Test Assassin's Creed IV Black Flag - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Assassin's Creed IV : Black Flag



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft Canada
Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.11.2013
  22.11.2013
Nombre de joueurs
1 à 8
Classification PEGI

Fort du succès de sa licence Assassin's Creed, Ubisoft avait rapidement opté pour son annualisation. La fin 2013 n’a pas fait exception puisque l’éditeur a sorti Assassin's Creed IV Black Flag sur les consoles vieillissantes. Le titre offrait notamment un tout nouvel univers en proposant aux joueurs de plonger dans le monde de la piraterie. Pour toucher un public toujours plus large, la firme avait décidé de produire une version new-gen sortie un peu moins d’un mois après la version PS3/360. Reste à voir ce que ça vaut…

La même chose en plus joli




Inutile d’y aller par quatre chemins, que ce soit sur Xbox One ou sur Xbox 360, intrinsèquement, nous avons le droit au même jeu, avec très exactement les mêmes qualités et les mêmes défauts. Du coup, nous ne reviendrons pas ici sur tous ces points évoqués dans la critique de la version Xbox 360. Concrètement, la seule différence entre la version 360 et la version One se fait sur les plans techniques et graphiques. Cette version new-gen offre des modélisations plus fines, une végétation plus fournie et un environnement beaucoup plus détaillé. Il en va de même pour certaines textures, mais pas toutes, qui gagnent en détails. L’élément le plus frappant reste tout de même la distance d’affichage qui gagne clairement en profondeur. La puissance supplémentaire de la nouvelle machine a également permis d’intégrer des effets visuels supplémentaires ou mieux rendus. L’eau est par exemple mieux réussie et on peut apprécier son ruissellement sur le pont du bateau lors des tempêtes. Toujours en ce qui concerne le navire, on apprécie de voir les voiles se soumettre aux caprices du vent. La végétation a elle aussi gagné en dynamisme même si le rendu physique n’est pas toujours très crédible. Visuellement, plusieurs autres détails sont vraiment appréciables, que ce soit au niveau de la météo ou encore de la fumée qui sort des canons.

Globalement, malgré son affichage en 900p, cette version Xbox One offre un confort visuel agréable, et il suffit de la faire tourner à côté de la version Xbox 360 pour voir qu’il y a eu un certain travail. Les développeurs pourraient faire encore mieux, mais pour un jeu du line-up de lancement qui est également multi-supports, cela reste convenable. Techniquement, on remarque également une certaine amélioration, le clipping étant diminué et les ralentissements moins fréquents. Néanmoins, cette version Xbox One n’est pas toujours fluide pour autant et on peut observer l’apparition d’un certain flou dans certaines conditions. En ce qui concerne les animations, il y a encore du travail à fournir pour rendre une copie plus réaliste. Plusieurs bugs sont encore de la partie, dont l’épée qui traverse sans cesse les vêtements de notre personnage. Enfin, il est bon de parler de l’aliasing. En effet, celui-ci était bien plus prononcé à la sortie du jeu, au point d’être assez agressif d’ailleurs par moments, notamment lors des passages en mer (avec les cordages des bateaux…). A l’heure où sont écrites ces lignes, la précédente mise à jour de la Xbox One a permis de réduire cet effet, lié notamment à l’upscale du fait d’une résolution native inférieure à 1080p, mais l’aliasing reste encore assez présent, étant assez prononcé lorsque le personnage est en mouvement, comparé à quand il est immobile. Quant au reste, il n’y a aucun ajout supplémentaire.

Point complet
Concrètement, que ce soit sur Xbox 360 ou sur Xbox One, vous vivrez très exactement la même aventure, découvrant les mêmes qualités, mais également les mêmes défauts. Les deux seules spécificités de la version Xbox One sont l’amélioration graphique et l’amélioration technique. Effets supplémentaires ou mieux réussis, distance d’affichage bien plus confortable, végétation plus dense, effets physiques plus présents, textures plus détaillées, tout comme les environnements, modélisations parfois plus fines, cette version new-gen offre indéniablement un rendu visuel appréciable. Techniquement, le clipping est moins prononcé et les ralentissements, encore présents, sont moins fréquents. C’est plus solide, grâce à la puissance supplémentaire de la console, mais c’est encore perfectible, notamment au niveau de l’aliasing, toujours présent même si la mise à jour de février de la Xbox One a réduit son effet. En somme, c’est le même jeu en plus joli. Cela signifie surtout que si vous l’avez fait sur Xbox 360, vous n’avez pas vraiment d’intérêt à acheter la version Xbox One, surtout pas au prix fort. En revanche, si vous avez les deux consoles et que vous n’êtes pas encore lassé de la licence, alors autant opter pour la version new-gen qui est à peu près au même prix.

On a adoré :
+ Les qualités de la V360
+ Indéniablement plus joli
+ Techniquement plus solide…
On n'a pas aimé :
- Mais encore perfectible
- Un certain aliasing, encore
- Les défauts de la V360


Consulter les commentaires Article publié le 07/03/2014 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019