Test Crimson Alliance - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Crimson Alliance



Développeur
Certain Affinity
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Action Jeu de rôle (RPG)
Statut
Disponible
Date de sortie
  07.09.2011
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Prix de lancement
1200 MS Points

Connu pour son travail sur les packs de cartes d’Halo Reach, de CoD Black Ops et de Left 4 Dead, mais également pour son petit jeu Arcade Age of Booty, le studio Certain Affinity ne demandait qu’à prouver sa valeur en développant un plus gros projet. C’est désormais chose faite puisque Microsoft Games leur a donné leur chance avec Crimson Alliance, un hack & slash/RPG old school dans la veine de Diablo, et plus récemment de Torchlight. Le jeu s’avère-t-il être une bonne surprise ou une énième déception ?

Une excellente surprise !




Au premier coup d’œil, Crimson Alliance ressemble étrangement à une copie conforme de Torchlight avec son gameplay directement inspiré de la saga de Blizzard et ses graphismes cel-shadés (qui conservent cependant un côté réaliste et très sombre). Pourtant, le titre parvient à se différencier de son modèle. Tout d’abord, il est le premier jeu vendu sous deux formes différentes sur le Live. Vous pouvez obtenir la version de base à 800 MS Points (environ 10€), avec un seul guerrier, et la version « complète » à 1200 MS Points (environ 15€), avec trois guerriers. Ces trois personnages disposent d’attaques, de styles de combat et de facultés complètement différents. Le barbare humain est spécialisé dans la mêlée, le mage dans les attaques magiques et la guerrière dans les attaques rapides et les replis. Le choix du personnage est donc très important et le jeu est si agréable qu’on n’hésite pas une seule seconde à le refaire trois fois, avec chacun des héros. Cependant, précisons tout de même que la possibilité d’acheter la version de base est très bienvenue, dans la mesure où un joueur lambda n’aura pas forcément envie de finir trois fois l’aventure. Quel que soit le modèle choisi, le jeu mérite clairement votre intérêt car il dispose d’une réalisation de très haute volée. Côté gameplay, cela reste du grand classique avec de l’exploration de donjons, des zones secrètes, des dizaines d’ennemis, des boss, des trésors à découvrir, des leviers à actionner et des passages secrets à découvrir avec chacun des personnages. Là où le jeu se différencie un peu de son modèle, c’est dans les séquences de combat à proprement parler. Si la classe guerrière est classique à jouer, la combattante, elle, offre une approche vraiment unique, avec la possibilité d’avancer sans faire de bruit, de faire des attaques éclaires en pressant X, de bloquer, parer, avancer rapidement, lancer des poignards pour, par exemples, faire sauter des bidons d’essence ou tuer ses ennemis à distance.

Les possibilités sont vraiment nombreuses et les combats extrêmement dynamiques. D’ailleurs, on remarque d’entrée de jeu que les développeurs ont très bien conçu leur bébé avec un level design de haute volée regorgeant de passages secrets et de trésors à récupérer, sans oublier les différentes sortes de monstres, vraiment très variés et disposant d’attaques qui vous mettront vraiment à mal. Sans parler des boss et demi-boss, nombreux, agressifs et jouissifs à combattre ! Du côté des affrontements, le jeu convainc sans doute plus que Torchlight de par sa précision, le fun qui s’en dégage et son dynamisme. Là où le jeu enterre littéralement son modèle, c’est dans le fait qu’il est possible d’y jouer en coopération à deux, trois et même quatre joueurs ! Les parties s’enchaînent alors à une vitesse incroyable et le fun est toujours de la partie, le tout sans une once de lag. Il faut avouer que de ce côté, les développeurs ont plutôt bien géré leur bébé. Plus impressionnant encore, nous n’avons pas rencontré le moindre bug durant l’aventure, chose plutôt rare pour le genre. Ajoutez à cela des niveaux vraiment très variés, disposant d’un design fantastique, mais également une difficulté croissante et bien dosée, des niveaux bonus et une gestion de l’inventaire simplifiée finalement très agréable et vous comprendrez tout l’intérêt du soft. Cependant, Crimson Alliance n’est pas non plus parfait. Si le jeu n’est pas « facile » (car il offre un gameplay orienté action assez recherché), il n’en demeure pas moins relativement court par rapport aux standards du genre. Il se boucle en effet en trois heures en mode normal. Après, vous pouvez toujours tenter de découvrir les autres zones secrètes, refaire l’aventure avec un autre héros et tenter le coopératif.

De ce côté-là, le jeu est complet, mais il est tout de même regrettable qu’il ne soit pas un peu plus long. Quatre à cinq heures de jeu n’auraient pas fait de mal. Certains seront également gênés par l’acquisition d’expérience, inutile dans ici si ce n’est pour l’ego, puisque seule l’acquisition d’armes et d’équipements booste les caractéristiques du héros. Une prise de risque qui n’est pas si gênante que cela dans la mesure où le soft reste assez technique au niveau des combats et se veut plutôt réaliste et sombre. Niveau réalisation enfin, Crimson Alliance s’en sort avec les honneurs, puisque le titre s’offre des graphismes cel-shadés de toute beauté dévoilant un univers graphique soigné, sombre et incroyablement attractif. Pour finir, la bande sonore n’est pas en reste avec des musiques de qualité et des doublages plutôt bons lors des cinématiques sous forme d’artworks. On aurait aimé un scénario un peu plus recherché, celui-ci se limitant à quelques lignes, mais au final, il fait plutôt bien son office, malgré sa durée de vie limitée. Pour 800 MS Points, les débutants auront déjà un excellent hack & slash sous la main, alors que les joueurs plus passionnés auront un titre un peu plus complet en déboursant les 1200 MS Points. Quoi qu’il en soit, le jeu mérite clairement l’investissement tant il a à offrir. Il serait vraiment dommage de passer à côté d’une telle aventure à cause de sa durée limitée, qui est en outre rallongée par les classes et la coopération off et online.

Point complet
Alors qu’on ne s’attendait pas forcément à une claque, Crimson Alliance nous surprend là où on ne l’attendait pas en s’imposant comme un très bon hack & slash old school, mêlant action, réflexion et jeu de rôle. Très proche de Torchlight dans sa réalisation tout comme dans son gameplay, le titre est une véritable bouffée d’air frais pour le genre, offrant également pour la première fois le choix aux acheteurs de son prix. Vendu 800 MS Points dans sa version de base, avec un seul personnage jouable, le jeu est très abordable pour le joueur lambda, et ne coûte que 400 points de plus pour ceux qui veulent le finir avec chacun des trois personnages disponibles. Un modèle financier sympathique qui a le mérite de convenir à tous. Ajoutez à cela de la coopération off et online, une réalisation majestueuse et un gameplay au poil et vous obtenez l’une des nouvelles références du genre, tout simplement. Seule petite ombre au tableau : le jeu n’est pas très long, mais vu que les trois personnages proposent trois approches très différentes, nul doute que ceux qui y accrocheront vraiment auront de quoi faire !

On a adoré :
+ Très joli
+ Plusieurs possibilités d’achat
+ Difficulté bien dosée
+ Gameplay au poil
+ Coopération off et online
+ Décors variés
+ Personnages très différents
On n'a pas aimé :
- Assez court
- Histoire simpliste


Consulter les commentaires Article publié le 11/09/2011 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019