Test Rayman 3 : Hoodlum Havoc HD - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Rayman 3 HD



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Plateformes
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.03.2012
  21.03.2012
Nombre de joueurs
1
Online
- Classements
Classification PEGI
Son
5.1
Prix de lancement
800 MS Points

Peu avant la sortie de Rayman Origins, Ubisoft avait annoncé le retour du troisième épisode de la série, sorti sur la précédente génération de consoles. Sobrement nommé Rayman 3 : Hoodlum Havoc HD, celui-ci a débarqué sur le marché en ligne de la console, où il est affiché à 800 MSP. Reste alors à voir si cette réédition est réellement nécessaire sur les consoles HD et surtout si le portage est vraiment de qualité...

Un portage convenable




Sorti à une période durant laquelle la Xbox première du nom manquait cruellement de jeux de plates-formes dans son line-up, Rayman 3 : Hoodlum Havoc était plutôt un bon jeu du genre malgré quelques petits défauts. Le soft s'inspirait volontairement des titres issus de la "grande époque" des jeux de plates-formes en 3D, tels que Banjo ou Mario. Rayman 3 parvenait à porter l'univers 2D des deux premiers épisodes et déclinaisons des aventures de Rayman dans un univers en 3D non sans une certaine réussite, à grands renforts de cinématiques rigolotes et de séquences de jeu variées. L'idée de le proposer à nouveau en téléchargement sur le Xbox Live Arcade était forcément intéressante, dans la mesure où une réédition, pour peu qu'elle soit réussie, arrive très facilement à convaincre les fans de débourser une poignée d'euros pour revivre cette expérience unique. Dans le fond comme dans la forme, ce "portage" de Rayman 3 ne s'en sort pas trop mal. Certes, l'essentiel du travail s'est concentré sur le lissage des textures, qui permet au jeu d'avoir une allure beaucoup plus jeune, mais la prise en main a également été optimisée pour le support et le soft n'a rien perdu de son fun. Son tarif de 800 MS Points (soit environ 10€) est donc tout à fait justifié, même si certaines mauvaises langues n'hésiteront pas de préciser qu'Ubisoft aurait pu en faire davantage.

On pense bien entendu à la prise en main qui a très mal vieilli, avec une caméra qui a l'art de se placer n'importe où et un gameplay qui rend le moindre déplacement assez approximatif. On sent que Rayman 3 est encore issu de la période post-jeux N64, et c'est bien dommage. D'ailleurs, ceux qui y toucheront pour la première fois remarqueront vite que même le style graphique, les décors sous formes d'aires de jeu ultra limitées, les personnages stéréotypés à l'extrême et l'humour vieillot s'inspirent des aventures de Banjo, Mario ou encore Crash. Sauf que tous ces éléments ont malheureusement très mal vieilli... Niveau scénario, on regrette la simplicité et la niaiserie de l'intrigue, qui se limite à une lutte contre un ennemi sorti dont ne sait où et qui ne réserve pour ainsi dire que très peu de surprises. Certes, l'univers de Rayman est travaillé et relativement réussi. Certains personnages ont du charisme et le montrent, poussant le joueur à s'attacher à eux. L'ennui, c'est que tout cela est bien trop simplement mis en scène et qu'on finit très vite par se lasser de cette histoire de Lums noirs qui contaminent leur environnement. Côté gameplay à proprement parler, on retrouve grosso modo tout ce qu'on est en droit d'attendre d'un jeu de plates-formes traditionnel avec des phases d'action, des pouvoirs qui permettent de résoudre des énigmes, des mini-jeux basés sur la précision, des combats de boss, des courses poursuites, etc.

Bien sûr, Rayman 3 continue de viser un public très jeune et reste donc très simple d'accès. C'est sans doute ce que lui reprocheront le plus facilement les adultes, en plus de la visibilité offerte par la caméra, tout simplement catastrophique pour un jeu de l'époque actuelle. Néanmoins, il faut bien reconnaître que la quinzaine d'heures de jeu qu'offre l'aventure reste assez agréable à parcourir et que certains passages sont relativement funs. Certes, ce n'est pas le cas de tous, les courses-poursuites étant dans l'ensemble les passages les plus pénibles, à la fois en raison de leur maniabilité et du design atroce, mais la diversité offerte par les différentes séquences de jeu, qui s'alternent avec en plus des mini-jeux, permet de rendre les situations variées et de tenir le joueur scotché à son pad jusqu'à la fin de l'aventure. On aurait sans doute aimé une plus grosse refonte du titre, surtout en ce qui concerne la caméra et la prise en mains, mais Ubisoft semble s'être satisfait du minimum de ce côté en rectifiant juste les textures. S'il avait été proposé à un tarif supérieur, Rayman 3 aurait été déraisonnable. A 800 MSP, malgré ses défauts, il faut bien admettre qu'il demeure un bon jeu de plates-formes, loin d'être extraordinaire, qui a beaucoup vieilli, mais qui n'en demeure pas moins agréable à parcourir et offre une bonne durée de vie. Vu la période de vache maigre que les amateurs de plates-formes traversent, une réédition lissée du titre n'était finalement peut-être pas une mauvaise idée...

Point complet
Rayman 3 reste un bon jeu d'aventure en 3D, relativement long, offrant des situations variées, assez fun et bénéficiant même de textures revues et corrigées pour son passage sur consoles HD. Mais à côté de toutes ces qualités, on note tout de même quelques défauts, à commencer par le côté vieillot de la production, aussi bien au niveau de la prise en main, que de l'univers, que de l'humour ou tout simplement des mécaniques de jeu. On sent très clairement que Rayman 3 n'est plus tout jeune. De plus, la caméra handicape réellement la progression et le soft s'avère tout de même moins attirant qu'un Banjo & Kazooie, aussi bien dans son concept que dans l’univers. Reste qu'en raison du peu de concurrence sur la plateforme, Rayman 3 demeure une valeur sûre qui fera sans doute verser une larme de nostalgie aux fans de la franchise.

On a adoré :
+ Un prix abordable (800 points)
+ Le lissage des textures
+ Une bonne durée de vie
+ Assez fun
+ Situations variées
On n'a pas aimé :
-Ca a mal vieilli...
-Certains passages assez lourds
-L'humour vieillot
-La caméra !


Consulter les commentaires Article publié le 15/04/2012 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019