Test Guwange - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 245 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Guwange



Editeur
Cave
Développeur
Cave
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Shoot Them'Up
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.11.2010
  10.11.2010
  10.11.2010
Nombre de joueurs
1 à 2
Prix de lancement
800 MS Points

Après avoir sorti toute une série de portages de shoot them up au format boite, l’éditeur nippon Cave s’attaque à présent au Xbox Live Arcade avec le portage du mythique Guwange. L’occasion rêvée pour des milliers d’amateurs de shoot them up de mettre la main sur cette perle de difficulté extrême… Mais le portage vaut-il vraiment ses 800 MS Points ?

Un titre épique




Derrière Guwange se trouve la volonté de Cave de se faire connaître au monde, et plus particulièrement auprès d’un plus large public. Le shoot them up est en effet connu pour être un genre de niche, c’est la raison pour laquelle l’éditeur a souhaité sortir un portage de l’un de ses meilleurs titres sur le Xbox Live Arcade à un tarif relativement ridicule (10€ au lieu des 60€ habituels au format boite). Il a également souhaité rendre le titre plus accessible, sans pour autant le simplifier. Concrètement, cela explique l’apparition de Continues illimités pour les débutants. Néanmoins, que les amateurs du genre se rassurent : le soft demeure encore et toujours l’un des shoot them up les plus difficiles jamais créés. Nettement plus coriace encore que les dix derniers shoot de Cave sortis, Guwange prend un malin plaisir à humilier les joueurs. Si les deux premiers niveaux peuvent s’enchaîner sans perte de vie, la suite est en effet bien plus coriace, avec des dizaines d’ennemis qui vous bombardent de boulettes à l’écran, des boss gigantesques qui vous envoient des rangées entières de bombes et, surtout, le boss de fin le plus épique qu’il nous ait été donné de voir, face auquel un joueur débutant utilisera au moins 10 crédits. L’un des gros atouts du jeu, c’est bien entendu son ambiance féodale extrêmement bien retranscrite et son design général, absolument magnifique, malgré les graphismes qui commencent à dater un peu (1999 quand même).

Malgré ses graphismes désuets, il parvient à donner une impression étonnante, celle de se promener dans un Japon féodal envahi par les esprits et démons. Mieux encore, certains designs de boss feraient presque frémir de peur les joueurs les plus farouches avec des formes dérangeantes mélangeant bestialité, enfance et démonologie. Les musiques ne sont pas en reste, de même que les bruitages, puisque ces derniers accompagnent merveilleusement bien l’univers très sombre du jeu. Au niveau du gameplay, il se différencie assez de la plupart des shoot them up traditionnels. Tout d’abord, le défilement se fait de manière verticale et il est possible de bouger notre personnage comme bon nous semble à l’écran. Ensuite, comme l’action se déroule durant le Moyen-Âge, le joueur dirige un personnage, et non un vaisseau, ce qui rend les déplacements plus lents et plus réalistes. Enfin, vu que l’on dirige un personnage dans des décors, il est question d’éviter les bâtiments, montagnes et autres obstacles qui empêchent d’avancer. Concrètement, cela réduit encore l’espace de jeu et rend les choses encore plus compliquées.

Pour le reste, il est possible d’incarner trois personnages, disposant de leurs propres attaques, d’envoyer une attaque spéciale et de la diriger vers chaque coin de l’écran ou encore de faire apparaître un esprit qui ralentit les tirs des ennemis pour vous aider dans votre progression. Une idée fort sympathique qui s’avère d’une grande utilité mais réduit les points engrangés. Pour le reste, le jeu propose trois modes principaux : le mode Arcade, mode Réarrangé, le Mode Xbox 360, globalement assez similaires mais avec quelques légères améliorations techniques et la possibilité de diriger l’esprit avec le stick droit, sans oublier un mode coopératif off et online. Du côté des déceptions, on regrette que la finition soit aussi perfectible : Cave nous avait habitués à bien mieux en ajoutant plus d’options, plus de modes de jeu, ou encore en peaufinant le moteur graphique. Dans le cas présent, Guwange reste un portage assez vilain, avec cependant quelques ajouts majeurs, proposé à un tarif néanmoins très attractif. Une petite refonte graphique et quelques modes de jeu supplémentaires n’auraient pas été de trop. En l’état, le soft demeure néanmoins très bon, surtout pour son prix et son âge.

Point complet
Avec Guwange, Cave nous propose un autre de ses meilleurs shoot them up, encore plus difficiles que les précédents sortis sur Xbox 360, mais cette fois vendu sur le Xbox Live Arcade contre une poignée de points. Les habitués se délecteront de ce nouveau portage, certes perfectible et moins complet que les sorties boites de l’éditeur, mais tout de même très bon, difficile et disposant d’un design et d’une ambiance mémorables.

On a adoré :
+ Toujours aussi difficile
+ Le boss de fin
+ L’ambiance féodale
+ Le design général
+ Pas cher ! (800 MSP)
On n'a pas aimé :
- Finition perfectible
- Pas aussi complet que les autres Cave
- Des graphismes qui ont vieilli


Consulter les commentaires Article publié le 15/11/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019