Test Castlevania : Lords of Shadow - Mirror of Fate HD - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 227 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Castlevania : Lords of Shadow - Mirror of Fate HD



Editeur
Konami
Distributeur
Xbox Live Arcade
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.10.2013
  25.10.2013
Nombre de joueurs
1

S’il y a une série qui a marqué les esprits des joueurs, et qui continue à le faire depuis plus de vingt ans, c’est bien Castlevania (avec plus d’une vingtaine de jeux à son actif). La saga entre les Belmont et Dracula n’a pas fini de s’étoffer, c’est donc un nouvel opus qui est arrivé sur le Marketplace sous le nom de Castlevania : Lords of Shadow - Mirror of Fate HD… Enfin, nouveau, le mot est grand puisqu’il s’agit en fait du portage HD du titre sorti un peu plus tôt cette année sur la 3DS et développé par Mercury Steam Entertainment. Comme il fait le lien entre les deux épisodes de Lords of Shadow, l’initiative est appréciable pour les joueurs ne possédant pas la console portable. Mais cet épisode apporte-t-il un vrai plus à la saga ?

Opus vampirisé




Si les deux épisodes de Castlevania sortis sur Xbox 360 s’étaient un peu éloignés de la saga d’origine, cet opus marque un retour aux sources avec un style action/plateforme en 2D. Le joueur incarne tour à tour Simon Belmont, Trevor Belmont et Alucard, dans trois parties distinctes de l’aventure, l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ces personnages. Un peu plus seulement car le scénario reste assez basique. Certes, c’est le genre qui veut cela, mais il aurait été agréable d’en apprendre un peu plus sur les personnages, d’autant plus que ce titre se présente comme un lien scénaristique entre les deux Lords of Shadow. Les cinématiques façon cel-shading sont plutôt jolies et stylisées, tandis que les doublages sont corrects, sans être inoubliables. Quant à la musique, elle pose l’ambiance de façon agréable, même si tous les thèmes ne se valent pas. Le portage est plutôt réussi et les graphismes sont propres pour un jeu XLA. Chaque personnage va devoir traverser le château pour accomplir son destin et parfois influer sur le destin d’un des deux autres héros. Les trois protagonistes sont globalement bien animés et disposent d’une jolie panoplie de coups et combos qui se débloquent avec les points d’expérience récoltés (qui ne servent d’ailleurs qu’à ça). A cela, il faut ajouter les finish moves spécifiques à chaque personnage et à chaque ennemi. Par contre, il est vraiment dommage que ce soit les mêmes combos pour les trois personnages, qui se différencient juste par leurs capacités spéciales et armes secondaires.

Parmi ces capacités, on trouve des esprits boucliers ou d’attaque, des ailes pour planer, transformation en brume ou en loup-garou, manipulation du temps... Du côté des armes secondaires, le fouet de base côtoie des croix de lancer, des bombes électriques ou explosives... Globalement, l’arsenal est varié, tout comme les coups disponibles, mais il est vraiment dommage que les personnages soient aussi peu différenciés mis à part la portée des sauts, la vitesse ou la capacité à planer. Le gameplay de base est très axé plateforme, avec l’exploration de toutes les salles du château, à l’aide du grappin et des points d’escalade. Les nombreux ennemis et les combats donnent un petit côté beat’em all au titre. Les mouvements de base sont classiques mais efficaces : saut, parade, attaque, attaque de zone, plus les pouvoirs spéciaux. Pour ce qui est de la maniabilité, les combats sont un poil lourds, mais restent facilement jouables. Hormis quelques boss, la difficulté n’est vraiment pas élevée, car même si les ennemis tapent forts, la parade au bon moment permet d’étourdir l’attaquant et de contre-attaquer sévèrement. La maîtrise de l’esquive est indispensable car de nombreux coups (signalés par une lueur blanche) sont imparables. Si la parade et l’esquive ne sont pas maîtrisées face aux boss, la barre de vie chute très rapidement. Cependant, comme ils suivent des séquences fixes, il est assez facile d’en venir à bout une fois l’enchaînement intégré. Étant donné que les capacités spéciales se débloquent au fur et à mesure, de nombreux endroits ne sont pas accessibles au premier passage et demandent donc d’y revenir une fois la capacité correspondante acquise pour en percer tous les secrets.

Heureusement que des téléporteurs permettent de voyager rapidement à travers les salles. Les niveaux sont parsemés de fontaines de vie et de magie, ainsi que de secrets (parchemins et coffres) plus ou moins disséminés, certains demandant pas mal de recherche pour mettre la main dessus. Le côté assez répétitif plateforme/beat’em all est atténué par différentes phases de jeu : passages sous l’eau, quelques énigmes convenables, un poil de QTE bien intégrés. Pour aider les joueurs dans leur périple, une carte indique la géographie des lieux découverts et l’éventuelle présence de secrets, de fontaines et autres issues. Cette carte reste assez vague, sous forme de case, et permet de donner une indication sans non plus totalement mâcher le travail, même si elle simplifie grandement les choses. Pour ceux cherchant un peu plus de challenge, elle peut se désactiver, rendant la collecte (et la progression) nettement plus ardue. En plus de l’amélioration graphique, cette version HD propose le mode Boss Rush, qui offre un bon challenge et rattrape la faible difficulté du jeu. Ce mode demande en effet de battre tous les boss, les uns après les autres, avec la même barre de vie, le tout chronométré et dans diverses difficultés. Cela enrichit la durée de jeu moyenne : pour tout finir à 100%, il faut une dizaine d’heures, mais en fonçant en ligne droite, on peut compter moins de la moitié. A noter la présence d’une cinématique bonus pour les joueurs s’étant donné la peine de finir le jeu à 100%. Cette version s’enrichit aussi de classements en ligne, ainsi que de l’accès à la démo de Lords of Shadow 2, petit bonus très appréciable pour ceux qui attendent le titre avec impatience !

Point complet
Ce portage permet aux joueurs ne disposant pas de la 3DS de faire le lien entre les deux épisodes de Lords of Shadow, même si le scénario reste assez limité. Le titre offre un retour aux sources avec un style action/plateforme dans le château de Dracula. Malgré la succession de trois héros, les changements de gameplay sont assez minimes et c’est dommage, car l’aventure aurait pu être plus variée. Cependant, cet opus reste une expérience agréable avec tous les secrets à dénicher dans les différentes pièces du château et un joli nombre de combos. Côté ambiance, on a déjà vu mieux pour du Castlevania, mais l’ensemble reste très correct. Sans faire d’éclats, Castlevania : Lords of Shadow - Mirror of Fate HD se place dans une bonne moyenne et occupe décemment le joueur en attendant LoS 2.

On a adoré :
+ Les 3 héros
+ Les salles du château
+ Bonus pour le 100%
+ Gameplay classique et efficace
+ L’action/plateforme des débuts
+ Capacités spéciales variées
+ Nombreux combos
+ Carte pouvant être désactivée
+ Les téléporteurs
+ Les secrets
+ Challenge du mode Boss Rush
+ La démo de LoS 2 en bonus
On n'a pas aimé :
- Globalement très facile
- Combats un poil lourds
- Chargements un peu longs
- Combos identiques pour les 3
- Scénario un peu léger
- Un peu court en ligne droite


Consulter les commentaires Article publié le 23/11/2013 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019