Test Knights of the Temple : Infernal Crusade - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 326 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Knights of the Temple : Infernal Crusade



Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  07.04.2004
Nombre de joueurs
1
Online
- Contenus
- Classements
Classification PEGI
Son
5.1

Développé par Strabreeze Studios, responsable de l'excellent Enclave, Knights of the Temple s'annonçait encore plus brillant que son prédécesseur. Seulement voilà, après avoir vu les premiers tests, les fans d'Enclave ont vite retourné leur veste… Alors, jeu bâclé, surprise ou jeu d'un autre âge ? La réponse dans ce test !

On entre dans le Temple...




Etant un grand fan de l'excellentissime Enclave, il me tardait de m'essayer à ce Knights Of The Temple. Certes, l'univers est différent puisque l'aventure se déroule durant le Moyen Age mais le système même du jeu semble tout droit tiré de son prédécesseur. On commence donc l'aventure dans la peau d'un croisé qui aura à combattre les hordes maléfiques qu'un évêque fou a amené sur Terre. Paul, de son doux nom, découvre un jour un de ses amis agonisant au beau milieu d'une forêt par un quelconque hasard. Celui-ci lui confie alors une mission de grande importance : sauver Adèle, jolie demoiselle que l'évêque a enlevé pour une sombre cérémonie. Seulement voilà, tout ne tourne pas rond dans cette histoire puisque notre opposant est censé être mort depuis quelques années. Décidément, ça devient une habitude que les morts reviennent à la vie…

Le scénario étant plutôt linéaire, normal pour un jeu de ce style, vous suivrez donc une route toute tracée jusqu'en terre sainte afin de sauver la belle des mains de l'ignoble évêque. Mais attention, car il ne s'agit pas d'un voyage initiatique ou d'une simple excursion touristique. La route est semée d'embûches et Paul devra tracer son chemin tout en tranchant allègrement chair putréfiée de zombies malodorants et éliminer sans regrets maures et soldats qui feront tout pour l'empêcher de mettre fin à sa quête. Là où on aurait pu imaginer un scénario constructif avec de nombreuses phases d'exploration, on se retrouve vite déçu face à un Beat'em all au sens strict du terme. Frapper, trancher, tuer : tels seront vos mots d'ordres pour des heures et des heures de boucherie ! Fort heureusement, Paul possède plus d'un tour dans son sac et son armement l'aidera grandement : arc, hache, épée, sorts, tout est là pour l'aider à arriver à ses fins.

De plus, Paul sait revoir ses techniques et au fur et à mesure qu'il avancera dans son périple, il apprendra de nouvelles techniques pour mettre à terre ses nouveaux ennemis. Dommage à ce propos que les affrontements soient si lents, faut dire que manier une hache ne doit pas être évident mais il n'empêche que les développeurs auraient pu le rendre plus simple d'accès. Non, bien sûr, on ne va pas jusqu'à la somnolence mais il faut bien avouer que l'ensemble paraît souvent répétitif. Fort heureusement, le sang coule à flots et le gore est bien de la partie, de quoi ravir les futurs bouchers qui pourront un peu s'exercer avant leur agrégation. Autre point positif : les niveaux sont plutôt de taille réduite et se terminent assez rapidement, ce qui empêchera toute lassitude de se déclarer quant à l'environnement. Bien entendu, ça réduit la durée de vie mais comme on dit, on ne peut pas tout avoir !

Le successeur d'Enclave ?



Si côté scénario et combats l'ensemble tient amplement la route pour le genre, on ne pourra pas en dire autant de tout le reste. Cependant, quelques autres points positifs sont à noter. On relève tout d'abord des doublages excellents avec des acteurs qui entrent parfaitement dans les rôles, auquel on ajoute une bande son exceptionnelle et riche avec entre autre la prestation de Within Temptation. De plus, et là le jeu marque encore quelques points, la musique s'adapte à l'action. Certes c'est de plus en plus le cas mais ici, c'est parfaitement orchestré et on sent derrière tout cela un véritable travail d'orfèvre orchestré de main de maître par Starbreeze Studios. Par contre côté maniabilité, quelques reproches sont à évoquer. D'accord, l'ensemble est assez simple à prendre en main mais il subsiste tout de même quelques points sombres.



Tout d'abord, l'action se voit souvent interrompue à cause d'une caméra vraiment mal gérée qui a parfois tendance à partir n'importe où. Dieu sait combien ce problème est récurent dans les jeux et si le titre avait bénéficié de quelques mois de travail supplémentaire, le résultat final aurait très certainement été tout autre. On enchaîne avec la lisibilité de l'action qui se déroule à l'écran. Non seulement l'ensemble est souvent brouillon mais en plus sortir les combos n'a rien d'évident et vous privilégierez souvent la bonne vieille technique de " j'appuie sur tous les boutons et on verra bien si ça passe "… Technique qui fait hélas bien souvent ses preuves. Bref, on sent déjà la différence avec Enclave qui pouvait se venter de sa maniabilité simple d'accès et beaucoup plus exploitée que celle de ce Knights of the Temple. Côté durée de vie, là aussi, le jeu souffre de la comparaison avec son aîné qui affichait une bonne douzaine d'heures de jeu facilement. Ici, seulement 30 niveaux plutôt courts qui se boucleront en à peine 6 à 7 heures de jeu. On pourra bien sûr y ajouter quelques niveaux téléchargeables en provenance du Live. Ca fait toujours plaisir…

Le moteur d'Enclave ne prend décidément pas de rides...



Si Enclave avait su impressionner, c'était bien avec son moteur graphique qui affichait des décors riches en détails et surtout : magnifiques. Knights of the Temple reprend fort heureusement cette qualité avec des textures superbes et des niveaux qui pourront rivaliser avec les canons du genre. Certes, les personnages sont moins réussis mais l'ensemble reste plutôt agréable à regarder. Autre qualité du soft : proposer des cinématiques faites de peintures. Oui, c'est figé mais il faut avouer que ça rend vraiment bien sur l'écran et qu'on se laisserait vite emporter par la magie… Alors oui, Knights of the Temple est une déception et il aurait pu être bien meilleur mais il n'empêche qu'on en tire tout de même d'excellentes qualités qui racoleront à coup sûr les fans d'Enclave.

Point complet
Si Knights of the Temple aurait pu être bien plus réussi avec 4 mois de développement supplémentaire, on en retire pas moins de nombreuses qualités qui sauront créer l’émotion chez les fans d’Enclave : beau, doté d’une bande-son magnifique et d’un scénario captivant, il saura vous scotcher à votre siège pour quelques heures. Dommage que des défauts de maniabilité viennent ternir l’ensemble…

On a adoré :
+ Plutôt joli
+ Bande son magnifique
+ Les peintures en guise de cinématiques
On n'a pas aimé :
– Lent côté combats
– Assez court
– Problèmes de caméra


Consulter les commentaires Article publié le 10-10-04 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020