Test Final Fight : Double Impact - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Final Fight : Double Impact



Editeur
Capcom
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Beat'em All
Statut
Disponible
Date de sortie
  14.04.2010
  14.04.2010
Nombre de joueurs
1 à 2
Online
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Prix de lancement
800 MS Points

Final Fight fait sans aucun doute partie des grands classiques du beat them all. La série de Capcom bénéficie non seulement d’une renommée hors norme mais également d’une large communauté de fans à travers le monde. Mais était-ce suffisant pour justifier la sortie du Double Impact en digital, et ce à 800 MS Points ?

Trop vieux, trop cher




Il est difficile de comprendre ce qui a piqué Capcom avec ce Final Fight : Double Impact. D’une part, on se dit en effet que la série mérite depuis longtemps de figurer dans le catalogue de jeux du XLA, mais sous forme d’anthologie et à petit tarif. D’autre part, on se rend très vite compte que le gameplay a énormément vieilli et que le format de diffusion de cet opus n’est peut-être pas le plus approprié. Comprenez par là que proposer un oldies qui a bien mal vieilli à 800 MS Points sur le Live, avec un clone de Golden Axe pas très intéressant en bonus, n’est clairement pas une idée ingénieuse. Double Impact et Magic Sword avaient clairement plus leur place dans la Game Room. Si on laisse de côté ce format de diffusion, on se rend tout de même compte que le portage est loin d’être mauvais. Tout d’abord, l’interface de cet opus HD est d’excellente facture, avec des menus magnifiques et un affichage borne arcade du plus bel effet. Les développeurs ont même intégré divers filtres graphiques qui permettent de redécouvrir le jeu sous plusieurs esthétiques. Inutile de dire que cela fera verser une larme à tous les nostalgiques.

Néanmoins, il est toujours difficile de comprendre pourquoi Capcom n’en a pas profité pour relifter son jeu, surtout à ce tarif. Double Impact avait beau être une référence à l’époque, son gameplay a bien mal vieilli puisqu’il se limite à sauter, enchaîner un coup de pied, frapper ou chopper les ennemis dans des décors linéaires sur plusieurs plans, mais tout en 2D. Du coup, pour un jeune joueur l’intérêt n’est pas là, surtout que le jeu est forcément très court et que le titre offert en bonus, Magic Sword, n’est qu’une sorte de clone de Golden Axe pas forcément mauvais mais encore plus vintage et bien moins passionnant. Quant aux aficionados de la licence, ils seront choqués de constater que seul le mode difficile est de la partie, mais avec des crédits illimités… Pour 800 MS Points, on aurait clairement pu espérer plus d’options, modes de jeu, bonus et même jeux puisque cette mini-compilation aurait pu accueillir d’autres classiques du beat them all made in Capcom. En l’état, il reste cependant de la coopération en ligne et quelques petits bonus à débloquer (artworks) en réalisant les micro-défis au sein de chaque mission.

Point complet
Au final, on se demande bien ce que ce Final Fight : Double Impact vient faire à un tel tarif sur le Xbox Live Arcade. Le titre aurait très clairement mérité sa place dans la Game Room tant il a vieilli au fil des années. Certes, le portage n’est pas mauvais du tout et un jeu bonus est même offert, mais il n’empêche que ce type de trip nostalgique devrait être disponible à tout petit prix ou alors proposer une réelle évolution graphique. Qui plus est, les fans purs et durs de la série seront déçus de constater qu’un seul mode de difficulté est présent : le mode difficile, avec crédits illimités…

On a adoré :
+ L’interface
+ Les différents filtres
+ Un grand classique du beat them all
On n'a pas aimé :
- Beaucoup trop cher (800 pts)
- Ca a beaucoup vieilli !
- Durée de vie très courte
- Crédits illimités


Consulter les commentaires Article publié le 02/05/2010 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019