Test FIFA 07 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 243 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

FIFA 07



Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.09.2006
  03.10.2006
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Thème
Football
Résolutions gérées
720p
Son
5.1

Voici enfin la saison… Tel est le slogan de ce Fifa 07, nouvelle mouture de la vision du football vidéo-ludique version Electronic Arts. Une phrase sans équivoque, comme si les Gamers attendaient de pied ferme cet opus ce qui, dans un sens, n’est pas totalement faux tant Fifa 06 avait réussi à en surprendre plus d’un. Effectifs mis à jour, modes de jeu et gameplay annoncés comme revisités… va-t-on assister une nouvelle fois à une sorte de renouveau de la série ? Réponse dans notre test complet.

Les crampons sont chaussés




Avec Ronaldhino en tête d’affiche l’an passé, les studios d’EA Sports avaient montrés leur envie de passer à l’offensive et d’aller plus loin dans leur vision du football. De plus la star brésilienne leur avait porté chance puisque force est de constater que tout le monde, ou presque, s’était accordé pour dire que le Fifa nouveau était arrivé. Alors que de plus logique que de retrouver notre ami Ronaldhino cette année qui, pour la jaquette française, partage la tête d’affiche avec un autre brésilien : Juninho. Bref une façon de dire qu’en plus de proposer les mêmes ingrédients que l’année dernière, le soft se dote de plus de précision pour satisfaire encore et encore les joueurs en herbe que nous sommes. C’est donc sur ces belles paroles des développeurs que nous nous empressons d’insérer la galette dans la bête noire pour récolter les premières impressions à chaud.

Après un rapide passage dans les menus, sur lesquels nous reviendrons plus tard, et la sélection des équipes, nous voici prêt à entrer dans l’arène. Car s’il y a bien une chose qui nous frappe d’entrée, c’est la montée en puissance de l’ambiance des stades qui nous donne l’impression de davantage nous retrouver dans une aire de combat qu’un terrain de sport. Une fois ce sentiment bien assimilé, voici venu le coup d’envoi de la partie. Exit la surprise rencontrée avec Fifa 06 et son nouveau genre de contrôle intégrée dans la série, ici on prend ses repères presque immédiatement et on profite de ce qui avait précédemment été ajouté à la série : changement des attitudes offensives et défensives en plein match, exécution de divers gestes techniques via le stick gauche, intelligence artificielle un peu plus honorable… du bon certes mais où sont les nouveautés ? Il faudra attendre plusieurs matchs effectués pour se les approprier.

En attendant de s’attaquer à la jouabilité même du soft, revenons un tant soit peu en arrière, à la sélection des équipes plus précisément. Si EA se vante de proposer encore plus de licences officielles, nous apprécions également la mise à jour des effectifs même si celle-ci est équivalente aux changements du 27 septembre dernier, les transferts de dernières minutes pouvant être effectués manuellement ou via le Live. Passer ce point, on (re)découvre les classiques modes de jeu ainsi que les petits derniers des saisons passées comme les défis, en très grand nombre, qui offrent une alternative bien agréable aux matchs classiques ou encore le mode carrière, qui ici connaît quelques évolutions assez agréables comme la progression des joueurs, vous permettant de surveiller, statistiques à l’appui, l’évolution individuelle de chacun de vos éléments. Tout comme il avait su séduire l’année passée, ce mode carrière arrive encore à nous convaincre avec ce subtil mélange de gestion d’équipe et de jeu, mettant particulièrement l’accent sur l’état moral de vos troupes qu’il vous faut diriger au mieux pour la cohésion de l’équipe et la réussite individuelle de vos joueurs. Saluons également les modes de créations d’équipes et de joueur, mais surtout un mode Xbox Live revu et corrigé pour un résultat assez surprenant, comme nous le verrons par la suite. Mais pour l’heure, rendez-vous sur le terrain.

