Test Les Sims 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Les Sims 2



Développeur
Maxis
Genre
Simulation de vie
Statut
Disponible
Date de sortie
  04.11.2005
  24.10.2005
Nombre de joueurs
1 à 2
Classification PEGI
Son
5.1

Comme chaque année, les Sims sont de sortie, et pour Noël, c’est sur consoles qu’ils débarquent ! Ce second volet de la saga avait connu un assez gros succès en septembre de l’année dernière sur PC, raison pour laquelle les développeurs de chez Maxis ont tout naturellement décidé d’opérer un portage de la bête sur consoles. Une tentative qui se solde finalement par une réussite puisque les Sims 2 n’a pas trop souffert de l’adaptation et s’octroie même un mode deux joueurs pour l’occasion.

Crée ta vie !




Le principe des Sims est on ne peut plus simple : créer sa propre famille, l’entretenir et… la voir mourir. Les Sims 2 reprend donc tout ce qui a fait le succès du premier opus et laisse de côté l’aspect réputation apparu avec le spin of qu’était Les Urbz ainsi que le côté vieillesse du jeu PC. Un retour aux sources salvateur pour la licence sur Xbox puisque les précédents épisodes n’avaient pas vraiment réussi à convaincre.

D’entrée de jeu, plusieurs choix s’offrent à au joueurs dans le menu principal. En dehors du mode Scénario qui demandera d’accomplir un certain nombre d’objectifs dans votre vie, on (re)découvre le traditionnel mode Libre, particulièrement attractif pour ceux qui espèrent jouer aux Sims 2 pendant bien longtemps. Ici, vous faites ce que vous voulez et construisez la maison de vos rêves, seul ou à deux joueurs !

Mais commençons par le commencement avec la création de votre sims. Celle-ci passe par plusieurs étapes : tout d’abord, l’apparence physique qui s’effectue grâce à un choix très complet : nez, corpulence, bouche, taille, visage, moustache, cheveux. Après quoi le joueur choisit son style vestimentaire en sélectionnant à tour de rôle pantalon, t-shirt, robe, pyjama, etc. Notons qu’une option “genetic parents” a fait son apparition, pour que la console détermine elle-même l’apparence de vos grands-parents, vos parents et enfin de votre sims. Après le grand père, place à la grand-mère, au père, à la mère, à la fille… autant dire que l’amateur passera quantité de minutes à imaginer la famille parfaite, avant de passer à quelque chose de plus consistant : le caractère. Les Sims 2 offre le choix entre de nombreux traits caractériels, tels que le romantisme, l’intelligence, la popularité ou encore le côté créatif, choix qui ensuite déterminent les compétences du sims (propreté, fêtard, etc.).

Exclusivité de cette version console : la possibilité de créer ses propres vêtements, la seule limite étant l’imagination. De la longueur des manches de chemise à celle de la robe, tout est paramétrable. Là encore, nul doute que les designers en herbe et les fans s’en réjouiront.

Après ces grands moments d’ordre créatif, le gamer en vient au choix du domicile. Les plus pauvres devront ainsi se contenter d’acheter une petite maison déjà construite et l’arranger à leur manière tandis que les plus fortunés pourront faire construire sur un terrain vierge. Pour l’occasion, Maxis a mis le paquet en proposant quantité de matériaux de production, de la simple brique à la pierre, avec tout un tas de fenêtres, portes, murs, et tapisseries disponibles. Créer sa maison fait partie de ces petits moments particulièrement sympathiques des Sims 2. Bien entendu, l’extérieur peut aussi être modifié et l’on peut arranger son jardin comme bon nous semble : véranda, murs mitoyens, piscine, lieu de détente, etc. Autant d’endroits qui serviront par la suite de lieux de détente aux Sims.

Une fois la maison crée de l’extérieur, faut-il encore la remplir de l’intérieur. Il est possible de délimiter les murs, placer les portes, fenêtres, le mobilier et d’autres objets pour l’amusement ou l’apprentissage des Sims. Bien entendu, toutes ces créations sont modifiables par la suite et vous pouvez y ajouter de nouvelles touches plus personnelles en fonction de vos revenus.

Vis ta vie !




Passé l’aspect créatif très poussé que propose les Sims 2, nous en venons au cœur du jeu, c’est-à-dire la nécessite d’influencer sur le comportement de votre sims et de répondre à ses moindres désirs. En dehors des besoins naturels (nourriture, petit coin, se laver), le sims ressent un certain nombre d’émotions et est constamment poussé à s’essayer à des choses qui lui plaisent. Ainsi, votre personnage pourra découvrir les joies du jeu vidéo avec SSX 3, regarder les feuilletons télévisés, chatter sur Internet, faire du body, se reposer, lire des livres (pour apprendre des recettes et augmenter ses capacités) et bien d’autres choses encore !

