Test Leisure Suit Larry : Magna Cum Laude - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 208 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Leisure Suit Larry : Magna Cum Laude



Genre
Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  05.11.2004
  05.10.2004
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI

Annoncé comme le titre le plus sexy de cette fin d’année, Larry débarque chez nous, fort de sa réputation à travers de précédents titres. Un nouvel épisode qui aurait très bien pu entrer au panthéon des drôleries sur Xbox mais qui hélas, s’avère être un titre totalement bâclé. Décidément, Larry se fait bien vieux…

Où Larry a bien vieilli…




Leisure Suit Larry est un jeu totalement original qui est sorti début des années 90. A l’époque, le titre a bien sûr connu un énorme succès grâce à son univers adulte et son anti-héros qui se mangeait râteau sur râteau… Sept épisodes sont à compter, auxquels on ajoute cette nouvelle édition toute en 3D. Bien entendu, l’esprit sexy des premiers épisodes a bien changé. Fini l'humour si amusant des précédents volumes, place aux feintes grossières et aux gags complètement débiles. Et c’est dans un univers à la American Pie que commence l’aventure. Seulement, depuis lors, Larry a vieilli et il est temps d’endosser le rôle de son neveux, nommé lui aussi Larry. Bien sûr, celui-ci est aussi laid que l’autre : mince, petit, au look ringard, il n’a pas grand-chose pour faire tomber les filles. Hors, à son grand désespoir, c’est bien de cela qu’il a envie. Ca tombe bien, nous voilà à la fac entouré de jolies demoiselles. Et motivé comme jamais notre gentleman au physique peu appétissant se lance dès lors dans une longue quête de libido, armé de sa ceinture et des conseils du bon vieux Larry.

Inspiré directement des American pie et autres Sex Academy dans le concept, Leisure Suit Larry vous fera traverser le campus à la recherche de beautés fatales, avec à chaque nouvel environnement toute une multitude de gages qui s’offriront à vous. Ces derniers vont de la simple conversation avec une quelconque demoiselle à la distribution de tracts en pleine rue. En passant bien sûr par des phases plus sexy de répétition de rôle pornographiques avec une charmante star et la séance de sado-masochisme où vous devrez fouetter allégrement une jeune lycéenne. Bref, ça part dans tous les sens et c’est bien plus cru que les précédents épisodes. Tous ces mini-jeux se révèlent extrêmement simples à boucler, à croire que les développeurs pensaient s’adresser à des enfants…



Pour la plupart, il relève d’appuyer calmement sur une succession de touches qui s’affichent à l’écran ou d’orienter un spermatozoïde pour qu’il traverse un long tunnel représenté en bas de l’écran, tout en prenant bonus et en évitant les malus. Bref, c’est un peu ridicule et le jeu deviendrait très vite lassant si il n’était composé que de ça. Fort heureusement, certains challenges sont plus marrants à réaliser et certains sont souvent matière à de multiples rires...

Red le dragueur…



Là où Leisure Suit Larry s’enfonce royalement par rapport à ses prédécesseurs, c’est bien entendu dans les dialogues, souvent fort crus. Normal me direz-vous, les choses ont bien changé depuis quelques années, le public est habitué au sexe et aux idioties des jeunes comme l’alcool et les coucheries multiples. Sur le fond, ça peut s’avérer assez sympa comme concept et il est clair que le jeu intéressera les adolescents avides d’en connaître plus sur la chose, ce malgré sa cotation M pour Public mature. Mais si vous voulez passer un agréablement moment, agrémenté de rires, il fera amplement l’affaire, à condition de le prendre… en occase !

Larry, un personnage coloré aux pays des idioties prépubertes



Grosse différence face aux autres opus : Larry est à présent tout de 3D réalisé. Et pas n’importe laquelle puisqu’il se veut avant tout très coloré et plutôt mignon de prime abord. Les personnages sont bien modélisés, les niveaux sympas et l’ensemble est plutôt agréable à regarder. Bref, on se sent vraiment sur un campus universitaire américain, avec les différents éléments qui y sont liés : de la canette de bière aux jolies étudiantes en passant par les joueurs de foot américain bien costauds. Un soucis du détail est même à relever dans les divers décors avec toute une multitude d’interactions possibles : télévision, radio, jeux vidéos,… Plein de petits trucs sympas à activer. La bande son a elle aussi été très travaillée, alliant des musiques agréables à l’écoute et des voix particulièrement interprétées, bien que souvent grossières. Comme quoi Sierra a tout de même mis le paquet. En fait, un des seuls points faibles du jeu, c’est à coup sûr sa durée de vie, qui se veut raccourcie à cause de la simplicité de la prise en main et des épreuves. A croire que les développeurs pensaient s’adresser à des enfants… Une caractéristique étrange pour un jeu destiné avant tout à un public adulte friand de l’humour trash si particulier de la mode lancée il y a quelques années…



Autre remarque sur le fait que le jeu ne soit jouable qu’en solo, pour le même prix, les développeurs auraient pu insérer un mode multi joueurs, cela aurait ajouté du piment et ça aurait vraiment pu être fun pour certains mini games. Enfin, pour les fanas de jeux à tendance sexuelle, sachez qu’une version vraiment plus trash est disponible en commande sur le net pour un prix légèrement plus élevé. Décidément, les jeux ne sont plus ce qu’ils étaient, triste constat…

Point complet
Leisure Suit Larry ne convaincra pas beaucoup de monde avec son humour trash au possible et sa difficulté digne de Barbie Aventure équestre. Il n’en demeure pourtant pas moins un petit jeu sympa, qui vaut le coup en dessous de la barre des… 20 euros. Pour peu que vous ayez 18 ans bien sûr et que les blagues prépubertes vous fassent toujours autant plaisir !

On a adoré :
+ Graphismes sympas
+ Bande son
+ Voix françaises
+ Genre de jeu assez rare
On n'a pas aimé :
- Blagues souvent idiotes
- Humour trash
- Très simple
- Très court


Consulter les commentaires Article publié le 21-11-04 par Rédempteur


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019