Sans maîtrise, la puissance n’est rien




Disons-le une fois pour toute, Fifa 06 avait apporté au gameplay ce qui semblait être une sorte de renouveau dans la série. Nous vous invitons d’ailleurs à vous référencer au test dudit opus pour de plus amples explications puisque ici, nous nous contenterons d’un bref listing de ces améliorations passées. Gestion in-game de notre tactique, changement des comportements de nos joueurs et de nos adversaires, plus de possibilités dans la maîtrise du ballon, meilleure utilisation du stick analogique droit à des fins techniques bref, tout est ici reproduit tel quel, et se montre donc particulièrement efficace. Bien évidemment, un joueur aux très bonnes capacités sera plus aisé à maîtriser, tout comme un joueur avec un moral au beau fixe qui se sentira alors pousser des ailes. Le moral, on constate que ce critère est encore très présent dans cet opus 07. Remplacez un même joueur trop souvent, ne pas faire tourner l’effectif, effectuer un transfert à la mi-saison… tout événement à son impact sur la puissance collectif de votre groupe. Fort heureusement cette puissance ne fait pas la différence puisque votre maîtrise pad en main comptera par-dessus tout. Il faut bien le dire, on se délecte de cette ambiance si plaisante que l’on retrouve intacte de Fifa 06 à 07. Mais soudain une interrogation nous surprend : quelles sont donc les nouveautés ? Car si elles ne sont pas en nombre, elles ont tout de même le mérite d’exister. Nous retiendrons en priorité les nouvelles possibilités offertes par le stick gauche. Protéger votre ballon. Tel est le maître mot car il vous est désormais offert la possibilité de vous battre « manuellement » à la réception d’un ballon afin d’en garder la conservation et de mettre le plus rapidement possible votre adversaire dans le vent. Une fois cet outil maîtrisé, de beaux enchaînements seront à votre portée. Dans le même sens, lorsqu’un centre ou coup de pied en hauteur est effectué, vous pourrez contrôler le joueur destinée à recevoir la balle afin d’assurer qu’il en aura la réception ou alors pour couper la trajectoire de la balle et surprendre la défense. Au rang des nouveautés, voilà ce qui devra être retenu. Si cela fait une maigre impression quant au nombre d’ajouts, sur le terrain on apprécie grandement les changements effectués. L’IA a elle aussi connu quelques modifications. Si la prise en main se fait toujours aussi facilement, surtout pour les possesseurs de l’opus 06, on préférera commencer en niveau Semi-pro, pour rapidement enchaîner en mode Pro qui offre un minimum de challenge. Mais attention si l’on peut marquer toujours autant de but en Pro, on peut également se faire surprendre par l’attaque adverse qui n’aura besoin que d’une erreur de votre part pour conclure. Quant à l’International, là encore le match aura une tournure totalement différente selon les équipes choisies, la défense adverse offrant tout de même un très bon défi à relever. A noter que les gardiens ont quelque fois des comportements assez bizarre, en total incohérence avec les phases de jeu.

Et pourtant, après plusieurs heures de jeu, nous voilà avec un sentiment de demie teinte devant ce Fifa 07. Oui il présente un gameplay attrayant, mais non il ne répond pas encore aux attentes des gamers. Si indéniablement le petit coté tactique rencontrée précédemment se fait sentir, l’arcade y tient une place majeure tant nos combinaisons stratégiques, nos formations, notre choix des effectifs… bref tout ce qui concerne la gestion technique de votre équipe, sont ici trop préalablement guidées par le soft. Le travail de l’année passée nous avait laissé croire que l’évolution de la série allait encore connaître un grand pas avec cet opus 07 mais ce n’est pas le cas. Conséquence, le sentiment de lassitude dans la répétitivité des phases de jeu nous guettent encore et encore en solo. Il faudra se contenter de quelques rajouts, pour un résultat global certes des plus satisfaisants, comme tel était le cas en 2006, mais ne justifiant pas forcement l’achat de cette nouvelle version. Peut-être le soft d’EA Sports a d’autres atouts dans son sac…

Le football, c’est avant tout un sport collectif




Après le gros morceaux qu’est la jouabilité, voyons le plus désagréable : l’esthétique du soft. Non pas que la réalisation du jeu soit baclée, bien au contraire, mais tout comme le gameplay l’on a à faire ici face à une copie quasi conforme de Fifa 06. Seul principal changement mais pas des moindres, les ralentissements rencontrés l’année dernière ne sont ici plus présents. Ouf ! Les stades offrent des modélisations plutôt convaincantes et il est toujours un plaisir de découvrir dans quelle arène le match va s’effectuer. Le bémol va aux joueurs mêmes dont le rendu est identique depuis 2005, donnant l’impression d’avoir les 22 mêmes joueurs sur le terrain lorsque que la caméra est éloignée. Une bonne petit déception lorsque l’on sait ce que peut encore offrir la Xbox. Seules les plus grandes stars sont tout de même reconnaissables, l’honneur est sauf. Notons également l’éternel problème de la caméra soit trop proche, soit trop lointaine, les différents angles de vues proposés ne montrant que peu de différence. Fifa 07 se contente donc d’être propre sur lui et n’affiche aucune envie d’évoluer à un stade graphique supérieur dans cette version des consoles dites « current-gen ». Nous sommes donc certes convaincu, mais pas pour autant satisfait.

