Test Lost Cities - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Lost Cities



Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Réflexion Jeu de cartes
Statut
Disponible
Date de sortie
  23.04.2008
  23.04.2008
Nombre de joueurs
1 à 4
Classification PEGI
Prix de lancement
800 MS Points

Créé en 1999 par Reiner Knizia pour le compte de l'éditeur de jeux de société Kosmos, Lost Cities se dérive en une version vidéoludique sur le Xbox Live Arcade de Microsoft. Édité par Sierra, ce nouveau jeu de cartes se veut tout à fait original et met en avant les nombreux prix reçus par la version boite pour attirer les amateurs du genre. Mérite-t-il le coup d'œil ?

Prospection intelligente




Lost Cities se place tout d'abord dans un univers d'exploration, de découverte et de ruée vers l'or joliment retranscrit par une atmosphère "aventurière" et plusieurs artworks de personnages apparaissant de façon aléatoire sur le menu principal du jeu. Un menu qui nous propose d'ailleurs les habituels modes de jeu, Solo et Multijoueur, tout deux servis par le même gameplay présumé complexe, mais finalement très facile à prendre en main. Prenez cinq types de terrain représentés par des couleurs (Jaune, Bleu, Blanc, Vert et Rouge) et positionnez le tout au centre de l'aire de jeu. En haut et en bas de ces bases de couleurs, un large espace est préservé pour laisser le champ libre aux deux joueurs. Ceux-ci se verront attribuer des cartes en début de partie, chacune représentant une couleur et un nombre allant de 2 à 10. Le but du jeu étant de prospecter des terrains et d'y accumuler les cartes de la plus petite à la plus grande, de façon à faire des bénéfices et ainsi gagner des points à la fin de chaque manche. À chaque tour, le joueur doit poser ou se débarrasser d'une carte pour pouvoir en piocher une ou bien, s’il le désire, prendre l'une des cartes dont s'est débarrassée son adversaire. Le jeu se joue au final sur trois manches cumulées.

Simple expliqué ainsi, le jeu se corse davantage avec les cartes de prospection. Celles-ci, représentées par un petit logo, sont à positionner sur un terrain avant la mise en place des cartes chiffrées. Une carte prospection double le score du terrain. On commence donc avec un gros score dans le négatif, faisant largement baisser le score envisagé. Mais avec un peu d'intelligence et de chance à la pioche, les cartes qui suivront la prospection seront payantes ! À savoir qu'il est possible de cumuler les cartes de prospection pour toujours plus de risques, mais toujours plus de résultats. Lost Cities est donc un jeu de cartes très stratégique où il ne suffit pas d'avoir de la chance et d'empiler carte sur carte pour gagner. Savoir être raisonnable dans ses prospections tout en sachant sur quelles couleurs miser est un dur labeur pour les moins habitués aux jeux de cartes de ce genre.

Des combinaisons spéciales, rapportant gros, sont aussi possibles. Ainsi, enchaîner plusieurs cartes sur une même couleur donne accès à de véritables gros scores. Il est ainsi possible d'atteindre jusqu'à 250 voire 300 points en fin de partie rien qu'avec deux ou trois couleurs bien remplies. De quoi faire rager l'adversaire pourtant bon prospecteur lorsque le gong de l'excellente progression adversaire retentit en pleine partie…

Une jolie adaptation




Très coloré, Lost Cities étonne par sa très chaleureuse interface et sa facilité de prise en main. Aussi, les terrains et cartes de jeu possèdent plusieurs thèmes qu'il est possible de changer via le menu des options. Visuellement, Lost Cities est donc loin de décevoir, surtout pour un jeu de ce genre ! Musicalement, les thèmes ne se renouvellent malheureusement que trop peu, énervant bien évidemment ceux qui enchaîneront partie sur partie. Dommage, car les sonorités sont loin d'être mauvaises... Elles sont justes trop peu nombreuses pour ne pas éternellement se répéter. On appréciera aussi la présence de trois modes de difficulté face aux bots du jeu. De quoi amadouer le gameplay de Lost Cities avec une bonne progression dans les défis proposés, en attendant de se frotter au multijoueur déjà bien plus intéressant…

En effet, un tel jeu de cartes ne pouvait se passer d’un bon mode multijoueur. Reprenant les règles de base, celui-ci fait dans le classique, mais l’efficace. Les parties sont endiablées, très réfléchies et peuvent vite s'éterniser si jamais les deux adversaires prennent le temps de jouer de façon très stratégique. Aussi, les défis ont forcément beaucoup plus de saveur une fois qu'ils font s'affronter deux personnes "physiques". Forçant d'ailleurs malheureusement le mode Solo à se faire oublier au fil du temps... C'est d'ailleurs ici le gros défaut de Lost Cities : un manque flagrant de modes de jeu originaux. On en reste tout le temps aux règles de base ce qui, forcément, rend le soft très vite répétitif. Mais gageons que comme son concurrent principal, le jeu de cartes ultra populaire qu'est le Uno, le titre de Sierra saura se faire apprécier du public connecté au Xbox Live.

Point complet
Lost Cities est une très bonne adaptation du jeu de plateau original, mais il se révèle un peu chiche en modes de jeu. On aurait aimé plus d'inventivité et de folie ! Néanmoins, le gameplay est très bon et les joueurs les plus stratèges du Xbox Live Arcade sauront apprécier ce Lost Cities à sa juste valeur. Dommage que le Uno, son principal concurrent, soit aussi bon marché face aux 800 Microsoft Points requis ici.

On a adoré :
+ L'atmosphère
+ Le gameplay, simple
+ Très stratégique
+ Un bon multijoueur
On n'a pas aimé :
- Forcément répétitif
- Un peu cher ? (800 MP)
- Un solo vite lassant


Consulter les commentaires Article publié le 14-05-08 par William B.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019