Test Car Mechanic Simulator - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 234 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Koch Media
Développeur
PlayWay
Genre
Simulation
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.06.2019
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
29,99 €

Les jeux de simulations professionnelles sont souvent vus comme des ovnis vidéoludiques. En parler avec ses potes apporte souvent son lot de « Quoi, tu joues vraiment à ça ? » et de « Donc en sortant du travail, tu joues à travailler ? ». Malgré tout, nombre d’entre eux jouissent d’une large base de fans dévoués, et Car Mechanic Simulator en fait partie. Celui-ci n’était pas encore présent sur Xbox One, mais c’est maintenant corrigé ! On plonge dedans sans trop savoir à quoi s’attendre, mais on en ressort finalement très agréablement surpris. C’est parti pour un « vis ma vie » de garagiste !

Ok, c’était pensé pour le PC…



Si ce nom très équivoque ne vous avait pas déjà mis la puce à l’oreille, nous sommes bien ici en présence d’une simulation de mécanicien automobile. Bien que cela puisse paraitre totalement inaccessible au premier abord pour les non-initiés à la mécanique, nul besoin de tout connaitre sur le fonctionnement d’un moteur à explosion pour jouer à Car Mechanic Simulator. En effet, le jeu sait se montrer accessible aussi bien pour les simples curieux que pour les plus experts. Pour commencer, diverses options s’offrent à vous : mode normal, mode normal sans tutoriel, mode bac à sable ou encore mode expert. Sans connaissance préalable du titre et encore moins de la mécanique automobile, le mode normal, avec tutoriel donc, sera vraisemblablement votre premier choix. Vous commencerez par un tutoriel vous présentant l’ensemble des équipements de votre garage et leurs différents usages. Vous procéderez ensuite à une très basique vidange, avant de travailler sur la réparation complète d’un moteur, une très bonne façon de prendre le soft en main et de commencer votre carrière de mécano. Le gameplay est assez rude les premières heures, on sent clairement que le titre est pensé pour être joué à la souris.

Les messages de tutoriels vous invitant à effectuer un « clic droit » ne viennent que confirmer ce ressenti. Heureusement, après quelques heures de travail, les manipulations se font plus naturellement. Le menu circulaire en jeu, vous permettant de naviguer entre les différentes options de montage, est lui aussi efficace et relativement intuitif. Une fois le tutoriel terminé, place aux choses sérieuses. Fini le magnifique garage tout équipé, vous commencez au bas de l’échelle, petit garagiste de quartier. Au début de votre aventure, on est loin de Pimp My Ride. Le téléphone sonnera surtout pour des demandes lambda, de la simple vidange au changement de plaquettes de freins en passant par de plus grosses réparations à la suite d’un accident. Chaque demande terminée vous rapporte de l’argent, mais aussi des points d’expérience, qui vous permettront de monter en niveau et de débloquer différentes améliorations via un arbre de compétences. Débloquer de meilleurs outils, améliorer la vitesse à laquelle vous déposez les pièces, négocier des réductions chez les fournisseurs de pièces détachées, mais surtout, agrandir votre garage !

Plus vrai que nature

Pour de nombreuses réparations clients, la liste des pièces à changer est souvent indiquée, mais pour vos propres voitures ou sur certaines tâches, il vous faudra trouver par vous-même la source des problèmes. Que ce soit visuellement, via des outils spécifiques ou via des essais sur banc ou sur piste, vous arriverez rapidement à mettre le doigt sur ce qui cloche dans votre machine. On pourra reprocher à cet aspect que l’indication visuelle d’usure d’une pièce soit toujours la même : un bon gros tas de rouille. Un peu plus de variété, via par exemple des pièces cassées, aurait été appréciable. Une fois le diagnostic effectué, il est temps de remplacer ! Soit avec des pièces d’occasion, soit avec des pièces neuves que vous achèterez en ligne via l’ordinateur du garage. Eh oui, comme dans la vraie vie, vous allez passer un bon bout de temps sur Internet à la recherche de la bonne référence. Le démontage puis le changement des pièces est très simple, les développeurs ayant fait un excellent travail de guidage visuel lors de toutes les tâches.

