Test 0 Day Attack on Earth - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

0 Day Attack on Earth



Editeur
Square Enix
Développeur
Gulti
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Shoot Them'Up
Statut
Disponible
Date de sortie
  23.12.2009
  23.12.2009
  23.12.2009
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Prix de lancement
1200 MS Points

Depuis la sortie du célèbre Space Invaders sur machines Arcade en 1978, nombreux sont les studios de développement qui se sont lancés dans la création du descendant ultime. Environ trente années plus tard et grâce à l'apparition du Xbox live Arcade, nous assistons à une véritable recrudescence d'un type qui a fait le plaisir des joueurs de plusieurs générations. Ainsi, Square Enix et Gulti ont décidé de se lancer dans la création de 0 Day Attack on Earth, un énième shoot them up vendu au prix pharaonique de 1200 MS Points (environ 14 euros). Reste à savoir si ce dernier est justifié et si le titre est bon…

Et paf l'Alien




D'emblée, ce shoot them up nerveux vous place dans la peau d'un pilote de combat qui va devoir sauver l'humanité d'infâmes extraterrestres en seulement sept jours. Sur ce, les grands pontes de l'armée ne font ni une, ni deux et vous envoient dans le ciel de New York, Tokyo et Paris, en compagnie de trois autres avions contrôlés par l'IA (mais que vous pouvez choisir au moment de lancer un niveau). Votre mission : remettre de l'ordre sur la planète bleue. Notons que pour gagner en immersion, les développeurs ont choisi d'incorporer des images satellites des villes énoncées précédemment. Ce moyen, déjà utilisé par Ubisoft dans HAWX, est toutefois beaucoup moins flatteur dans le jeu de Square Enix. En effet, on observe des images ternes et on se surprend à découvrir des bâtiments maladroitement implantés sur leur propre image satellite, sans parler des animations douteuses des avions lors de leur maniement. Du côté du gameplay, 0 Day Attack on Earth se contrôle grâce au joystick gauche pour la direction et droit pour l'orientation des tirs, avec en plus trois bombes qui, lors de l'explosion, entourent votre vaisseau. Cette recette a déjà fait ses preuves auparavant et a le mérite de conférer au soft une prise en main quasi immédiate. Toutefois, les développeurs se sont empressés de la rendre exécrable, en partie à cause d'un angle de vue qui ne laisse pratiquement aucune visibilité au joueur.

Si bien que l'on en vient (très !) souvent à se heurter à des nuages roses qui servent à produire des vaisseaux Aliens et même à la limite des cartes proposées. Vous devez par conséquent oublier la touche de boost dès à présent, puisque vous n'aurez pas le plaisir de l'actionner souvent. Pire ! Vous serez consterné d'ennui face à un mode solo dénué d'intérêt et de challenge. Par exemple, le fait de tourner autour d'un ennemi en lui tirant dessus vous permet de remporter toutes les oppositions, tandis que votre leitmotiv, pour les chasseurs plus petits, est de fuir irrémédiablement. En ce qui concerne la durée de vie, les vingt-et-un niveaux proposés (dont trois boss médiocres) arrondissent le temps de jeu à moins de trois heures. Ne comptez pas non plus sur le multijoueur pour prolonger l'aventure puisque celui-ci est désert, tout en sachant que le soft ne dispose pas de mode local. Avec son concept terriblement ennuyeux, le soft plonge un peu plus dans les abysses à cause de l'I.A. ennemie catastrophique. De ce fait, la totalité des monstres visqueux que vous croisez au cours de l'aventure se comportent de la même façon…

En sus, il est très simple de prévoir tous les mouvements rivaux une fois les sept premiers niveaux de New York terminés. Malheureusement, l'I.A. alliée n'a pas subi de traitement de faveur puisqu'elle ne vous aide quasiment pas et vous laisse assister impuissant à votre destruction lorsqu'un Alien se colle à votre vaisseau. Consternant ! De surcroît, le titre dispose de bruitages exécrables et d'une musique très répétitive qui vous amène le plus souvent à éteindre le son de votre téléviseur. Toutefois, le réel point fort du jeu réside seulement dans le nombre important d'ennemis à exterminer. Reste à savoir que les amateurs du genre devraient donc prendre du plaisir à passer les grades attribués en fin de missions et pourront bichonner leurs avions en les personnalisant (couleur, apparence). A noter que le jeu dispose de trente-six avions supplémentaires aux compétences propres à débloquer (même si on en vient vite à tourner en rond). Mais la maniabilité désastreuse de ce soft, couplée à la distance d'affichage plus que réduite, ne permet pas à l'éditeur de vendre ce mauvais jeu à un prix si élevé.

Point complet
0 Day Attack on Earth démontre avec brio qu'un grand éditeur nippon peut plébisciter un jeu dénué d'intérêt et lassant pour un prix très élevé. Graphiquement moyen, répétitif, avec un mode multijoueur désertique et une maniabilité désastreuse, ce shoot them up est un titre à absolument éviter pour les joueurs de tous les horizons vidéoludiques, surtout qu’il existe bien d’autres titres du genre qui sont moins chers et bien meilleurs (largement même).

On a adoré :
+ Nombreux ennemis
+ Explosions dans tous les sens
+ Les avions à débloquer
On n'a pas aimé :
- I.A. catastrophique
- Trop cher (1200 MS Points)
- Court
- Pas de multi local
- Extrêmement répétitif
- Boss sans intérêt


Consulter les commentaires Article publié le 31/01/2010 par Kévin F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019