Une de des tâches les plus importantes est sans aucun doute de le faire cuisiner, car sans alimentation équilibrée, c’est la mort qui l’attend. En dehors des différents plats disponibles, on peut, et c’est une nouveauté de cette version, créer ses propres menus à l’aide d’une nouvelle option. Le joueur peut ainsi laisser libre court à ses envies pour créer de bons petits plats qui motiveront ses sims à aller de l’avant dans la vie.

Malheureusement pour eux, les Sims doivent ramener un peu d’argent à la maison, sans quoi ils ne pourraient par poursuivre leurs vies. Il faut donc chercher un travail et les y envoyer. Cependant, on regrette l’impossibilité de participer à ces tâches, un système de mini-jeux à la Urbz aurai été le bienvenu et aurait offert au titre une plus grande diversité, avec quelques phases de jeu un peu plus amusantes.

D’étranges évènements peuvent aussi se produire dans la vie d’un sims. Ainsi, il peut rencontrer un fantôme dans son jardin, se faire voler ou encore se faire enlever par un extra-terrestre. Bien évidemment, ces quelques scènes sont assez rares et le fonctionnement du titre reste très classique. En cas de décès, vous pouvez même monnayer une résurrection selon plusieurs forfaits, elle est belle la vie de Sims !

Les objectifs des différents sims sont très variés, allant de la simple rencontre d’un nouvel ami au passage à l’acte dans un jacouzi. Ils donnent lieu la plupart du temps à une vidéo qui fait avancer la vie du sims, telle la naissance d’un nouveau né. Une fois tous les objectifs accomplis, c’est la cinématique de fin, mais qui dit sims dit possibilité de continuer sans fin.

Mal adapté au pad ?




Electronic Arts a décidé de tenir compte des avis de la presse et des joueurs en adaptant mieux la prise en main des différentes consoles. Ainsi s’offre désormais le choix entre un maniement au curseur (il faut bouger le curseur et envoyer son sims à tel ou tel endroit), propre au PC, ou bien à un maniement à la troisième personne où l’on incarne directement l’un des sims. Nul doute que cet ajout facilite encore plus le déroulement du jeu et ce, même s’il est loin de remplacer le duo clavier/souris.

Pour ce qui est de la durée de vie, celle-ci est énorme pour peu que vous accrochiez à ce concept à la fois simpliste et prenant. Si tel est le cas alors le joueur risque de passer de nombreuses heures sur ce Sims 2. Cependant, on regrette l’absence des deux premiers add-ons PC qui auraient indéniablement renforcé le contenu du jeu originel. Il est d’autant plus dommage que l’on ne trouve pas le moindre mode de jeu en ligne, entendez par là un téléchargement de contenu qui aurait pu ajouter de nombreux objets gratuits ou payants pour satisfaire les fans. Malgré cela, la sauce prend toujours et l’on se surprend à de multiples reprises à se prendre d’affection pour l’univers… seul ou à deux.

Presque aussi bien que sur PC…




Presque… car si la bande sonore reste inchangée, avec les mêmes musiques de fonds sans grande inspiration et les mêmes voix incompréhensibles des sims, le moteur graphique a bel et bien subi un léger lifting. Cependant, pas de gros changements bien que la version Xbox soit légèrement supérieure aux adaptations PS2 et Gamecube, se permettant quelques effets absents des autres versions. Toujours est-il que l’esthétique du soft est toujours aussi réussie et c’est non sans un certain plaisir qu’on en vient à admirer le niveau de détails particulièrement élevé du titre. Les Sims 2 n’est peut-être pas une claque graphique, mais il soutient facilement la comparaison avec les meilleures productions sur Xbox.

Point complet
Plus beau que son prédécesseur, les Sims 2 n’amène malheureusement qu’un nombre très limité de nouveautés. Malgré cela, la recette fonctionne plutôt bien et les amateurs de simulations de vie risquent bien d’y rester scotchés durant bon nombre d’heures. Vous hésitez encore ?

On a adoré :
+ L'énorme durée de vie
+ Le moteur graphique revu à la hausse
+ Un mode deux joueurs
+ Un nombre conséquent d’options
On n'a pas aimé :
- Il faut aimer le genre
- Toujours pas de voix
- Jouabilité pas très ergonomique
- Pas de téléchargement de contenu


Consulter les commentaires Article publié le 27-11-05 par Rédempteur


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019