Test Links 2004 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 208 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Links 2004



Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.11.2003
  11.11.2003
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
- Réseau local
Classification PEGI
Son
5.1

Depuis plus de dix ans, une lutte acharnée pour la conquête des greens se joue entre deux ténors du genre, Tiger Wood PGA Tour et la série des Links. Après s'être établi sans conteste comme la référence des jeux de golfe sur ordinateurs, Microsoft Games passe à l'offensive console en portant enfin sa série sur Xbox. Totalement reconçu pour celle-ci, Links 2004 se présente comme l'expérience ultime des jeux de golf, alors vraie révolution ou pure adaptation, réponse tout de suite dans ce test complet de Links 2004...

 

Un gameplay digne d'un premier mondial :





Très similaire à un Tiger Wood PGA Tour, Links 2004 offre une maniabilité à la fois accessible et techniquement aisée. Le swing est géré via le stick analogique gauche. Orientez celui-ci vers le bas pour amorcer un swing. Une jauge de puissance montera alors et il vous suffira d'orienter le stick vers le haut, au niveau de puissance voulue, pour compléter le swing. Geste principal de Links 2004, cette gestion des tirs est formidablement simple à prendre en main et il sera vite fait de devenir un professionnel des putts et autres sorties de bunkers. De sorte, qu’il ne vous suffira, en difficulté facile, que de gérer la puissance, la direction et le dénivelé du terrain pour effectuer un coup. La sélection des clubs et du mode de tir approprié se faisant elle automatiquement. Bien sûr, en changeant de niveau de difficulté tous ceci disparaît peu à peu. Mais comme dans un jeu de voiture avec l'aide au pilotage, ces diverses difficultés permettent une prise en main rapide et aisée, permettant aux novices des greens de ne pas appréhender leurs premiers trous. Les experts des swing peuvent cependant être rassurés, puisqu'il leur suffira de passer en difficulté professionnelle pour voir toutes ces aides disparaître, laissant votre golfeur bien seul devant la hantise du double bogey.

 

Bienvenu sur Eurosport !



La chose qui est remarquablement bien gérée dans ce Links 2004, c'est le dynamisme des parties. En effet, loin d'être morne et sans vie, les matchs sont parsemés de points de vues et d’effets cinématographiques tendant à créer une dynamique de victoire. Tout d'abord, les matchs sont retranscrits comme à la télé. Les points de vues sont réalistes et les différentes caméras bien pensées. L'immersion est alors totale et on aura vite l’impression de participer corps et âme à un point, en suivant l'arrivée de la balle jusqu'à son point de chute. Vient ensuite les effets que l'on pourra qualifier d'originaux. Faites un tir de qualité et vous aurez droit à un ralenti à la Matrix, la balle laissant comme dans le film des distorsions dues à la vitesse. Pareil pour les putts exceptionnels, qui feront place à une séance photo, l'approche de la balle étant découpée en plusieurs prises de vue. On en compte en tout un peu moins d'une dizaine, et nul doute que cela constitue l'un des grands atouts de ce Links 2004.

 

Modes de jeux : Links 2004 rencontre Multiplicity :



Ne bénéficiant pas de la licence PGA, Links 2004 ne propose que très peu de parcours réels, sachant que tous sont exclus du circuit officiel. Passée cette désillusion, on constatera que ce défaut de licence sévit aussi dans l'écran de sélection des personnages. En effet, seuls quatre grands noms du golf mondial sont présents. On aura donc la possibilité d'incarner au choix Annika Sorenstam, Mike Weir, Sergio Garcia ou encore Jesper Parnevik. Soit deux compétiteurs du circuit masculin et deux du circuit féminin. A ce chiffre bien faible, ce rajouterons six compétiteurs fictifs, que nous pourrons customiser à loisirs afin de créer le golfeur de vos rêves. Et ce sera d'ailleurs l'un des passages obligés de ce Links 2004. En effet, la création de votre golfeur égayera les premières minutes de jeu. La répartition de point de compétences et habillage vestimentaire seront alors d'actualité, pour affronter comme il se doit par la suite les dix modes de jeux du titre.



L'un des plus palpitants reste le mode carrière. Celui-ci constitue une véritable odyssée puisque proposant trente tournois, répartis sur cinq tours différents, qui sont tout autant de niveau de difficultés. L'objectif sera ici de faire progresser votre personnage au sein de la hiérarchie mondiale, en gagnant au fil des matchs de l'argent, permettant lui de compléter vos compétences. Vous pourrez dépenser à loisir vos deniers dans quatre catégories d'aptitude : puissance, contrôle, putting, et recovery.