Du coté de la bande sonore, EA Sports frappe fort. Comme évoqué au début de ce test, l’ambiance créée par les supporters nous transporte au cœur des stades dès les premières minutes de jeu. Chants, hymnes, cris, applaudissements, exclamations et j’en passe. Tout ce qui peut animer un stade de foot lors d’une rencontre est ici excellemment présenté. Ajoutons à cela des ambiances sonores différentes selon le championnat dans lequel on évolue, l’équipe que l’on choisi, alors notre bonheur se fera sentir à chaque nouveau match disputé. Quant aux commentaires, Hervé Mathoux et Paul le Guen reprennent le tandem formé lors de l’opus Coupe du Monde 2006. Pertinents, non trop exagérés et assez judicieux, il arrivent sans trop de mal à nous satisfaire, même si encore une fois on aura tendance à les évincer au profit de l’ambiance sonore du stade, bien plus immersive. Fifa 07 se dote également d’une très bonne bande originale, parmi laquelle figure Muse ou encore Keane. Bref EA Sports ne nous a jamais déçu sur ce point et cette année encore, la barre est haute.

Si Fifa vaut ce qu’il vaut en solo, le multi quant à lui a toujours réussi à davantage convaincre les gamers. Alors pour enfoncer le clou, les développeurs nous proposent cette année un tout nouveau mode Live : Ligues Interactives EA Sports. Kezako ? Choisissez tout d’abord un des 4 championnats proposés parmi la Ligue 1 Française, la Premier League d’Angleterre, la Bundesliga Allemande ou la D1 Mexicaine. Oui vous avez bien lu, la D1 Mexicaine et non Espagnole ou Italienne. Une fois le championnat choisi et votre équipe favorite sélectionnée, la Ligue Interactive de Fifa 07 vous proposera de suivre les calendriers officiels et ainsi de disputer sur le Live le prochain match de votre équipe, deux jours avant ledit match pour être plus précis. Prenons un exemple concret : deux jours avant le match Sochaux – PSG, le rendez-vous est donné sur le live entre les deux communautés de supporters. Après avoir comptabilisé le nombre de victoires des joueurs Sochaliens sur les Parisiens et vice et versa, la communauté ayant rapportée le plus de matchs face à l’autre rapporte les 3 points de la victoire, et ainsi de suite selon les journées des championnats. Une très bonne initiative, d’autant plus qu’à l’heure actuelle sur Xbox, la communauté Live est assez conséquente pour faire vivre l’intégralité du championnat français. Ajoutons à cela la possibilité de rencontrer des fans partageant la même passion que vous et ce mode Ligue Interactive apparaît comme la meilleure chose de ce Fifa 07. Une chose est certaine, le succès devrait également être de mise sur 360.

Point complet
Fifa 07 ne frappe pas aussi fort là où l’opus 06 avait convaincu en prenant une nouvelle orientation. Cette nouvelle mouture se repose tout simplement sur les acquis de l’année passée et ne propose que trop peu de nouveautés pour réellement nous surprendre, si ce n’est du mieux dans les mouvements des joueurs et des animations plus fluides. On se délecte donc de retrouver un soft à l’ambiance exceptionnelle, complet, avec un gameplay de plus en plus audacieux mais qui malheureusement manque encore d’un petit quelque chose, le tout dans une esthétique tout juste satisfaisante. EA Sports a donc manqué d’un peu d’implication pour réellement suscité l’intérêt avec cette version Xbox, dommage…

On a adoré :
+ Bande sonore excellente
+ Des modes de jeu peaufinés et un excellent mode Live
+ Plaisir de jeu présent
+ Du mieux dans la jouabilité
On n'a pas aimé :
- Manque d’ambition par rapport à Fifa 06
- L’esthétique n’est pas à la hauteur
- Répétitivité des actions…


Consulter les commentaires Article publié le 09-10-06 par Jeremy F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019