Test The Dishwasher : Vampire Smile - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 461 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

The Dishwasher : Vampire Smile



Editeur
Ska Studios
Développeur
Ska Studios
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Action Plateformes
Statut
Disponible
Date de sortie
  06.04.2011
  06.04.2011
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Ninja / Samouraï
Prix de lancement
800 MS Points

Le développeur Ska Studios nous avait surpris en sortant l’excellent Dishwasher il y a un peu plus d’un an sur le Xbox Live Arcade. Le succès du premier opus semble avoir poussé le brésilien à récidiver en sortant la suite de son beat them all 2D, toujours à la sauce Arcade et saupoudré de gore et de malsain. Reste alors à répondre à une question : The Dishwasher : Vampire Smile parvient-il à améliorer la recette de son aîné ?

On prend les mêmes…




Lorsqu’un titre n’inclut pas le chiffre « deux » dans le nom de sa suite, cela signifie généralement qu’il s’agit soit d’un spin-off, soit d’un reboot ou encore d’un add-on déguisé en suite. C’est un peu à cette dernière catégorie que l’on pourrait joindre Dishwasher 2. Vendu sous forme digitale, tout comme son prédécesseur, Vampire Smile tourne avec le même moteur graphique et n’apporte globalement que très peu niveau technique à l’univers du jeu. Plus d’un an après la sortie du premier volet, on aurait pu espérer mieux. Certes, le style graphique est toujours aussi particulier, proche d’un comic extrêmement sombre et malsain et le soft n’est pas vendu très cher, 800 points, soit environ 10€, mais il n’empêche qu’on aurait aimé voir un peu plus d’ambition d’un point de vue purement technique. Le soft reste agréable à l’œil mais certains éléments déçoivent, à commencer par les animations, très moyennes, voire même laborieuses parfois.

Cela étant dit, Dishwasher 2 ne se contente pas non plus du minimum syndical. Si la technique n’a que très peu évolué, le contenu du jeu, lui, a pas mal changé. Ainsi, on découvre un second personnage, féminin cette fois, qui se dirige d’une manière totalement différente. On trouve également de nouvelles armes, des ennemis et niveaux inédits ainsi que pas mal de petites améliorations dans le gameplay et la narration qui le rendent forcément plus sympathique à parcourir. Le soft s’apparente cependant toujours à un beat them all 2D, très bourrin en facile, mais plus technique en difficile, la difficulté ayant été rehaussée pour nous obliger à jouer de manière un peu plus fine. Globalement, le soft est plutôt dynamique. Il faut courir, sauter, frapper, enclencher des finishing moves pour décapiter ses ennemis et faire de courtes séquences de dashs pour avancer plus rapidement ou éviter des attaques. Le sang gicle toujours par hectolitres et la moindre pièce est généralement recouverte de boyaux et autres joyeusetés corporelles après un combat. L’un dans l’autre, Dishwasher s’est donc un peu amélioré, et ce à tous les niveaux. Même le level design a été repensé pour le rendre un peu moins dirigiste et la bande sonore s’avère un poil moins répétitive, avec des thèmes hardcore qui collent toujours parfaitement à l’ambiance du soft.

Cependant, n’espérez pas découvrir de grosses surprises dans cet opus, puisqu’il s’agit globalement d’une suite archi-classique, avec un nouveau scénario (plutôt moyennement expliqué), un nouveau personnage et de nouveaux niveaux. Il n’y a rien de vraiment palpitant, ni même d’original puisque le soft manque cruellement d’ambition, comme si Ska Studios avait préféré se reposer sur ses lauriers sans prendre le moindre risque. Cela dit, le mode coopératif off et online devrait plaire à bon nombre de fans puisqu’il rajoute pas mal d’heures de jeu à une durée de vie déjà très correcte et rend le soft encore plus fun en multijoueur. Il est également un poil plus abordable que son aîné grâce aux niveaux de difficulté et à la progression mieux dosée. Dommage tout de même qu’on ait parfois l’impression de jouer à de simples niveaux additionnels avec quelques features de plus par rapport à l’opus d’origine. Un peu plus d’ambition et d’originalité n’auraient sans doute pas fait de mal à la saga.

Point complet
The Dishwasher : Vampire Smile reprend la recette du précédent et l’améliore en ajoutant un nouveau personnage, de nouveaux ennemis, armes, combos et niveaux. Mieux encore, le mode coopératif off et online ajoute une réelle plus-value à ce beat them all 2D extrêmement gore et fun qui s’inscrit dans la continuité de son aîné. Dommage cependant que le titre n’ait bénéficié que d’une très maigre évolution technique, que les animations soient toujours aussi moyennes et que le soft soit globalement sans grande surprise. On aurait pu imaginer que le carton du premier opus aurait poussé le développeur à nous proposer une suite digne de ce nom, avec nombre de changements et d’améliorations, et force est de constater que si les fans seront ravis de profiter d’un titre dans la continuité de l’opus d’origine, il n’y a pas grand-chose de transcendant à se mettre sous la dent. On a au final une suite assurément maîtrisée qui manque sans doute d’un peu d’ambition.

On a adoré :
+ Le style graphique
+ Level design amélioré
+ Le multijoueur
+ Pas mal de petits ajouts
+ Un second personnage
+ Toujours aussi gore et fun !
On n'a pas aimé :
- Les animations
- Peu d’évolution technique
- Une suite sans surprise
- Scénario moyen


Consulter les commentaires Article publié le 24/04/2011 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021