À cette immense mode, se greffe pas moins de sept modes de jeu jouable en solo ou à quatre en multijoueur : Stroke, Match, Nassau, Skins, Stableford, Meilleur coup et coup alterné. Tous proposent une variante des règles de base intéressante, et certains nécessitent même une coopération entre les joueurs d'une même équipe. Enfin, de façon à être tout à fait complet, un mode challenge se présente à vous, permettant lui de tester vos compétences et de déverrouiller jusqu'à quatre nouveaux parcours. Bref, Links 2004 se dote d’une durée de vie immense, qui ravira les accrocs de la touffe d'herbe.

 

La nature en haute définition :



Graphiquement, Links 2004 met une réelle baffe à la concurrence. Les golfeurs, bien qu’un peu raide, sont très bien modélisés. Ils disposent de mouvements fort honorablement retranscrits et d'animations faciales des plus saisissantes. De ce fait, il ne sera pas rare de voir vos habituels joueurs faire une crise de nerfs et jeter leur club suite à un excés de colère. Leurs ombres sont tout autant irréprochables, mais là où Links 2004 assoit sa suprématie, c'est dans le rendue des parcours et des effets climatiques. C'est simple, c'est comme à la télé. Les greens sont immenses, d'une extrême finesse et bourrée de petits détails. Des papillons errent sans but, des oiseaux s'envolent et le publique, venu en masse, acclame vos plus beaux coups. Ensuite, comment passer sous silence la gestion de la météo. Magistral coup de force de la part des développeurs, les multiples effets d'orages, de pluies ou de brumes apparaissent si réalistes que l'on en viendrait presque à vouloir rentrer dans le traditionnel salon de thé. Ce que l'on appréciera aussi tout particulièrement, c'est le rendu photo réaliste de l'ensemble. Loin de proposer une vision édulcorée de la chose, Links 2004 opte pour une chartre graphique de bon ton, ayant comme objectif de se rapprocher au maximum de la réalité. De fait, l'on a la réelle impression d'évoluer au sein de vert terrain immense, rempli de vie et d'activité. Ce sentiment étant fortement conditionné par le champ de vision hallucinant que propose le jeu.

Seul défaut à mettre à l'actif de Links 2004, un aliasing trop présent. Et oui, comme souvent ça brille et on aura tendance à percevoir un minime effet d'escalier autour des golfeurs et une désagréable sensation flashie sur les parcours. On pourra aussi regretter la relative sobriété de la bande sonore. Morne et sans âme, la musique n'arrive pas à s'imposer, de telle sorte que l'on préférera le calme des champs d'oiseaux. Les commentateurs ne seront pas là pour rehausser la chose, répétitifs et exclusivement en anglais, on préférera vite les clameurs de public qui lui est tout acquit à votre cause.

 

Le golf passe le cap du Xbox Live :





Une fois avoir créé et optimisé votre golfeur, une seule dernière compétition s’offre à vous, le monde. En effet, Links 2004 est le premier jeu de golf Xbox à proposer une compatibilité Xbox Live et encore plus fort, le service XSN Sports. Le titre Microsoft fait donc la totale, en proposant jeu en ligne, classement et téléchargement (payant si l'on se réfère aux États-Unis). Vient ensuite, comme évoqué précédement, le XSN Sports qui vous permettra de rejoindre ou créer vos propres tournois Links 2004, consulter les statistiques et connaître votre classement mondial. Tous les modes de jeu de Links 2004 sont jouables sur le net jusqu'à quatre joueurs, et pour la première fois en simultanée dans l'inédit mode Fast Play. Très déroutant au premier abord, celui-ci s'avère au fil des parties amusant et d'une très grande convivialité. Il s'agit de parties simples, mais au lieu de jouer au tour par tour, tous les acteurs d'une partie jouent simultanément, créant ainsi un dynamisme et une rapidité d'actions plus qu'agréable. Bien sûr, les non possesseur du Xbox Live ne seront pas oubliés pour autant côté multijoueurs, puisqu'il sera possible de jouer jusqu'à quatre sur une même console et même connaître le plaisir du réseau local en connectant deux Xbox entre elles.

Point complet
Pour une première apparition sur console, la mythique série PC est un portage grand luxe. Bénéficiant d'un habillage graphique à toute épreuve et d'une maniabilité mi-simulation, mi-arcade des plus convaincantes, Links 2004 saura séduire aussi bien les novices, que les professionnels des greens virtuels. De plus, avec sa compatibilité Xbox Live et XSN, Links 2004 s'impose sans conteste comme la référence de jeux de golf de cette fin d'année.

On a adoré :
+ Des graphismes de très grande qualité
+ La modélisation des golfeurs
+ La durée de vie
+ La maniabilité
+ Le Xbox Live
+ La compatibilité XSN
+ Les effets lors des tirs Les moins :
On n'a pas aimé :
- Léger aliasing
- Une bande sonore fade
- Répétitif pour les non amateurs de ce sport


Consulter les commentaires Article publié le 14-12-03 par Goulitch


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019