Test Penny Arcade Adventures : On The Rain-Slick Precipice of Darkness - Episode One - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 307 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Penny Arcade Adventures : On The Rain-Slick Precipice of Darkness - Episode One



Développeur
Hothead Games
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  21.05.2008
  21.05.2008
Nombre de joueurs
1
Mémoire
165.67 Mo
Prix de lancement
1600 MS Points

oncé comme une représentation fidèle à l’extrême à la série et bénéficiant d’un moteur graphique dernier cri, Penny Arcade s’annonçait comme l’un des titres les plus prometteurs du Xbox Live Arcade. Restait à présent à prouver que le jeu en valait la chandelle et que son contenu justifiait la vingtaine d’euros nécessaire pour se le procurer…

L’humour comme bouclier




Depuis plusieurs années, un nouveau mouvement a secoué la toile : celui des webcomics. Mais qu’est-ce qu’un Webcomics demandera le commun des mortels ? Il s’agit d’un comic accessible uniquement via le net et téléchargeable gratuitement. Parmi ceux-ci, on retrouve l’incomparable Penny Arcade qui subsiste grâce aux dons des fans et aux produits dérivés. Après un succès phénoménal en ligne, Penny Arcade débarque donc sous la forme d’un contenu épisodique. Une tentative plutôt risquée pour imposer une licence qui est malheureusement loin d’être connue de tous…

Pour partir sur de solides bases, les développeurs d’Hothead ont décidé de développer un jeu de rôle au tour par tour assez classique qui bénéficie néanmoins d’une esthétique extrêmement fidèle à celle du webcomic. Avec une telle accroche, difficile pour les fans de résister à l’attrait de ce portage… Mais une représentation parfaite de l’univers du comic est-elle suffisante pour les combler ?

D’entrée de jeu, le soft montre ses limites avec un système de création de personnages extrêmement limité dans lequel vous pouvez créer votre héros en tentant en vain de lui donner un style unique. Les formes étant peu nombreuses, vous ne parviendrez en aucun cas à créer votre sosie virtuel, ni même à créer un personnage qui vous corresponde. Après avoir passé cette phase, vous aurez droit à une petite introduction à l’univers complètement loufoque de Penny Arcade. Le concept est simple : vous vivez dans une petite banlieue paisible jusqu’au moment où vous assistez, malgré vous, à la destruction de votre bâtisse par un gigantesque monstre d’acier. Sous le choc de la situation, votre personnage assiste totalement impuissant à la fuite du monstre et se décide enfin à se venger en le poursuivant. Tout au long de l’aventure, vous, et les petits camarades que vous vous ferez au fil de l’histoire, devrez combattre diverses espèces de monstres à travers des combats au tour par tour.

Disons le de suite, le soft est loin de répondre à nos attentes d’un point de vue ludique. A vrai dire, Penny Arcade est à classer parmi les « petits » RPG bas de gamme, drôles 20 minutes, mais tellement répétitifs, linéaires et simples qu’ils en deviennent lassants après une petite demi-heure. Heureusement, le soft d’Hothead dispose d’un humour qui lui confère une identité unique. Et tel est sans nul doute son plus gros point positif. Du côté des bonnes idées, on relèvera aussi l’adaptation très fidèle de l’univers et le système de combats emprunté à Paper Mario, simple mais suffisamment dynamique pour nous tenir en haleine. Reste qu’à moins d’être un fan inconditionnel, Penny Arcade risque vite de vous ennuyer au plus haut point… Raison pour laquelle mieux vaut commencer par lire le webcomic.

En plus d’être trop simple, trop linéaire et trop répétitif, Penny Arcade souffre d’une durée de vie extrêmement limitée (plus de 3 heures quand même) et d’un prix de vente abusif, même s’il faut reconnaître que la bande originale et les graphismes sont plutôt réussis. A 1600 points la version complète, on était clairement en droit d’en attendre plus d’une série aussi légendaire, mais force est de constater que répétitivité et simplicité sont les maîtres mots de ce Penny Arcade.

Point complet
Malheureusement, Penny Arcade échoue là où cela fait le plus mal. Drôle, fun et particulièrement joli, le soft d’Hothead manque également cruellement de profondeur et s’impose comme un RPG sans grande prétention. Fidèle à l’extrême au comic, le soft souffre en effet d’un gameplay extrêmement répétitif et de décors trop linéaires. A 800 points, la pilule serait sans doute passée, mais au-delà de ce tarif, inutile de dire que seuls les fans seront assez fous pour dépenser une telle somme dans un soft de cette qualité.

On a adoré :
+ Fidèle au comic
+ Plutôt joli
+ L’humour
+ Les combats
On n'a pas aimé :
-Assez court
-Trop cher
-Linéaire
-Répétitif


Consulter les commentaires Article publié le 13-06-08 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020