C’est finalement ce qui nous a le plus surpris dans Car Mechanic Simulator. Les développeurs ont réussi à rendre cette simulation parfaitement accessible, tout en conservant un très haut niveau de réalisme. Les plus experts trouveront sûrement quelques incohérences lors du démontage des voitures et il nous arrive aussi de noter quelques situations improbables, comme quand une pièce flotte dans les airs une fois toutes les pièces adjacentes retirées. Malgré ça, le gameplay reste parfaitement réaliste, que ce soit lors du travail sur les voitures ou dans la gestion de son garage. L’ensemble permet donc à n’importe qui de prendre plaisir à parcourir le jeu, et promet même une expérience éducative pour les non-initiés à la mécanique. La courbe d’apprentissage est relativement douce, le mode normal viendra progressivement augmenter le challenge et le temps à passer sur chaque projet. Si vous êtes à la recherche d’une expérience encore plus poussée, c’est vers le mode expert qu’il faudra vous tourner. Dans celui-ci, de nombreuses aides disparaissent, notamment les indications de couleur sur les pièces à changer ou à remonter, vous invitant à faire preuve d’encore plus d’attention et à utiliser l’ensemble des outils à votre disposition pour mener à bien vos réparations.

D’épave à bolide

Car Mechanic Simulator parvient aussi à proposer un gameplay suffisamment varié pour nous donner envie d’y revenir sur le long terme. Avec 46 voitures différentes au lancement, dont une poignée sous licence (Mazda et Jeep, les autres étant physiquement identiques à des voitures réelles mais sans marque officielle) et plus d’un millier de pièces, vous serez face à des situations différentes pendant un petit moment. Mais gérer les demandes clients et s’occuper de leurs réparations n’est pas la seule chose qui vous tiendra occupé. Une fois que vous aurez un peu d’argent en poche, vous pourrez commencer à vous intéresser à l’aspect le plus attirant du jeu : la remise en état complète ! En effet, fouiller une grange dans l’espoir d’y trouver un classique à retaper de A à Z ou encore participer à une vente aux enchères pour acheter l’un des derniers modèles à bas prix sont autant d’options qui vous permettront, après un peu de travail, de garnir encore un peu plus votre portefeuille. Si après avoir retapé intégralement un bolide vous n’avez plus le cœur à le vendre, pas d’inquiétude…

Libre à vous de le stocker dans votre garage privé et de l’emmener pour un tour sur la piste de course à l’occasion. Il est en effet possible de conduire les véhicules, que ce soit pour les tester et identifier ce qui ne va pas ou simplement par plaisir de conduire. Mais n’ayez pas trop d’attentes : la conduite est anecdotique et n’apporte strictement aucune sensation. En effet, malgré toutes ses qualités, Car Mechanic Simulator présente aussi quelques défauts. Le principal, qui risque de vite vous sauter aux yeux, réside dans la qualité graphique du titre. Bien que le garage en lui-même et les voitures soient plutôt bien modélisés, les textures sont bien souvent peu qualitatives, surtout sur les amas de rouille que vous trouverez sur les pièces. Les différents environnements que vous aurez l’occasion de visiter sont aussi tous plus pauvres les uns que les autres. Ca réussirait presque à nous ramener à l’époque de la Xbox première du nom. La bande-son ne viendra pas rattraper l’aspect visuel. Dès le lancement du soft, un titre inaudible viendra vous accueillir, et le reste des pistes disponibles via la radio du garage ne remonte pas vraiment le niveau. Par chance, vous pouvez couper le son librement d’une simple interaction avec la radio.

Point complet
Car Mechanic Simulator est une excellente surprise. Que vous soyez un curieux à la recherche d’une expérience nouvelle, vous permettant au passage d’en apprendre un peu plus sur ce qui se trouve sous le capot de votre voiture, ou un mécano rodé qui veut s’essayer virtuellement sur de nombreuses voitures, Car Mechanic Simulator saura vous offrir des dizaines d’heures de jeu relaxantes. Démonter et remonter une voiture complète, à son rythme, délivre une infinie satisfaction, bien différente de celle proposée par les jeux à 100 à l’heure auxquels nous sommes aujourd’hui habitués. Ovni vidéoludique donc, mais un comme on aimerait en voir plus souvent !

On a adoré :
Accessible à tous
Réalisme poussé
Projets variés
Intéressant sur le long terme
La progression du garage
Une expérience éducative…
En plus d’une simulation bien pensée
On n'a pas aimé :
Graphiquement pauvre
Bande-son à oublier
Conduite des voitures anecdotique
Manque de variété dans la représentation des pièces abimées
Peu de voitures sous licence


Consulter les commentaires Article publié le 23/08/2019 par Arnaud D.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019