Test LIMBO - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 210 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

LIMBO



Editeur
PLAYDEAD
Développeur
PLAYDEAD
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Aventure Puzzle
Statut
Disponible
Date de sortie
  12.2014
Nombre de joueurs
1
Online
- Classements

LIMBO est de retour. Après être sorti sur à peu près tous les supports, le voici qui arrive sur la dernière console de Microsoft. A l'occasion de l'anniversaire de la Xbox One, Microsoft offre le jeu aux acheteurs Day One. Après avoir terminé le titre sur PC, Xbox 360 et PS Vita, nous avons eu la chance de mettre la main sur cette toute dernière version. Sorti en 2010, le jeu a-t-il gardé toutes ses qualités ?

Une histoire en noir et blanc




N'y allons pas par quatre chemins : LIMBO, dans sa version Xbox One, est strictement identique, au pixel près, aux autres versions, dont celle sur 360 qui a déjà été testée sur le site. Pour les nouveaux arrivants, sachez que LIMBO est un jeu de plate-forme développé par les danois de PLAYDEAD. Si la jouabilité, en 2D, semble basique au premier abord, le jeu propose des énigmes allant crescendo dans la complexité, jouant avec la physique et la gravité. Les commandes sont simples : votre personnage saute, pousse ou tire, grimpe, et c'est à peu près tout. Le jeu vous met dans la peau d'un petit garçon et ne s'embarrasse pas d'un quelconque didacticiel ou de cinématiques : vous entrez directement dans le vif du sujet. Le soft parvient avec brio à allier poésie et monde cauchemardesque. Perdu dans un univers sombre mais magnifique, vous allez être confronté à vos peurs d'enfants : la solitude, l'inconnu ou encore la mort. Tout ceci est matérialisé dans le jeu par des pièges mortels ou des menaces bien réelles, telle une araignée géante à faire fuir n'importe quel arachnophobe. Il faut s'accrocher car les morts sont nombreuses et variées : votre personnage peut être victime d'une chute mortelle, d'un empalement, d'un écrasement ou d'une électrocution. La mort arrive d'ailleurs souvent subitement, au risque de provoquer quelques sursauts chez les joueurs. Si tout ceci semble tomber dans la violence pure, sachez que rien n'est montré, ou presque, et la suggestion rend les scènes de décès encore plus prenantes, voire émouvantes. On apercevra simplement votre silhouette se couper en deux ou votre tête se détacher du corps, sans effusion de sang ou autre explosion de tripes.

Le jeu est en noir et blanc, et possède une direction artistique excellente qui lui est propre. Les arrière-plans sont flous, grisonnants et les percées blanches se font très rares. Les éléments d'un blanc pur sont d'ailleurs quasiment absents du titre, mis à part pour représenter les yeux de votre personnage, qui devra rester à l'affût de chaque menace et de quelques éclaircies sporadiques. L'impression de se trouver en train de visionner un vieux film, à la pellicule usée, est très présente, grâce également à la présence d’un grain à l'écran. L'atmosphère du jeu est également très travaillée. Sa bande-son, discrète, reste néanmoins très efficace, à base de bruitages et de quelques pistes sonores sombres, voire glauques. Si tout semble triste et sans espoir, l'attachement envers votre petit personnage fera que vous vous accrocherez à la vie et que vous ferez tout pour le sauver et l'emmener vers un endroit plus sûr, si tant est qu'il existe. Le côté "die and retry" du titre pourra rebuter quelques joueurs. Avare en indications, il laissera perplexe les joueurs les moins patients, qui baisseront les bras après une dizaine de décès sur la même énigme… Car si les premières séquences demandent simplement de déplacer un tronc pour traverser une rivière, en échappant à un rocher géant ou un fossé rempli de piques, certains passages suivants sont bien plus compliqués, à base de caisses à disposer en tenant compte d'une gravité changeante ou de leviers à actionner dans un ordre précis. La satisfaction lors des réussites n'en est que plus gratifiante. N'oubliez pas de chercher dans les décors les objets cachés, ce qui augmentera légèrement la durée de vie du soft, ne dépassant malheureusement pas les quatre heures de jeu. Nous ne pouvons par contre pas encore nous prononcer sur le prix de vente du titre, pas encore communiqué par Microsoft.

Point complet
Après quatre ans et des poussières, LIMBO n'a pas changé. Identique en tout point aux versions précédentes, le titre garde toutes ses qualités (ambiance, direction artistique, pouvoir de suggestion, patte graphique) et ses défauts (manque d'indications, die and retry parfois décourageant, durée de vie). Il n'en reste pas moins une oeuvre à part, travaillée et dégageant une atmosphère unique. On s'attache rapidement à notre personnage et on fait tout pour protéger sa silhouette d'une mort atroce, en résolvant des énigmes de plus en plus complexes. Fortement dispensable pour les joueurs ayant déjà parcouru l'univers du jeu, il n'en reste pas moins un incontournable pour les nouveaux joueurs, à la recherche d'originalité.

On a adoré :
+ Direction artistique unique
+ Ambiance sonore discrète mais intense
+ Le noir et blanc, superbe
+ Pouvoir de suggestion énorme
+ Enigmes à la difficulté croissante
+ De vraies peurs d'enfant
+ L'attachement au personnage
+ Jouabilité simple et accessible…
On n'a pas aimé :
- Malgré des sauts parfois loupés
- Durée de vie légère
- Aucun didacticiel, ni indication
- Rien de plus 4 ans après…


Consulter les commentaires Article publié le 30/11/2014 par Lionel B.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019