et, si vous mourez, vous n’aurez aucune pénalité sur cet aspect. Enfin, pour terminer cette partie sur les bonus, notons que vous avez aussi la possibilité de tomber sur des Shops, sauf que le compromis est de taille puisque pour acheter un bonus, vous allez devoir donner des points de santé… alors réfléchissez bien !

Chenso Club dispose d’un gameplay amusant mais qui n’est pas exempt de défauts. Il nous est arrivé d’avoir des mauvaises surprises quant à l’aspect des sauts, ces derniers n’étant pas toujours pris en compte ! De plus, lorsque vous entrez dans une nouvelle pièce où se trouve des ennemis, une bordure jaune transparente qui encadre tout l’écran apparait… Sauf que cette dernière est pénible au possible, si vous la touchez, vous perdez de la vie ! Dans la précipitation, entre les attaques et les esquives, celle-ci pose un réel problème, pire encore, il nous est arrivé d’avoir des ennemis qui attendaient au niveau de cette fameuse bordure de la mort, de quoi créer de la frustration. Que ce soit en solo ou en coopération, la lisibilité de l’action n’est pas toujours évidente, confondant parfois les tirs ennemis avec les points de vie !

Fort heureusement, malgré ces trois vilains défauts, le soft a tout de même des qualités indéniables ! Tout d’abord, le fait de proposer cinq personnages avec leur propre style de combat est une bonne idée. Le personnage principal, Blue, possède une tronçonneuse. C’est une combattante équilibrée qui dispose de quelques mécaniques intéressantes : elle peut tournoyer dans les airs et s’asseoir sur sa tronçonneuse avant de foncer sur ses ennemis ! Sur tout le casting de personnages (que nous ne divulguerons pas), notre préféré est Carmine. Elle n’est pas très rapide mais son marteau lourd pulvérise ses adversaires en quelques secondes grâce à ses attaques d’ondes de choc ! De plus, le soft propose un challenge relativement élevé. Les habitués du genre seront ravis ! Quant aux néophytes qui souhaiteraient s’initier au genre, disons que le mode de difficulté « Histoire » est fait pour eux. Il permet de commencer l’aventure avec 200 points de vie, le niveau de difficulté étant vraiment bas !

En parlant de difficulté, vous devez savoir une chose : plus vous avancez dans le jeu, plus il devient difficile en augmentant de niveau à chaque fin de zone. Pour vous donner une idée, il propose vingt niveaux de difficulté et nous n’avons réussi à atteindre que le douzième… Bonne chance ! Les combats contre les boss majeurs restent plaisants et variés, le soft offre aussi des choix à faire lors de certaines rencontres. Vous aurez donc la possibilité de tomber sur des mini-boss cachés ! Une fois encore, rogue-like oblige, ces événements sont purement aléatoires, ce qui accentue fortement la rejouabilité. Autant dire que pour un jeu vendu à 14,99€, le rapport durée de vie / contenu / prix est tout bonnement excellent !

Point complet
Le studio suédois Pixadome nous livre un jeu de plateforme rogue-like sympathique qui reste entaché par quelques défauts ! Les principaux aspects négatifs sont liés à ces satanées bordures jaunes situées de chaque côté de l’écran qui pénalisent le joueur sans réelle raison valable, surtout quand un ennemi a décidé de s’y loger ! De plus, même si le gameplay est grisant, le soft ne prend pas toujours en compte la commande de saut effectuée par le joueur, un souci qu’il faudrait très vite patcher ! Nous notons aussi un manque de prise de risque quant à l’aspect du bestiaire, celui-ci ayant un air de déjà-vu. Malgré ces quelques défauts, Chenso Club dispose tout de même de quelques atouts dans sa manche : les cinq personnages et leurs capacités spécifiques diversifient le gameplay, le scénario, banal de prime abord, arrive réellement à surprendre dans son dernier tiers et les nombreuses possibilités d’acquérir les bonus. De plus, le soft propose à la fois un challenge corsé pour les amoureux du genre mais aussi une accessibilité bienvenue aux nouveaux venus grâce à sa difficulté « Histoire ». Enfin, pour un jeu vendu à moins de 15 euros, la rejouabilité reste très honnête. De quoi passer plusieurs soirées seul ou avec un ami !

On a adoré :
Dernier tiers plus sérieux !
5 persos, 5 styles différents
Jouable en coop locale
Les défis à relever
Bonne rejouabilité
Un bon challenge
Difficulté Histoire pour les néophytes
Prix doux (14,99€)
On n'a pas aimé :
Rebords de l’écran infligeant des dégâts vraiment pénibles
Petits soucis de lisibilité
Saut pas toujours pris en compte
Bestiaire manquant d’originalité


Consulter les commentaires Article publié le 12/09/2022 par Yoann L.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2022